mediacongo.net - Actualités - Manuel Augusto persiste et signe : "Pour nous, dès que l'accord de la Saint Sylvestre sera respecté, tout va bien"



Retour Politique

Manuel Augusto persiste et signe : "Pour nous, dès que l'accord de la Saint Sylvestre sera respecté, tout va bien"

Manuel Augusto persiste et signe : "Pour nous, dès que l'accord de la Saint Sylvestre sera respecté, tout va bien" 2018-08-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/08-aout/13-19/manuel_augusto_18_00002.jpg -

Manuel Domingos Augusto, ministre angolais des Affaires étrangères

L’Angola, par le truchement de son ministre des Affaires étrangères Manuel Domingos Augusto, est revenu hier, mercredi 15 août, dans une interview à RFI sur les conclusions du sommet de Luanda, 24 heures après sa clôture.

Le patron de la diplomatie angolaise mi-figue mi-raisin, semble rester sur sa soif tout en saluant l’annonce du retrait de Joseph Kabila qui a décidé de ne pas briguer un troisième mandat, conformément à la Constitution de la République démocratique du Congo. Il a indiqué à cet effet : "Pour nous, dès que l’accord de la Saint-Sylvestre sera respecté, tout va bien. Il [Kabila] a respecté la Constitution en prenant cette décision. Bien. Il y a d’autres choses qui sont prévues : décrispation, l’inclusivité des élections. Donc d’ici le mois de décembre, il y a plusieurs tâches qui sont prévues dans l’accord. Pour nous, on ne souhaite plus que voir l’accord respecté et que les élections puissent contribuer à l’accélération du processus de stabilisation en RDC. On n’a pas l’intention de s’immiscer dans les affaires internes de la RDC".

A une question si l’Angola reste préoccupé par le retour de Moïse Katumbi, Manuel Domingos Augusto a précisé : "Ce n’est pas à nous en tant qu’Angolais de choisir les acteurs politiques ou les candidats en RDC. Non". Et d’ajouter : "Oui. Mais dans la déclaration de la Saint-Sylvestre, il y a au moins plus de 40 tâches qui doivent être accomplies. Il y a aussi l’accès au processus électoral et il y a la loi ou les lois de la RDC. Donc ce n’est pas à nous de faire ce commentaire. Bien sûr qu’on préférerait qu’il n’y ait aucun prétexte qui porte préjudice au processus ou qui porte atteinte à sa crédibilité. C’est aux autorités, pas seulement du gouvernement mais aussi les autorités électorales, d’assurer que le processus sera libre et transparent et inclusif, je le répète".

Il a, par ailleurs, indiqué que le manque d’inclusivité, est toujours mauvais. "Ce qu’on peut dire, c’est qu’on espère que les autorités congolaises et les acteurs politiques de la RDC vont tout faire pour éviter des sources de perturbations d’un processus normal", a-t-enchaîné.

Il a conclu sur l’absence du chef de l’Etat congolais : "On aurait préféré que le président Kabila soit là. Quand il est venu à Luanda, lui aussi nous avait dit déjà cette fois-là qu’il allait tout faire pour venir. Et c’est seulement hier [Ndlr mardi 14 août 2018] qu’on a appris qu’en raison de son agenda, il ne pourrait pas venir. Mais il s’est fait représenter au niveau adéquat. Il y a d’autres chefs d’Etat aussi qui n’ont pas pu venir". 

RFI : Comment l’Angola accueille-t-elle la décision du président Kabila de ne pas se représenter ?

Manuel Domingos Augusto : L’Angola salue vivement la décision du président Joseph Kabila comme une contribution pour l’apaisement de la situation interne. C’est un grand pas, mais ce n’est pas tout pour que le processus électoral puisse aboutir et atteindre les objectifs qui ont été fixés par les Congolais.

Qu’est-ce qui vous inquiète précisément aujourd’hui au sujet du processus électoral en RDC ?

Pour nous, dès que l’accord de la Saint-Sylvestre sera respecté, tout va bien. Il [Kabila] a respecté la Constitution en prenant cette décision. Bien. Il y a d’autres choses qui sont prévues : décrispation, l’inclusivité des élections. Donc d’ici le mois de décembre, il y a plusieurs tâches qui sont prévues dans l’accord. Pour nous, on ne souhaite plus que voir l’accord respecté et que les élections puissent contribuer pour l’accélération du processus de stabilisation en RDC. On n’a pas l’intention de s’immiscer dans les affaires internes de la RDC.

Vous parlez d’"inclusivité" et d’application de l’accord de la Saint-Sylvestre. Cela signifie que vous souhaitez le retour de Moïse Katumbi dans son pays ?

Ce n’est pas à nous en tant qu’Angolais de choisir les acteurs politiques ou les candidats en RDC. Non.

Le retour de Katumbi, c’est ce qui est prévu dans l’accord de la Saint-Sylvestre ?

Oui. Mais dans la déclaration de la Saint-Sylvestre, il y a au moins plus de 40 tâches qui doivent être accomplies. Il y a aussi l’accès au processus électoral et il y a la loi ou les lois de la RDC. Donc ce n’est pas à nous de faire ce commentaire. Bien sûr qu’on préférerait qu’il n’y ait aucun prétexte qui porte préjudice au processus ou qui porte atteinte à sa crédibilité. C’est aux autorités, pas seulement du gouvernement mais aussi les autorités électorales, d’assurer que le processus sera libre et transparent et inclusif, je le répète.

Dans votre analyse, le risque d’une élection non-inclusive, c’est celui de la déstabilisation, c’est celui de la violence ?

Le manque d’inclusivité, c’est toujours mauvais. Ce qu’on peut dire, c’est qu’on espère que les autorités congolaises et les acteurs politiques de la RDC vont tout faire pour éviter des sources de perturbations d’un processus normal.

Le président Joseph Kabila était annoncé à ce sommet. Finalement il a été représenté par son ministre des Affaires étrangères, Leonard She Okitundu. Est-ce que vous ne regrettez pas cette absence ?

On aurait préféré que le président Kabila soit là. Quand il est venu à Luanda, lui aussi nous avait dit déjà cette fois-là qu’il allait tout faire pour venir. Et c’est seulement hier qu’on a appris qu’en raison de son agenda, il ne pourrait pas venir. Mais il s’est fait représenter au niveau adéquat. Il y a d’autres chefs d’Etat aussi qui n’ont pas pu venir.

Le président rwandais Paul Kagame, le président ougandais Yoweri Kaguta Museveni.

Donc ce n’est pas à nous de regretter ou pas.

Le Soudan du Sud était également à l’ordre du jour de cette rencontre. Que faut-il, selon vous, pour que cette fois l’accord de partage des pouvoirs entre Salva Kiir et Riek Machar soit durablement appliqué ?

La volonté politique, c’est la première chose. Ils réaffirment qu’ils ont la volonté politique. Bien, mais ils l’ont fait déjà avant. On espère cette fois-ci qu’il y aura peut-être quelque chose de durable parce que c’est incompréhensible ce qui se passe au Sud-Soudan, un jeune pays. Le fait que l’accord a été signé à Khartoum, c’est aussi symbolique. Peut-être c’est une donnée qui va contribuer à la pérennité de l’accord parce qu’on ne peut pas imaginer tout le mouvement qui se passe au Sud-Soudan sans regarder au Soudan. Pour des raisons logiques, il y a une connexion, une interconnexion entre le processus politique qui se déroule dans les deux pays.

Vous voulez dire qu’ils ont leur rôle évidemment à jouer dans le succès ou l’échec de ce processus ?

J’allais dire "un grand rôle". Les moyens financiers, par exemple les revenus du pétrole, ils sont produits au Sud-Soudan mais ils sont commercialisés à travers le Soudan. Donc, ils sont interconnectés. Et le fait que l’accord a été signé, ma petite expérience me dit que peut-être cela peut devenir un élément rassurant.

Emma Muntu
RFI / Forum des As / MCP, via mediacongo.net
6878 suivent la conversation
24 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Milord Kabengwa | DLI4Q6R - posté le 18.08.2018 à 21:52

Mpokolo, on peut tout dire du Congo, Mais l'angola n'est pas un exemple de la démocratie ou des libertés d'expressions. Le Congo, mon beau pays n'a rien à envier à l'angola en cette matière. Par ailleurs dire que rien ne marche au Congo, non seulement c faux, Mais aussi par rapport à l'angola il y a des secteurs où nous le depassons de loin, notamment en liberté d'expression.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 18.08.2018 à 02:52

J'ai suivi un documentaire sur télé 50 où j'ai vu le Président Poutine a fait pleurer l'ancien Président français Sarkozy comme un enfant, les journalistes et autres hautes personnalités russes et étrangères ont cru qu'il était ivre alors que non, c'est la fermeté de Poutine qui en est la cause. Emmannuel Shadary vous avez l'obligation de nous laver cette honte.Ce monsieur augusto dominguez peut-il arriver à raconter des histoires sur la RDC. Au tant j'ai apprécié le silence du Président Kabila, au tant j'apprécie le Coup sur Coup qui pour moi,signifie qu'il faut toujours une réaction appropriée à chaque action.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MPOKOLO | U2HCU5Y - posté le 17.08.2018 à 00:30

Milord,nous devons d’a Commencer à respecter nos lois,notre peuple,nos institutions.Si aujourd’hui les étrangers se permettent de s’ingérer dans les affaires internes c’est parce que le pouvoir en place n’a respecté la loi fondamentale en organisant les élections crédibles et en temps!Le pouvoir se contente à jouer au malin,de coups bas pour rester illégalement au pouvoir.Sur tous les domaines vitaux de la société,le Congo est médiocre.D’où ces étrangers viennent chez pour vous faire respecter votre propre loi,c’est honteux !Nous qui sommes à l’extérieur et qui voyons comment ces gens respectent leurs lois et du coup nous sommes obligés de nous aligner à...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Milord Kabengwa | DLI4Q6R - posté le 16.08.2018 à 22:16

Si l'angola commence a avoir audace de tenir de tels propos c parce que certains de nos compatriotes, dokolo et MOise, lui donne du poids qu'il n'en a pas. Souvenez vous de discours de sabotage de kabila récemment en Angola où Lorenco a parlé sur nos Elections comme s'il était le maître du jeu et kabila a discours sur nos relations sans faire allusion aux élections. Car, il faut désormais le mettre dans vos têtes, Luanda ou aucun angolais a le pouvoir ou solution sur nos problèmes. Le même Congo qui l'a aidé à avoir son indépendance n'a pas changer. Détrompez vous, vous qui partez villipender notre pays à l'etranger. Si vous aimez le pays, venez militer à l'interieur...

Non 4
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Milord Kabengwa | DLI4Q6R - posté le 16.08.2018 à 21:47

Les pauvrea journalistes de l'opposition, ils cherchent même à faire valoir l'opinion du ministre des affaires étrangères de l'angola comme l'enieme menace. Parfois ça fait rire lorsqu'on essaie de comprendre les raisons de la publication d'un tel article. Vraiment, qu'est ce que l'angola peut faire à la RDC ? Pour avoir vécu 5ans là bas, g sais qu'il a d'autres soucis que de chercher un conflit ouvert avec mon pays, Qui de surcroît ne pas Gambi. C discours s'apl déclaration d'intention qui très souvent ne fait que pour distraire ceux qui veulent être distrait en pensant que l'angola est de leur côté. Préparez vous aux élections ou au mieux préparer les gens aux...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 16.08.2018 à 16:09

(SUITE): VOILA LE CHOIX QU'UN ÉTAT SOUVERAIN, CAPABLE DE FINANCER SEUL SES ÉLECTIONS met à la disposition de ses ÉLECTEURS.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 16.08.2018 à 16:07

COMME L'ANGOLA, LES USA AUSSI viennent de remarquer que les dernier blocages sont: NANGAA,LE NON RESPECT DE L'ACCORD DE LA SAINT SYLVESTRE et l'affaire des 16,6% du fichier et la MACHINE À VOTER(dont l'unique état qui utilise aux USA À100%100, c'est l'état de l'OREGON. TOUS LES AUTRES ÉTATS DES USA mettent à la disponibilité des électeurs les deux possibilités. ALORS COMME NOUS SOMMES UN " ÉTAT SOUVERAIN" nous pouvons mettre à la dispsitions des nos électeurs aussi et les MACHINES pour les "évoluer" et LE VOTRE TRADITIONNEL EN PAPIER pour ceux et celles qui en veulent! Voilà le choix qu'un ÉTAT SOUVERAIN, CAPABLE DE FINANCER SEUL ses élections met à la disposition des...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 8L21GWL - posté le 16.08.2018 à 15:35

MUNGU WA RDC IKO NA ATATENDA NAAMINI MIMI ,TENA SANA"AMEN,AMEN,AMEN"

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabupwe | YCTXSQ6 - posté le 16.08.2018 à 14:24

la solution politique en RDC profitera à l'ensemble de la sous- région

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.08.2018 à 13:58

Les pays voisins ayant fait entrer le loup garou dans l'enclos Congo démocratique et choqués des malheurs que l'infâme y a causé, au risque que le loup garou devenu encore plus sauvage et assoiffé de sang retraverse les frontières pour ravager leurs parterres à eux, sont dans un exercice de pousser le loup garou dans une trappe où il sera coincé et mis définitivement hors d'état de nuire: c'est cela la politique.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emma | HVZ53G8 - posté le 16.08.2018 à 12:35

cest de principe " si l'adversaire/enemi est affaiblie ou vous l'achevez ou vous lui laissez le temps et il va rprendre. les USA pouvaient en finir avec Sadam en 1991,ou Hitler en 1918... quand ils sont revenu ils étaient encore plus dangereux. si le président J kabile se sent en danger après sa resignation à la candidature, il peut retropédaller. Yahyah jameh avait reconnu la victoire de son advsersaire avant de changer de position et choisir la voix de la violence.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 16.08.2018 à 11:26

Hypolite kanambe bye-bye, Shadary YE TE. Assez avec la mediocrite'. Nous ne pouvons pas sauter de la casserole au feu. Quelqu'un qui chante et danse pour kanambe et qui est sous sanctions international. On a vu toutes les conneries du monde avec ces mediocres.

Non 4
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 16.08.2018 à 10:58

Comme lui meme dit qu'il y'a des lois en RDC en déhors des élections. Faisons respecter les lois .Les lois concernent la vie d'une nation. Les accords des Saint Sylvestre et entre ami et ont leurs limites devant la loi. Les gens avaient taclé Badibanga pour sa double nationalité, les memes gens sont défendent Katumbi pour les memes faits. Nous voulons un pays des malins ?

Non 9
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba | LAAJN8T - posté le 16.08.2018 à 10:53

C'est un diplomate qui parle.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.08.2018 à 10:35

TJB, ceux que vous appelez "ces personnes là " sont ceux dont les armées et les agissements politiques ont mis l'Afdl et l'actuel régime kabila aux affaires au Congo. Ils se voient sur la première ligne des effets néfastes de ce qu'ils ont fait au Congo. C'est comme des voisins qui ont laissé se construire un haut immeuble instable qui peut s'écrouler à tout moment les écrasant eux aussi.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kongo dieto | TLLCSVI - posté le 16.08.2018 à 10:30

Quand vous mêmes vous ne savez pas prendre vos enfants en charge, les autres vont s'occuper d'eux. Sinon alors c'est le non assistance des congolais en danger face à la kabilie. Communauté internationale, au secours SVP, nous sommes en danger.

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 16.08.2018 à 10:30

Ceminov | 8UVQ537 - posté le 16.08.2018 à 09:51, vous avez tout dit. La maturite' politique fait defaut et aussi la mediocrite' est au maximum.Entout cas il faut une prise en charge. " Absence de Hypolite kanambe au sommet de Luanda : le chef de l’État a fait faux bond à la dernière minute (ministre angolais)".

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mukumbane | 357333X - posté le 16.08.2018 à 10:25

Le Président Angolais a dejà felicieter son homologue de la RDC pour le choix de son dauphin. Cest nepas son ministre qui viendrait le contredire.

Non 12
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ILMA | 2XLMQTX - posté le 16.08.2018 à 10:08

Bien dit! Pas de décrispation et inclusivité, pas de bonnes élections! Le cycle infernal d'illégitimité va reprendre. Attention à la fournaise!

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ceminov | 8UVQ537 - posté le 16.08.2018 à 09:51

Quand la maturité politique maturité fait défaut, la prise en charge s'avère incontournable.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bana | E193X4C - posté le 16.08.2018 à 09:47

TJB je crois que t'a compris ce qu'on t'a dit. le problème c'est sont ces étrangers et les traîtres congolais qui dirigent ce pays qui n'ont rien comme vision, ni l'amour du pays car ils sont étrangers et traîtres. Kadhafi fut dictateur, mais qui a emmener son pays à un niveau où toute l’Afrique ne pouvait pas se comparer à Libye sur le plan social et autres.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 16.08.2018 à 09:21

(SUITE): AU PEUT MÊME L'APPELER (AREC) afin d'éviter la confusion avec ARC QUI EST UN PARTI POLITIQUE; mais la signification restera la même:"AUTORITÉS DE REVENUS AU CONGO.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 16.08.2018 à 09:16

ILS SE MÊLENT DES AFFAIRES DE LA RDC PARCE QUE LA RDC NE FAIT QUE RETROPÉDALER alors que les autres pays voisins, mêmes avec leurs dirigeants DICTATEURS, construisent sérieusement leur pays. FAIT UN TOUR JUSTE AUX FRONTIÈRES DE LA RDC Avec les autres pays et tu remarquera: UNE DISCIPLINE TRÈS AVANCÉE À L'IMMIGRATION DE CES PAYS et LES ROUTES BIENS ASPHALTÉES chez les voisins et TOUTES LES TAXES À PAYER À L'ÉTAT SE VERSENT DANS LES BANQUES et les banques OFFRENT DES BORDERAUX et le genre de service comme AUTORITÉS DE REVENUS DU CONGO(ARC),appelons-le comme ça, NE DONNENT QUE LES FACTURES.

Non 0
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 16.08.2018 à 08:55

Vraiment je suis terriblement agacé quand ces personnes là se permettent de se mêler de nos affaires,et se taisent dans les dossiers du Congo Brazza,Ouganda et Rwanda.

Non 27
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Fayulu réitère son appel pour des élections anticipées

Politique ..,

Election 2023: la réforme des institutions et le financement du scrutin doivent s'anticiper dès...

Politique ..,

Abbé Nshole à Guterres : les élections en RDC sont à améliorer

Société ..,

Élections locales: des obstacles demeurent

Société ..,