mediacongo.net - Actualités - Ebola : 3 mois des soins gratuits dans des structures officielles à Beni, Oicha et Mabalako



Retour Santé

Ebola : 3 mois des soins gratuits dans des structures officielles à Beni, Oicha et Mabalako

Ebola : 3 mois des soins gratuits dans des structures officielles à Beni, Oicha et Mabalako 2018-08-19
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/08-aout/13-19/ebola_vaccination_18_00001.jpg -

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) vient d'annoncer la gratuité des soins de santé dans les zones de santé de Beni, Mabalako et Oicha dans des structures sanitaires officielles. L'annonce a été faite ce samedi 18 août 2018 par le maire de la ville de Beni et le médecin chef de zone de santé de Beni.

D'après docteur Michel Tosalisana, médecin chef de zone de santé ad intérim de Beni, des mesures nécessaires ont été prises pour que cette prise en charge soit effective dans des structures de santé ciblées. Il s'agira des soins ordinaires qui démarrent ce lundi 20 août.

« La prise en charge sera effective. Il s'agira des soins ordinaires. À partir du lundi nous appelons tout le monde à se faire soigner comme d'habitude dans des structures officielles. Nous avons déjà échangé avec les responsables de ces structures... », a rassuré le médecin chef de zone.

Soucieux de la population de Beni qui traverse la situation difficile, le maire indique que le gouvernement vient alléger le coût des soins à la population.

Nyonyi Bwanakawa met en garde les responsables des structures qui tenteront de ne pas respecter cette décision gouvernementale.

« Le gouvernement soucieux de sa population de Beni qui traverse la situation difficile comme les massacres, la maladie Ebola ainsi que autre forme de souffrance vient de décréter la gratuité des soins de santé dans les structures prises en charge par l'Etat. Nous demandons aux responsables des centres de santé ciblés de bien accueillir la population et non se trouver l'occasion de saper le programme du gouvernement". "Nous appelons la population à la vigilance et à la dénonciation des médicaments pirates... ». L'autorité urbaine annonce que les contrevenants seront exposés à la rigueur de la loi du pays.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1932 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

askots | AJTBIE6 - posté le 19.08.2018 à 18:32

Qu'est ce qui fait que les ADF et autres miliciens qui vivent pourtant dans des forêts à côté des chauves souris, ne contractent pas cette fameuse maladie et contaminer les populations des pays qui les entretiennent?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Equateur : la surveillance de la tuberculose impactée négativement par la Covid-19 et Ebola

Santé ..,

Ebola au Nord-Kivu : “D’ici-là, nous pouvons sortir de l’auberge” (Ministre provincial...

Santé ..,

Butembo : 2 personnes guéries d'Ebola quittent du CTE

Provinces ..,

Ebola : un cas de guérison signalé à Butembo

Santé ..,