mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : deux femmes violées pendant plusieurs heures par 11 hommes armés



Retour Société

Kinshasa : deux femmes violées pendant plusieurs heures par 11 hommes armés

Kinshasa : deux femmes violées pendant plusieurs heures par 11 hommes armés 2013-12-20
Société / Femme
Deux femmes d’une même famille, dont l’une enceinte, ont été violées mercredi 18 décembre pendant plusieurs heures par onze hommes armés, qui les avaient auparavant enlevées, au quartier Pakadjuma dans la commune de Limete, à Kinshasa. Ces présumés violeurs portaient des tenues de l’armée et de la police. Selon le beau-frère des deux victimes, les assaillants ont fouillé la maison et emporté de l’argent ainsi que les deux femmes qui ne sont revenues chez elles que plus de 10 heures après. L’ONG Centre international de formation pour les droits de l’homme appelle les autorités à secourir ces victimes qui n’ont reçu aucun soin depuis le viol.

Le beau-frère des deux victimes, propriétaire de la maison où elles logeaient, raconte que ces hommes armés ont défoncé la porte vers une heure du matin et ordonné à tout le monde de sortir, avant de la fouiller de fond en comble.

« Ils étaient nombreux. 6 policiers armés et 5 militaires FARDC. L’un d’eux faisant office de chef était en tenue civile. Ils nous ont frappés mon frère et moi. Ils ont emmené sa femme et la petite sœur de mon épouse », a-t-il expliqué.

Les deux hommes affirment qu’ils étaient terrorisés et incapables de donner l’alerte pendant l’attaque. Quand aux victimes, elles ne sont revenues dans le quartier qu’aux environs de 10 heures.

« Elles ne savaient pas bien marcher. L’une d’elles saignait, pourtant elle est grosse de deux mois. Elles nous ont fait savoir qu’elles ont été emmenées très loin, dans un endroit qu’elles ne connaissent pas, et elles ont été violées », a-t-il ajouté.

L’homme affirme que sa famille est allée se plaindre auprès des autorités militaires du camp Ndolo, situé à proximité du quartier Pakadjuma. Ces dernières leur ont affirmé, sans donner plus de précisions, que l’un des auteurs du viol a été arrêté.

Pour sa part, Sixte Katalayi, membre du Centre international de formation pour les droits de l’homme appelle les autorités à veiller à ce que justice soit faite dans cette affaire et surtout que les victimes du viol reçoivent des soins appropriés.


770 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Olive Lembe patronne la bénédiction nuptiale de 720 couples de militaires à Kinshasa
left
ARTICLE Précédent : Kin-propre : nouvelle chasse aux marchés pirates et garages, arrêtons de tourner en rond !