mediacongo.net - Actualités - Machine à voter : à Kinshasa, les membres du Conseil de sécurité recommande un dialogue

Retour Politique

Machine à voter : à Kinshasa, les membres du Conseil de sécurité recommande un dialogue

Machine à voter : à Kinshasa, les membres du Conseil de sécurité recommande un dialogue 2018-10-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/10-octobre/8-14/onu-membre-conseil-securite-a-kinshasa.jpg -

La conférence de presse des membres du conseil de sécurité de l'ONU au quartier général de la Monusco à Kinshasa ce dimanche 7 octobre 2018. (© Radio Okapi/John Bompengo)

En mission de trois jours à Kinshasa, le Conseil de sécurité de l'ONU a clôturé son séjour dimanche 7 octobre 2018 par un point de presse au cours duquel François Delattre, ambassadeur de France aux Nations unies et vice-président de la délégation, a demandé un consensus plus large en ce qui concerne l'usage de la machine à voter lors de prochaines élections qui se tiennent dans deux mois et deux semaines.

Les 15 membres du Conseil de sécurité des Nations unies en visite à Kinshasa ont appelé dimanche au "dialogue" au sujet de la "machine à voter", objet de polémiques à l'approche des élections fin décembre en République démocratique du Congo.

"Il existe une opportunité historique avec les élections du 23 décembre décidées par le président Kabila pour une première transition démocratique et pacifique dans ce pays", a souligné l'ambassadeur de France aux Nations unies, François Delattre, au terme de trois jours de visite à Kinshasa ponctués par des rencontres avec le président, des candidats-opposants et la commission électorale.

"Nous avons senti, je crois pouvoir le dire au nom de l'ensemble de nos collègues, une profonde aspiration commune à saisir cette opportunité", a-t-il ajouté."Nous avons tout mis sur la table", a-t-il poursuivi, interrogé sur les "machines à voter" que veulent utiliser la commission électorale et le pouvoir, et dont l'opposition demande l'abandon en dénonçant des "machines à tricher", "à voler", "à frauder".

Nous avons appelé par le dialogue à trouver les voies d'un consensus le plus large possible permettant de créer les conditions d'élections réellement crédibles et transparentes, se déroulant dans un climat apaisé", a poursuivi M. Delattre.

Après les différents entretiens, la délégation du Conseil de sécurité des Nations unies a noté que toutes les parties prenantes au processus électoral sont déterminées à aller aux élections pour une première transition pacifique du pouvoir en RDC. Il s’agit là d’une opportunité historique à saisir, selon l’ambassadeur de la France à l'ONU, qui conduit cette délégation.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a aussi répété "la disponibilité" de sa mission au Congo (Monusco) "à répondre à toute demande de soutien logistique à l'organisation des élections qui serait exprimée par la RDC".

Bien que le gouvernement ait fait savoir qu'elle refusait tout aide logistique et financière pour ses élections. Le conseil de sécurité a tenu à réitérer son engagement à appuyer le processus électoral.

"Nous les membres du Conseil de sécurité avons réitéré la disponibilité de la Monusco à répondre à toute demande de soutien logistique à l’organisation des élections", a rappelé M. Delattre. "Il ne s'agit nullement pour nous de nous immiscer dans les affaires internes de la RDC. Nous membres du Conseil de sécurité respectons complètement la souveraineté et l'intégrité territoriale de la RDC", a insisté l'ambassadeur de Guinée équatoriale aux Nations unies, représentant de l'Afrique.

Les 15 membres du Conseil de sécurité ont rencontré toutes les parties prenantes au processus, notamment le président de la République Joseph Kabila, Corneille Nangaa de la Ceni, l'Opposition politique ainsi que la Majorité présidentielle.

Saluant des "progrès", l'ambassadeur de France a souligné "l'importance des pas supplémentaires pour créer la confiance" avant les élections, évoquant la liberté de manifester.

Le Conseil de sécurité a également recommandé le respect des libertés fondamentales pour l’expression des différentes sensibilités politiques.

Cette délégation du Conseil de sécurité des Nations unies a bouclé son séjour en RDC ce dimanche soir.


MEDIA CONGO PRESS / Africa1 / RO
5374 suivent la conversation
15 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Makye | GYJDU18 - posté le 08.10.2018 à 17:09

Si la CENI respecte son calendrier, si Joseph Kabila a respecté la constitution en ne pas se porter candidat, si le gouvernement finance lui seul les élections de notre pays et ne veut pas d'aide étrangère,s'il n'y a pas d'opposition., ce sont des opportunistes, que voulez-vous que les blancs nous disent?? Vous voulez qu'ils viennent vous recoloniser? Les membres du conseil des NU ne plus RIEN FAIRE. Le constat est clair tout le monde doit aller aux élections. Il n'y a plus d'autres alibis. Les blancs en ont marre. Ils ont expérimenté la machine à voter ils ont trouvé qu'il ne s'agit que d'une simple imprimante. Pensez-vous qu'ils sont bêtes comme vous???

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 08.10.2018 à 16:55

Bokolela na munoko na bango. Je vous ai dit le mémorandum de l'opposition à été jeté dans la poubelle de l'hôtel Memling melangé avec des crachats de certains membres de cette délégation. Vous parlez du peuple, quel peuple? Vous pensez que tous les Congolais sont de l'opposition? La majorité des Congais sont entrain d'experimenter la machine à voter. Olinga olinga té les élections auront lieu le 23 décembre 2018 avec la machine à voter et sans l'appui extérieure malgré la demande de l'opposition aux blancs.

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 08.10.2018 à 15:47

NON à la Machine à DAUPHIN, le peuple veut les élections avec bulletins de vote. Pas la machine à VOLER, machine à TRICHER, Machine à DAUPHIN. KANAMBE HYPOLITTE rentre avec tes milliers des machines à tricher dans ton RWANDA natal.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
deboutcongolais@yahoo.fr | PSPFTXI - posté le 08.10.2018 à 14:35

Finalement, nous sommes conduits par la volonté d'un groupe de gens ou par les textes don't la constitution et la loi electorale considérées impersonnelles et opposables à tous. Trop c'est trop avec des dialogues. Plus de dialogue. Si le conseil de sécurité est pour la paix en RDC qu'il appuie la volonté populaire et non la volonté des individus. Malheureusement partout où le conseil de sécurité passe, il fait la volonté des individus pour pereniser la misère ( plusieurs pays d'afrique), les guerres ( moyen Orient avec la Syrie). Ainsi, nous people debout, nous allons accepter de mourrir pourvu que Kabila quitte la RDC sur les pointes de pieds.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 5OD19FR - posté le 08.10.2018 à 14:12

bonjour C'est avec une profonde reconnaissance que je tiens à vous apporter ici mon témoignage. Etant à la recherche de prêt, je suis tombé sur un monsieur. il m'a octroyé un prêt avec un taux de 2% par ans et j'en ai parlé à plusieurs collègues qui ont également reçu des prêts chez ce monsieur sans avoir de soucis. Particulièrement à moi, son contact email : credit.cofadis@gmail.com j'ai reçu ma demande de crédit sans protocole et je suis tout à fait satisfaite. Je vous conseille de ne plus vous trompez de personne si vous voulez effectivement faire une demande de prêt d’argent pour votre projet et tout autre. Vous pouvez l'écrire et l'expliquer votre...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo aux Congolais | YXCHNW4 - posté le 08.10.2018 à 13:13

Cette machine ne concerne ke Nangaa, FCC, et kingakati mais pas le peuple

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 08.10.2018 à 12:37

Ils savent bien que ce dialogue n'aura pas lieu avec la CENI de Kabila. Ils ont bien rempli leur mission de villégiature et rentre poches pleines comme d'habitude.Dialoguer avec Nangaa sur les machines à voter qu'il a déjà achetées et est en train de les entreposer , c'est se moquer de tout un peuple.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Sagesse | XXEQEIG - posté le 08.10.2018 à 12:28

N'importe quoi, ils peuvent rentrer. d'où iOS viennent.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
#savethekongo | CM9I8SU - posté le 08.10.2018 à 11:57

Dialoguer de quoi? Cap vers les elections du 23/12/2018 sans machine a dauphin. Le PEUPLE congolais va tirer le DIABLE par la queue. Systeme ya Kingolo force esili. #savethekongo

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
nabavuna | EKY4MXQ - posté le 08.10.2018 à 11:26

Quelle dialogue? ces machines la le peuple n'en veut pas. parler d'autre chose et non de ces machines de mafia. Naanga va cherché à qui il va revendre ces fausses machines comme il n'avait pas enttendu la voix du peuple pour qui il travail.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois | Y5GIOO8 - posté le 08.10.2018 à 11:10

Vous revenez encore? Vous nous prenez pour des imbéciles?

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 08.10.2018 à 09:41

Ces maudites machines seront briser en mille morceaux dès leurs déployement sur terrain, car KANABE ne doit pas faire passer sn fretin contre la volonté du peuple, nous voulons les élections, mais pas avec cette machine maudite

Non 3
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kkk | YD1UW5I - posté le 08.10.2018 à 09:33

Voyager à toute une délégation juste pour émettre une recommandation de dialogue franchement ! ça démontre encore combien l'ONU a vieilli, il n'est même plus à la hauteur enfin de résoudre les problèmes qui prévaut dans le monde de notre heure. Comme son prédécesseur "société de nation" il est peut être temps de revoir cette organisation, elle n'est plus à jour, pas adapter aux enjeux de l'heure. C'est seulement les africains qui espèrent encore plus à cette organisation. Tout le monde sais bien que cette machine à vote utilise une programmation et qui dit programmation dit aussi une logique. On ne sais pas l'esprit de celui qui a programmer cette machine, c'est...

Non 2
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 08.10.2018 à 09:23

Notre CONSTITUTION Ne Prevoit Pas La Machine A Voter, Comment Pouvez-vous Nous Dire De Dialogué Sur Un Sujet Hors Notre Constitution ??? Vraiment Meme Si Vous Ne Priez Pas ! ! ! Vous Nous Envoiyer Pour Dialogué Avec Les Diablotins ! ! !

Non 5
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabila rwandais en RDC | U8EOL8N - posté le 08.10.2018 à 09:14

Même sans dialogue, nous,vraie population Congolaise , refusons catégoriquement cette fameuse machine de la Majorité : pour FCC

Non 4
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Réaction de la Monusco après les évènements de Lubumbashi

Provinces ..,

Pacte de l'ONU sur les Migrations : un texte controversé, mais que prévoit-il ?

Monde ..,

Antonio Guterres : « La corruption porte atteinte aux valeurs de l’ONU »

Société ..,

Experts de l’ONU tués en RDC : arrestation du colonel Jean De Dieu Mambweni

Société ..,