mediacongo.net - Actualités - Leïla Zerrougui : « Nous n’avons pas le droit de décevoir les populations de Beni »



Retour Provinces

Leïla Zerrougui : « Nous n’avons pas le droit de décevoir les populations de Beni »

Leïla Zerrougui : « Nous n’avons pas le droit de décevoir les populations de Beni » 2018-10-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/09-septembre/24-30/leila_zerrougui_18_0121.jpg -

Arrivée ce 18/10 à Beni, Mme Leila Zerrougui, accompagnée du commandant de la Force, Lt Gen. Elias Rodrigues, pour soutenir les populations locales et le personnel de l'ONU, affectés à la fois par l’insécurité et Ebola. Photo MONUSCO.

« Nous travaillons parce que nous n’avons pas le droit de décevoir les populations de Beni. Nous n’avons pas le droit de ne pas faire le maximum quand on sait que la souffrance est dure. Nous sommes ensemble. Nous n’avons pas le droit d’échouer. C’est un pari que nous devons gagner ensemble », a déclaré la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC ce jeudi 18 octobre à la fin de sa visite à Beni.  

Mme Leïla Zerrougui qui a adressé quelques mots aux journalistes au pied de l’avion, avant son départ, a tenu à féliciter toutes les équipes engagées dans la riposte contre la maladie à virus Ebola déclarée depuis le mois d’août dans la région. Elle a aussi rassuré les populations quant à l’implication de la Monusco dans l’éradication de cette maladie, qui, selon elle, freine les efforts de pacification.  

Elle recommande à la population de Beni de soutenir les efforts de la Monusco et des FARDC dans la pacification de cette zone.  

« Je sais parfois que la population exprime sa colère. Mais c’est parce qu’elle veut qu’on fasse plus, parce qu’elle sait que peut-être qu’on est le seul à pouvoir faire quelque chose avec les FARDC, nos militaires, les équipes humanitaires, le gouvernement. Ils sont un peu durs parfois avec nous. Mais je les comprends », a rappelé la cheffe de la Monusco. Avant de poursuivre : 

« Mais je leur dis aujourd’hui, si vous voulez que les gens fassent plus, il faut aussi les encourager. Quand il font quelque chose de bien, il faut le reconnaitre. Quand ils ont quelque chose qu’il faut corriger, il faut le faire », conseille Mme Zerrougui.   

La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC est arrivée ce matin de Goma. Durant sa visite d’une journée à Beni, elle avait échangé avec les responsables civils et militaires de la Monusco, rencontré l’ensemble du personnel, à qui elle a exprimé ses encouragements, avant de se rendre au centre de traitement d’Ebola où elle a apporté son soutien aux malades.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
809 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JB007 | DPLJ7ML - posté le 19.10.2018 à 11:37

Ces milices n'existeraient pas si les gens refusaient de s'y enrôler, quelques soient les motivations de ceux qui les soutiennent. Si une bonne partie de l'argent consacrée actuellement à la Monusco était reverser dans un programme de réinsertion sociale, ces gens qui aspirent à "vivre" comme chacun, à fonder une famille , à être aimés,retrouveraient une nouvelle identité et se sentiraient utiles à la société et pourraient rêver d'un avenir meilleur

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.10.2018 à 11:34

Tous ces violents à l'est du Congo sont issus de la coalition Afdl et faute d'avoir été ignorés suite aux promesses de partage du gâteau Congo, ils se sont révoltés. Nest-ce pas ce que vouvrait dire cette Monuscovitte de Leila?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.10.2018 à 11:31

Tous ces violents à l'est du Congo sont issus de la coalition Afdl et faute d'avoir été aux promesses de partage du gâteau Congo, ils se sont révoltés. Nest-ce pas ce que vouvrait dire cette Monuscovitte de Leila?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JB007 | DPLJ7ML - posté le 19.10.2018 à 11:23

Deux chercheurs, Franck Van Acker et Koen Vlassenroot ont expliqué en 2001 "les fonctions de la violence milicienne dans l'Est du Congo". Connaître les causes profondes de l'existence des milices armées peuvent aider à trouver les solutions pour en venir à bout. Madame Leila, cherchez à vous en inspirer !

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.10.2018 à 10:34

Quand on suggère des négociations avec les ADF Nalu, une bande armée ougandaise qui commet des ravages dans cette Beni, clairement cela c'est une offence, une déception et même une trahison vis à vis de la population de Beni, madame la touriste onusienne.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Le mandat de la Monusco sera-t-il renouvelé le 31 mars 2019 ?

Politique ..,

Leïla Zerrougui : "Il faut donner du temps à Félix Tshisekedi…"

Politique ..,

Situation à Yumbi: « il n’y a pas de fosses communes, il y a des tombes ou plusieurs...

Provinces ..,

Election : le Conseil de sécurité prend note des résultats des élections et appelle à...

Politique ..,