mediacongo.net - Actualités - Le chanteur Cor Akim enlevé à Bukavu 


Retour Musique

Le chanteur Cor Akim enlevé à Bukavu

Le chanteur Cor Akim enlevé à Bukavu 2018-12-09
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/12-18/corakim_bukavu_18_01214.png -

Capture d'écran de la vidéo officielle 2017 de Cor Akim. Le chanteur Corneille Akilimali Bufolé, dit Cor Akim

Le chanteur Corneille Akilimali Bufolé, dit Cor Akim, a été enlevé par des inconnus dans la nuit du 8 au 9 décembre 2018 à Bukavu, dans l'est de la RDC. Né à Bukavu, Cor Akim, 26 ans, est l'auteur d'une chanson intitulée « Mon vote », qui appelle la population à ne voter qu'en faveur d'une « République meilleure ». Il sortait d'un Karaoké où il était sur scène avec ses collègues quand il a été kidnappé, d'après le témoignage de sa famille.

Comme chaque week-end, Cor Akim était sorti vers 18 heures pour aller chanter dans un karaoké dans la commune d'Ibanda. Vers minuit, la partie terminée, il embarque dans un taxi en compagnie de ses collègues du groupe musical. Il est le dernier à être déposé. Selon sa famille, c'est à quelques mètres de sa maison que l'incident s'est produit.

Se sentant en danger, il va envoyer un bref sms à son grand-frère : « En danger, au secours », a t-il écrit.

Le père et le grand-frère de l'artiste sortent précipitamment du domicile familial. Ils ne retrouvent qu'une des ses chaussures et son porte-monnaie. Ils tentent de rappeler son numéro, mais le téléphone est éteint.

Le lendemain matin, la famille fait le tour des cachots et des services de sécurité et de renseignement, sans avoir des nouvelles.

La police a annoncé avoir ouvert une enquête.

Sa famille affirme n'avoir remarqué aucun signe particulier les jours précédant cet enlèvement. Aucune menace n'avait été rapportée par Cor Akim, ajoute la même source. Dès ce dimanche, ses collègues chanteurs ont lancé une campagne pour exiger sa libération.


RFI / MCP, via mediacongo.net
1429 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Muravumba | 29KBYHZ - posté le 12.12.2018 à 13:02

Tout crime au Congo n'est pas politiquement motivé. Il peut avoir été kidnappé par reglèment de compte. Femmes d'autrui, dettes,etc. Vouloir tout réduire à la politique c'est chercher le poisson dans les bois.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 10.12.2018 à 06:26

Le peuple RDCongolais doit sr prendre en charge les médiocres ne veulent pas les élections ils ont jaugé la température au sein de la population contre leur bilan voilà la crainte d'échec: à Kolwezi le samedi passé Richard MUYEJ a réuni la population et distribué 20000fc par personne mais quand il demande pour qui voter tous répondaient No 4 Martin Fayulu alors il a eu chaud. Richard MUYEJ le peuple du Lualaba à Kolwezi récupère ce que tu le dois mais il votera Martin Fayulu soldat du peuple RDCongolais.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nwamaruo Joveblevio | W4TLJVQ - posté le 10.12.2018 à 05:00

Encore un artiste! Il fut victime de quoi? Est-ce le contenu ou le titre de sa chanson qui cause qu'on le kidnap? Que l'enquette soit faite...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Vient de paraître : « Papa Wemba, la voix de la musique congolaise moderne »
left
ARTICLE Précédent : Une photo de la dépouille Marie Misamu fait des victimes à la morgue de la clinique Ngaliema