mediacongo.net - Actualités - Ebola: le centre de transit de Beni saccagé, plusieurs cas suspects en surveillance se retrouvent dans la ville 


Retour Santé

Ebola: le centre de transit de Beni saccagé, plusieurs cas suspects en surveillance se retrouvent dans la ville

Ebola: le centre de transit de Beni saccagé, plusieurs cas suspects en surveillance se retrouvent dans la ville 2018-12-28
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/12-decembre/24-30/beni_ebola_centre_transit_saccage.jpg -

Des manifestants ont vandalisé, ce jeudi 27 décembre, des installations situées à l’intérieur de l’enclos du centre de transit de Beni dans la province du Nord-Kivu, où sont traités les cas suspects en attente des résultats du test de laboratoire. Le centre vandalisé est différent du centre de traitement d’Ebola où sont traités les cas confirmés.

A l'arrivée des manifestants, 24 cas suspects étaient traités au centre de transit parmi lesquels, 3 étaient dans un état sérieux. Ils ont été transférés au centre de traitement d’Ebola, après le départ des manifestants pour attendre le résultat des tests laboratoires.

Des tests négatifs

Sur les 21 cas suspects ayant quitté le centre de transit, 17 avaient déjà été testés négatifs pour Ebola une première fois et attendaient de faire le deuxième test au laboratoire. Les 4 patients restants avaient déjà été prélevés et attendaient les résultats de leur premier test.

Les équipes médicales sont en contact avec les familles des patients ayant quitté le centre de transit. Une structure temporaire sera installée pour pouvoir les prendre en charge et isoler les nouveaux cas suspects identifiés aujourd'hui à Beni.

Un agent de santé, témoin de l'événement, appelle les autorités à prendre des mesures de protection en faveur des équipes de riposte contre Ebola.

« Nous demandons la protection de la part des forces de l'ordre »

« Nous demandons la protection de la part des forces de l'ordre car la maladie à virus Ebola est très dangereuse. Des personnes étaient déjà isolées pour ne pas contaminer les autres mais elles se retrouvent déjà au sein de la population. Nous voulons que pendant une grève, les malades d'Ebola soient épargnés, car ils sont des contacts à risque... », a plaidé cet agent de santé.

Pendant ce temps, des arrestations ont eu lieu après l'incident et une dizaine de personnes, supposées être les auteurs de ces actes de vandalisme, ont été présentées ce jeudi 27 décembre dans la soirée aux autorités de la ville par la police.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1442 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

gomes | IQNKUTC - posté le 28.12.2018 à 13:08

chers congolais, il ya de choses très delicates qui doivent etre respectés. Manifester oui, mais pas aux endroits où se trouvent nos confrères malades. "Tout un corp c'est une maladie". Mettez vous à la place de celui qui souffre et qui est au lit dans un centre de santé?!... Respectons la vie pcq est un droit et devoir naturel

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gomes | IQNKUTC - posté le 28.12.2018 à 13:07

chers congolais, il ya de choses très delicates qui doivent etre respectés. Manifester oui, mais pas aux endroits où se trouvent nos confrères malades. "Tout un corp c'est une maladie". Mettez vous à la place de celui qui souffre et qui est au lit dans un centre de santé?!... Respectons la vie pcq est un droit et devoir naturel

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
nabavuna | EKY4MXQ - posté le 28.12.2018 à 09:54

il faut arrêter ce vagin de sa mère naanga le commanditaire.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
James Bond | V9EBA8Q - posté le 28.12.2018 à 08:27

Bas jeux ya kabila..quand on adore rester au pouvoir, on est prêt à tout! meme exterminer toute une ville..

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Ituri : des jeunes gens attaquent l’équipe d'enterrement digne et sécurisé des victimes...

Provinces .., Bunia, Ituri

Ebola: une partie des soignants impayés depuis plusieurs mois

Santé ..,

Risque d’épidémie d’Ebola en Tanzanie

Santé ..,

Bunia: troisième cas d’Ebola confirmé, il s’agit d’un garçon de 13 ans

Santé ..,