mediacongo.net - Actualités - Conflit ethnique à Yumbi: Des milliers de réfugiés au Congo-Brazzaville pour fuir les violences




Retour Diaspora

Conflit ethnique à Yumbi: Des milliers de réfugiés au Congo-Brazzaville pour fuir les violences

Conflit ethnique à Yumbi: Des milliers de réfugiés au Congo-Brazzaville pour fuir les violences 2019-01-04
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/01-janvier/01-06/mai-ndombe-makotipoko-refugiers.jpg -

A Makotipoko, des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants ont trouvé refuge après avoir fui leurs villages attaqués. (© Laurence Breckx)

A Makotipoko, au nord de Brazzaville, un lieu d'acceuil des quelque 7.000 personnes sur les 16.000 qui ont traversé le fleuve Congo pour se réfugier au Congo voisin afin de fuir les violences interethniques qui auraient fait plus de 200 morts, l’endroit est très difficilement accessible et il semble aussi oublié. Les réfugiés manquent de tout. Parmi eux, des centaines d’enfants. Ils sont rassemblés dans une cour d’école. Pas des écoliers, mais des réfugiés. Des vieilles couvertures jonchent le sol, beaucoup doivent dormir à la belle étoile.

Dans cette petite ville, la plupart des lieux publics sont aujourd’hui réquisitionnés pour l’accueil, même les bureaux en construction de la sous-préfecture. Pas encore de toit, juste des briques. Florence loge ici avec ses enfants. Pour se nourrir, elle affirme se débrouiller. Elle reçoit un peu de riz et parfois elle parvient à acheter du manioc qu’elle partage avec la famille.

Dans la foule, les chefs de villages expliquent qu’ils ne rentreront sans doute pas chez eux bientôt. Il y a eu moins de violences ces derniers jours, mais ils ne se sentent pas protégés par les autorités de la RDC. "Depuis que nous sommes agressés, il n’y a aucune occupation du gouvernement congolais. Même ne serait-ce que venir nous voir. Les cadavres peuvent durer pendant près de 12 à 13 jours avant d’être enterrés", explique un homme.

7000 réfugiés

7000 personnes ont trouvé refuge à Makotipoko. Lors de notre passage, deux semaines après le début de la crise, aucune organisation internationale n’était présente pour apporter de l’aide. L’antenne locale de l’ONU était en train d’envoyer un premier convoi de matériel. Mais l’endroit est difficile d’accès, encerclé par le fleuve Congo et ses affluents.

"A notre niveau, nous avons renforcé les équipes côté Yumbi/Mansele pour faire des cliniques mobiles auprès des personnes déplacées qui sont restées du côté RDC", précise MSF.

Médecins Sans Frontières est présente dans la province de Maindombe en RDC depuis le 21 décembre dernier. "Depuis ce vendredi matin, des cliniques mobiles sont en place pour permettre aux personnes déplacées d'accéder à des soins de santé primaires", ajoute MSF. "Outre les besoins médicaux, nos équipes ont noté également des besoins importants en termes de nourriture et d'abris. "


RTBF / MCP, via mediacongo.net
719 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Le ministre délégué en charge des Congolais de l’étranger au secours des déplacés de...

Diaspora ..,

Mai-Ndombe: bureaux de vote saccagés, machines à voter détruites à Inongo

Provinces ..,

Maï-Ndombe : arrestation des assassins présumés de l'administrateur de Yumbi

Provinces ..,

Mai-Ndombe: au moins 80 morts dans des affrontements ethniques (ACAJ)

Société ..,