mediacongo.net - Actualités - Karmapa interpelle la classe politique dans « Etat de droit »



Retour Musique

Karmapa interpelle la classe politique dans « Etat de droit »

Karmapa interpelle la classe politique dans « Etat de droit » 2019-02-01
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/01-03/karmapa_kibinda_pembele_19_0000.jpg -

Kibinda Pembele, Karmapa dit « Prince de la rumba »

De son vrai nom Kibinda Pembele, Karmapa dit « Prince de la rumba », est un chanteur congolais qui s’est toujours démarqué par ses compositions musicales caractérisées par des thèmes poignants. Depuis son premier disque « Je m’appelle toi » jusqu’à « Caligula », en passant par « Riposte » et « Le Millionnaire », il y a à manger et à boire dans chaque répertoire.

A chaque sortie des ses opus, les chansons de Karmapa dérangent et ont toujours fait l’objet de polémique dans la société. A la fois provocateur et taquin, ce chanteur, qui s’illustre en « Grand Luambo Makiadi » en miniature, chante, peint et décortique la société à sa manière.

Dans chacune de ses compositions, le Prince de la rumba a toujours évoqué un message dénonciateur, fustigeant le comportement de certaines personnes dans la société. Il suffit de l’écouter à travers son titre le plus récent « Caligula » pour bien comprendre la démarche de Karpama dans la société. Son objectif principal ne vise que le changement des mentalités, pour un vrai développement et aussi l’amour entre les Congolais.

Après la chanson « Caligula » dont le contenu a fait l’objet d’une grande polémique dans le milieu des Congolais, le patron de l’orchestre Rive Droite 5ème K refait surface avec « Etat de droit », un nouveau tube. Cette œuvre est une interpellation directe aux acteurs politiques à mettre en œuvre la pensée idéologique de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Ce message s’inscrit à l’ère du changement d’un nouvel ordre politique prôné par le père de la démocratie qui martelait : « Le peuple d’abord. » Cette phrase, estime l’artiste, ne doit pas être compris comme un simple slogan dans le marketing politique. Elle doit être pratiquée par le nouveau régime dirigé par un Président qui a beaucoup souffert et lutté pendant plus de 30 ans aux côtés de ce peuple.

A travers cette chanson, Le Karpama exhorte tous les acteurs politiques Congolais à instaurer un Etat de droit au bénéfice du peuple. Une belle inspiration saluée par les mélomanes et observateurs avertis. Car, ils estiment qu’à l’heure actuelle, la musique ne peut plus demeurer un simple objet ou moyen de divertissement ou d’ambiance.

L’artiste : l’ère de la conscience a sonné ! 

« Nous attendons dans son prochain album des chansons qui vont édifier même le commun des mortels avec des phrases véritablement engagées et liées à l’Etat de droit », commente un mélomane.

Conscient de la peine subie de la part des Combattants en Europe pendant le régime du président sortant, les musiciens congolais de Kinshasa semblent tirer beaucoup de leçons non négligeables pour bien mener leur carrière musicale. Certains ont même juré de ne plus chanter ou accompagner les hommes politiques, même si le gain est capital pour leur survie. Rappelez-vous de la colère manifestée par Koffi Olomide contre les candidats à la présidentielle qui voulaient son accompagnement pendant la campagne lors des élections 2018. D’où, les musiciens doivent s’en servir pour faire passer des messages rationnels qui vont apporter le changement des mentalités et, surtout, l’éveil des consciences pour le développement du pays. Le temps est tellement révolu que la musique ne doit plus rester un moyen de vénérer et de glorifier certains dirigeants politiques dont la plupart ont excellé dans la médiocrité durant plus de deux décennies dans la gestion de la chose publique.

Evidemment, la musique est un art qui lie l’homme à la nature. Elle réconcilie aussi le peuple surtout en cette période où les ennemis de la RDC veulent à tout prix diviser les Congolais, en créant des conflits entre les ethnies.

Jordache Diala
La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
3311 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Tshisekediste | LMIUYJK - posté le 01.02.2019 à 14:37

Courage cher Pro

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 01.02.2019 à 14:19

Il faut révolutionner notre musique dit. Courage Karmapa vas-y!!!

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Vient de paraître : « Papa Wemba, la voix de la musique congolaise moderne »
left
ARTICLE Précédent : Une photo de la dépouille Marie Misamu fait des victimes à la morgue de la clinique Ngaliema