mediacongo.net - Actualités - Déborah Lukumuena : des Césars au théâtre



Retour Culture

Déborah Lukumuena : des Césars au théâtre

Déborah Lukumuena : des Césars au théâtre 2019-02-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/04-10/deborah-lukumuena-cinema-divine.jpg -

Première actrice noire à avoir été récompensée par l’Académie, la jeune femme d’origine congolaise est à l’affiche des « Invisibles » et sur les planches dans « Anguille sous roche », du Comorien Ali Zamir.

Tête haute, regard assuré, démarche dynamique, à 24 ans, Déborah Lukumuena porte en elle la vaillance de la jeunesse et la force de l’ancienne joueuse de rugby qu’elle a été. Deux atouts qui l’engagent à relever les défis qui se présentent à elle et à foncer coûte que coûte, malgré les oiseaux de mauvais augure qui pourraient lui faire remarquer que son corps ne correspond guère au canon des actrices françaises.

Tout comme, quelques années auparavant, lorsque, étudiante en lettres modernes à La Sorbonne, on lui faisait observer que les profs noirs n’étaient pas des plus nombreux au lycée où elle espérait faire carrière.

Si Déborah Lukumuena n’en a cure, c’est qu’elle a hérité du caractère de sa mère, baluba, «une femme forte, digne, débrouillarde, costaude. Impulsive aussi», selon la jeune actrice révélée dans Divines de la réalisatrice française Houada Beynyamina. Un rôle qui lui valu, entre autres, le prix de la meilleure actrice aux Journées cinématographiques de Carthage en 2016, en Tunisie, et le césar de la meilleure actrice dans un second rôle l’année suivante. 

Comédienne la plus jeune à obtenir la précieuse récompense du cinéma français dans cette catégorie, elle est aussi la première femme noire à avoir été distinguée. «Cela m’a boostée, confie-telle. Et me fait aspirer à l’excel lence. Comme tout acteur, j’ai des doutes. Et ce, d’autant plus que je suis jeune dans le métier. Mais je veux me prouver que j’en suis capable.»

«SECTEURS POUSSIÉREUX»

Actuellement en deuxième année au Conservatoire national supérieur d’art dramatique à Paris, Déborah Lukumuena est l’une des premières comédiennes et comédiens à avoir profité de la master-class Ier Acte voulue par Stanislas Nordey pour promouvoir une plus grande diversité sur les plateaux de l’Hexagone.

« On est encore peu nombreux sur scène, reconnaît Déborah Lukumuena. Le théâtre et le cinéma français sont enviés dans le monde entier, mais i ls ne tr aduisent pas du tout la multiculturalité de la société française. C’est choquant. »

Pour autant, la jeune femme est optimiste : « Ces secteurs sont poussiéreux, mais la nouvelle génération arrive avec le désir de bousculer tout cela. » Déborah Lukumuena est actuellement, avec Audrey Lamy et Corinne Masiero, à l’affiche des Invisibles. Une comédie de LouisJulien Petit sur des femmes qui partagent leur quotidien entre la rue et les centres d’hébergement. Elle y interprète une jeune en voie de réinsertion, qui travaille désormais aux côtés des plus démunies. On la retrouve également sur les planches du Théâtre Gérard-Philippe de Saint-Denis, interprétant Anguille, personnage éponyme du premier roman fort remarqué du Comorien Ali Zamir, Anguille sous roche (éd. Le Tripode), prix Senghor 2016 et mention spéciale du jury du prix Wepler. 

Durant une heure quarante-cinq, elle narre en un seul souffle la vie de cette adolescente en train de se noyer entre Mayotte et Anjouan, seule survivante du naufrage d’un kwassa-kwassa – embarcation traditionnelle des pêcheurs – pris clandestinement pour rejoindre l’île française. Anguille se souvient de la lumière de Matsamudu, du plaisir qu’elle avait, du haut de sa terrasse, à humer la mer scintillante, de sa rencontre avec Vorace, des premiers émois loin du regard intransigeant du père, Connaît-Tout, et de la sœur jumelle, Crotale. Déborah Lukumuena avec son césar de la meilleure actrice dans un second rôle décroché en 2017 pour son interprétation dans « Divines», de Houada Beynyamina.


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
202 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

Burkina Faso : le Fespaco célèbre son cinquantenaire

Culture ..,

Los Angeles aura bientôt son musée du cinéma

Culture ..,

Kinshasa : l’Association nationale de théâtre populaire et cinéma se réorganise

Culture ..,

Cinema: David Douglas Masumuna nous raconte l’autre… (Portrait)

Stratégies ..,