mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : manifestation des conducteurs de taxi moto suite au meurtre de leur président à Lemba



Retour Société

Kinshasa : manifestation des conducteurs de taxi moto suite au meurtre de leur président à Lemba

Kinshasa : manifestation des conducteurs de taxi moto suite au meurtre de leur président à Lemba 2019-02-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/04-10/5b2c06b7-50f0-4e51-ab58-7bdf3fa7f940.jpg Kinshasa-

Les conducteurs de taxi moto ont manifesté, ce vendredi 8 février, à Lemba/sous-région, suite à la mort de leur président tué dans la nuit de jeudi à vendredi par des policiers.

Selon ses collègues de travail, la victime qui s’appelait Tshitshi Tshibangu est morte pendant son interpellation à un poste de police. Ce dernier plaidait pour la restitution de la moto de son collègue confisquée par les agents de l’ordre.

Les deux policiers qui ont tiré sur Tshitshi Tshibangu, selon la police, ont été déférés devant la justice pour meurtre et vont être jugés selon la procédure en la matière.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS/ mediacongo.net
2434 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Tshisekediste | LMIUYJK - posté le 09.02.2019 à 11:29

Il faut en premier lieu faire une inspection et audit sur les différents policiers et militaires recrutés. Voir s'ils on t eu à remplir les conditions adéquates. Les Kulunas n'ont pas une place à l'armée ni à la police, ont doit les envoyer dans le champ, faire l'agriculture.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.02.2019 à 23:28

Au Kenya, devant la communauté congolaise, fatshi a promis résoudre le problème des kulunas en les recrutant dans l'armée (et la police). Il faut plutôt recruter dans l'armée sur base de civisme et bonne conduite

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub | ISONVXQ - posté le 08.02.2019 à 18:02

SVP LE RESPECT DE LA VIE HUMAINE ET NOUS N AVOUS PAS BESOIN DANS CE PAYS DE UNE POLICE MÉDIOCRE

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois | Y5GIOO8 - posté le 08.02.2019 à 17:18

Il ne suffit pas de doter la police des jeeps, moto et non l'instruction et un salaire décent puisqu'il va nécessairement tracasser la population, c'est la réalité que nous vivons avec la PCR aussi.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois | Y5GIOO8 - posté le 08.02.2019 à 17:11

Les congolais vivent comme des animaux dans leur propre pays, on doit les abattres quand on veut et comme on veut

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois | Y5GIOO8 - posté le 08.02.2019 à 17:07

Le recrutement de la police se fait sur base de quoi en RDC? Vous prenez les kulunas, voleurs et tous les bandits, vous leur donnez des armes pour renforcer leurs actions de banditismes au lieu d'accomplir leur mission de la protection de civils. Et comme la justice n'a jamais existée en RDC, voilà la conséquence. Ceux qui sont sensés protéger la population tuent la population en pleine ville de Kinshasa.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR