mediacongo.net - Actualités - Législatives : bataille pour la majorité à l'Assemblée nationale



Retour Politique

Législatives : bataille pour la majorité à l'Assemblée nationale

Législatives : bataille pour la majorité à l'Assemblée nationale 2019-02-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/04-10/palais-de-la-nation-kinshasa-rdcongo.jpg -

Minoritaire à l’Assemblée nationale, le nouveau président Tshisekedi devrait avoir peu de marges de manœuvre pour la constitution de son futur gouvernement. Le nom du Premier ministre et les postes clés de l’exécutif congolais risquent d’être très majoritairement occupés par des pro-Kabila. Sur les 500 députés de l’Assemblée nationale, 485 ont été élus pour le moment.

15 sièges restent encore à pourvoir : ceux de Beni, Butembo et Yumbi, où les élections ont été reportées pour des raisons sanitaires et sécuritaires. Le FCC, la plateforme de l’ancien président Joseph Kabila rafle la mise avec 350 députés. La coalition Lamuka de Martin Fayulu, qui conteste toujours la victoire de Félix Tshisekedi, possède une centaine d’élus, alors que le nouveau président et sa coalition Cach, annonce une petite cinquantaine de députés.

Aucun parti majoritaire

Pour nommer le nouveau Premier ministre, le président de la République doit le choisir au sein de la majorité parlementaire. Mais attention, les trois plateformes électorales (FCC, Lamuka et Cach) ne constituent pas de partis politiques, les seuls reconnus à l’Assemblée. Au sein du FCC, composé de 15 partis différents, aucun ne peut obtenir seul la majorité. Le parti le plus puissant, le PPRD de Joseph Kabila, compte seulement 80 députés, suivi de l’AFCD de Modeste Bahati, 50 députés.

C’est à partir de ces dizaines de mouvements politiques qu’une majorité se dégagera à l’Assemblée nationale. Idem pour la coalition Lamuka, composée de sept partis politiques et la coalition Cach de Tshisekedi, composée de l’UDPS et le l’UNC de Vital Kamerhe. Sachant les politiciens congolais plutôt versatiles, le FCC et Cach tentent de renforcer les rangs en débauchant des députés dans le camp adverse. Et les tractations vont bon train en coulisse.

Grande coalition en vue

Pour le camp pro-Kabila, il ne fait aucun doute que la majorité ne leur échappera pas, ainsi que la Primature. Mais pour consolider leur socle, la plateforme de l’ancien président Kabila essaie d’imposer l’idée d’une grande coalition majoritaire, à dominante FCC, dans laquelle on retrouverait à la fois des députés pro-Kabila, mais aussi des députés venant de Cach. Dans ce subtil jeu de tractations, plusieurs postes ministériels sont sur la table, avec une place plus grande laissée à l’UDPS et à l’UNC qui accepteraient ainsi de rejoindre une majorité présidentielle à larges bords.

Mais pour l’instant, l’idée ne fait pas vraiment recette. Car du côté de Cash, on tente également de débaucher des députés du FCC et de Lamuka pour créer une plateforme majoritaire qui pencherait davantage vers Félix Tshisekedi. Dans l’entourage présidentielle, on espère convaincre plusieurs députés de Lamuka, mais aussi obtenir quelques sièges supplémentaires à la suite de nombreux recours déposés devant la Cour constitutionnelle.

La fausse alerte Bahati

Dans ce combat très inégal, l’espoir d’un possible rapprochement de l’AFDC de Modeste Bahati (membre du FCC) avec Cach, avait un temps circulé sur les réseaux sociaux. Une belle prise pour Tshisekedi, mais la rumeur a été très rapidement démentie, Bahati tentant déjà de négocier sa propre place dans le futur gouvernement au couleur du FCC. Ce petit jeu de poker menteur risque de durer plusieurs semaines avant la nomination du nouveau gouvernement. L’Assemblée nationale doit adopter son règlement intérieur, installer les membres définitifs de son bureau, mais surtout, attendre les centaines de recours qui embouteillent la Cour constitutionnelle. On parle de plus d’un millier de litiges.

En attendant, le FCC fait bloc, et essaie de masquer ses propres divisions internes et de faire taire les mécontents. L’ancien président Kabila suit avec le plus grand intérêt les tractations en cours, nous confie un cadre du FCC, qui laisse entendre que l’accord de gouvernement a déjà été négocié avec Félix Tshisekedi et qu’il a peu de doute sur la future composition de l’exécutif, dont les postes stratégiques devraient revenir à la coalition pro-Kabila. Pourtant, dans le camp Tshisekedi, on indique que les discussions sont toujours en cours, et que certains ministères clés devraient revenir à la coalition Cach.


Afrikarabia / MCP, via mediacongo.net
6633 suivent la conversation
13 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JBLK | QB11MIS - posté le 11.02.2019 à 10:31

Mr le journaliste à mon humble avis,ce n'est pas de débauchage mais plutôt le positionnement des partis ou regroupement dans un camp.Nous sommes tous d'avis que la loi ne reconnait pas le FCC,Lamuka et Cach comme étant de partis politique ou encore le moins regroupement politique alors que ceux ci on été crées pour le soutient d'un candidat à la présidentielle donc un regroupement ou partis politique a le droit de se positionné dans un camp ou l'autre vu les enjeux et ces intérêts politiques actuels.La democratie a ses regles et principes,et nous devons s'y faire peuple congolais.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 11.02.2019 à 09:39

"@Lwabeya Ntumba": Il faut vraiment avoir une telle petitesse d'esprit pour continuer à admettre que quelqu'un a obtenu 60% aux élections. S'il y avait un peu de vérité dans cela , ce candidat bon pour le CNPP aurait déjà amener 100000 personnes dans la rue. Le calme de la ville ne vous interpelle pas , car vous êtes animés par la haine tribale du grand village de Bandundu. Vous n'avez du soutien ni à l'interne ni l'externe. Il faut abandonner ce combat malsain , car étant perdu d'avance.

Non 10
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKANSHAMA | 9BGL4H4 - posté le 11.02.2019 à 09:36

Paul KALIMBA HERI | ENQ95VW - posté le 11.02.2019 à 09:29 Le Chef de l'état ne peut rien contre ceux qui l'on fabriqué. Vous suivez même les déclarations des membres de la FCC qui disent ouvertement que FATSHI ne peut pas toucher certaines personnes. C'est claire, il est un président protocolaire. Le prétexte de la réconciliation cache plutôt le dessous de son accord avec le FCC pour obtenir le poste de Président de la République.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKANSHAMA | 9BGL4H4 - posté le 11.02.2019 à 09:31

ouragan | RBEPVWD - posté le 11.02.2019 à 06:52 Les vrais résultats qui donnaient FAYULU vainqueur ne donnaient pas la majorité au FCC. Le peuple a sanctionné les Kabilistes mais Fatshi les réhabilité contre un poste bidon de président de la république. La situation actuelle est le résultat de cette trahison contre le peuple.

Non 6
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Paul KALIMBA HERI | ENQ95VW - posté le 11.02.2019 à 09:29

Ça reviens au chef de l'ETA de travail à ça

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba | LAAJN8T - posté le 11.02.2019 à 09:09

Toujours pas de gouvernement? Le grand vainqueur de ces élections est Joseph Kabila. Il a réussi à nommer tout le monde en commençant par le chef de l'État. Entretemps le peuple est dirigé par un tricheur-arnaqeur qui passe son temps à convaincre la communauté internationale pour se faire accepter. Il faut se faire accepter ici au pays par les urnes non pas en retirant 60% à la personne qui les a mérités. Il faut être un sanguinaire pour le faire. Il est même à l'aise avec ça. Curieux.

Non 5
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 11.02.2019 à 08:50

" Le nom du Premier ministre et les postes clés de l’exécutif congolais risquent d’être très majoritairement occupés par des pro-Kabila. Sur les 500 députés de l’Assemblée nationale, 485 ont été élus pour le moment ". C'etait ca le plan diabolique contre le peuple. QUE LES MEDIOCRES DEGAGENT. PAS DE CONTINUITE' DE LA MEDIOCRITE' AVEC FELIX KANAMBE PROTOCOLAIRE.

Non 9
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 11.02.2019 à 08:34

Il n'y a aucune bataille pour la majorité à l'assemblée nationale. Les Congolais aiment de préjugés alors que les choses se déroulent normalement et le moment venu l'informateur ou le formateur sera nommé pour qu'un gouvernement soit mis en place.

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
derekNk | 71RJVQY - posté le 11.02.2019 à 08:30

au-delà,de cette bataille que le peuple n'en tirera rien, Nous préférons vous signifier que majorité au gouvernement,ne veut pas dire carte blanche sur la megestion du ministère. les lois sont là et on a attends que les coupables soient punis,qu'il provienne du FCC, CACH ou LAMUKA, il devra subir la rigueur de la loi, pour mieux ressentir cet etat de droit !

Non 2
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
congo uni | PKLOZ8L - posté le 11.02.2019 à 07:19

la vraie politique

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ouragan | RBEPVWD - posté le 11.02.2019 à 06:52

anonyme arrêtez,vous qui voulez de FAYULU président comment lui aller faire en étant hostile au FCC majoritaire ? alors que son parti n'as même pas un élus, les tractations c'est le jeu démocratique a moins que vous préféreriez une dictature a la Mobutu

Non 6
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 11.02.2019 à 06:46

Anonyme! | ET86R2M, SHEKOMBA a dit " Ce pouvoir a ete' donne' par "AMNESIE" alors comprenez qu'il y aura beaucoup de folies et d'anomalies. Etienne Tshisekedi est en EXIL en Belgique kiekiekiekiekiekiekie Felix kanambe incapable de faire rentre' le corps de son pere, il attend l'autorisation de kanambe mais c'est lui le president, protocolaire bien sure. USURPATEUR TRAITRE.

Non 17
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 11.02.2019 à 04:13

Félix comment sortir-t-il de cette impasse sans trahir ce que tous les congolais pensaient de ta COALITION pécédé d'une NÉGOCIATION avec la KABILIE? Soit tu dis OUI À KABILA et les congolais diront:"Voilà comment il avait NÉGOCIÉ SA VICTOIRE au mépris du peuple soit tu dis NON à KABILA et ce dernier BRANDIRA L'ACCORD que tu as eu avec lui pour être NOMMÉ PRÉSIDENT". ATTENTION! ATTENTION: soit tu trahis le PEUPLE(hors PAPA AVAIT DIS:" LE PEUPLE D'ABORD", soit tu trahis LA KABILIE et tu SAUVERAS LA MÉMOIRE DE PAPA ET SON HONNÊTETÉ et FIDÉLITÉ pour la RDC! Que KAMÉRHE NE TE TROMPES PAS, FÉLIX!

Non 8
Oui 25
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Législatives et provinciales en RDC : des tractations « houleuses » au sein du FCC

Politique ..,