mediacongo.net - Actualités - Choléra en RDC : la situation est plus alarmante dans le Haut-Katanga avec 24 morts (MONUSCO) 


Retour Santé

Choléra en RDC : la situation est plus alarmante dans le Haut-Katanga avec 24 morts (MONUSCO)

Choléra en RDC : la situation est plus alarmante dans le Haut-Katanga avec 24 morts (MONUSCO) 2019-02-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/04-10/cholera_malade_19_021.jpg -

Malades victimes du choléra en RDC

Au cours de sa conférence de presse du 13 février dernier à Kinshasa, la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo, “MONUSCO”, a tiré la sonnette d’alarme sur l’épidémie de choléra qui sévit en République Démocratique du Congo.Le porte-parole par intérim de la MONUSCO a affirmé qu’environ 24 personnes ont déjà trouvé la mort dans la province du Haut-Katanga à cause de cette épidémie.

“Dans les provinces du Haut-Katanga, Haut-Lomami et au Tanganyika, le choléra fait plusieurs victimes depuis le mois de janvier. Entre le 1er janvier et le 6 février, ces 3 provinces ont enregistré un total de 1.936 cas avec plus de 50 décès. La situation semble plus alarmante dans le Haut-Katanga avec 926 cas et 24 morts”, a fait savoir Mathias Gillmann.

La Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo a, en outre, indiqué qu’un nouveau foyer de l’épidémie de choléra a été découvert.

“Un nouveau foyer de choléra vient en outre de s’ouvrir au début de ce mois de février dans la zone de santé de Piana, territoire de Manono alors que durant toute l’année 2018, cette région n’avait notifié aucun cas”, a souligné le porte-parole de la MONUSCO.

La réponse en cours à cette épidémie de choléra ne couvre qu’environ 10% de besoins tandis que les besoins s’élèvent à 5 millions USD.

Plusieurs facteurs selon l’agence onusienne sont à la base de la propagation rapide de ladite épidémie.

“Les difficultés de maîtrise de l’épidémie sont liées entre autres, à la faible disponibilité de l’eau potable, à l’insuffisance de la prise en charge médicale, des infrastructures d’hygiène et d’assainissement, y compris parfois la résistance de la pratique d’hygiène par les populations affectées”, conclut le porte-parole de la Mission des Nations-Unies en RD Congo.

Rappelons par ailleurs que la République Démocratique du Congo est déjà secouée depuis le 1er août 2018 par l’épidémie d’Ebola, la dixième que le pays connait depuis son histoire.


africandailyvoice / MCP, via mediacongo.net
288 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Choléra : 2 millions USD pour lutter contre la maladie au Tanganyika, Haut-Katanga et au...

Santé ..,

Tanganyika : 31 cas de choléra enregistrés en une semaine à Moliro

Santé ..,

Tanganyika : 39 cas de choléra enregistrés en six jours dans les sites des déplacés de Kalemie

Santé ..,

Après le passage d'Idai, les premiers cas de choléra au Mozambique

Afrique ..,