mediacongo.net - Actualités - Kasaï-Central: retour au calme à Kamako après la mort de plusieurs miliciens



Retour Provinces

Kasaï-Central: retour au calme à Kamako après la mort de plusieurs miliciens

Kasaï-Central: retour au calme à Kamako après la mort de plusieurs miliciens 2019-02-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/25-28/Kamuena_Nsapu_kasai.jpg Kamako, Kasaï-Central-

Des miliciens Kamuena Nsapu dans localité de Kamako. (© Onde du Progrès)

Le calme règne maintenant dans la localité de Kamako, après des affrontements entre FARDC et des miliciens Kamuena Nsapu ce dimanche.

C'est l'Administrateur du Territoire de Tshikapa, Assistant et chef de poste d'encadrement administratif de Kamako, monsieur Anacletus Musua Kapinga qui confirme cette accalmie sur cette cité en avancant le bilan de trois miliciens tués et une dizaine arrêtée. Tandis que la société civile locale parle de 19 morts et 14 blessés admis à l'hôpital de Kamako.

À en croire, Anacletus musua Kapinga, ces miliciens ont cherché à s'attaquer aux installations des FARDC et de la Police, puis lapidé le Commandant du bataillon. Afin de rétablir l'ordre, le commandant a ordonné aux forces de l'ordre venues de la localité de Diboko en renfort, d'ouvrir le feu.

C'est depuis le 8 février que ces miliciens font la loi dans cette localité. Venus pour se rendre, ils se sont plutôt permis d'installer un "Tshiota" (foyer initiatique traditionnel) pour enrôler et baptiser de force les gens. Ils extorquent et ravissent les biens de paisibles citoyens. En outre, ils ont installé un tribunal traditionnel, où ils jugent et condamnent les gens même au payement des amendes, a expliqué le commandant FARDC.

"on a négocié mais ils ne veulent pas céder. Ils reviennent toujours dans leurs habitudes jusqu'à tenter d'égorger même une personne. Moi-même je suis menacé", a indiqué le chef de poste de Kamako. 

Par ailleurs, des Tetela s'attaquent depuis hier aux autres communautés vivant dans cette localité avec risque de la résurgence des conflits communautaires "En représailles des violences subies par leur président qui fut battu, amené au Tshiota et près d'être décapité par ces miliciens", affirme Félix Ngalamulume, un journaliste local joint au téléphone.

Le chef de ces miliciens, un certain Honoré Balufu qui a fui avec un groupe d'éléments a trouvé refuge dans les installations de la Monusco vers quatre heures du matin de ce lundi. Entre-temps, le Tshiota a été détruit.

Sylvain Kabongo (Correspondant au Kasaï)
MEDIA CONGO PRESS / Onde du Progrès
1496 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 25.02.2019 à 23:30

Le retour, a la paix, dans ses regions du pays, aura bel et bien. Les kamuina nsapu: on en parlera plus. Tous ses rites initiatiques, vont disparaitre aussi. Nos FARDC continueront d'imposer ce retour au calme jusqu'a l'eradication de ce mal des feticheurs, et des demons... L'ex Kasai-Occidental retrouvera egalement sa quietude, et sa capacite du vivre ensemble. Le Congo: va redevenir l'eden de Dieu j'en suis carrement persuade.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Tshopo/Croisade contre les exploitations minières illégales: Ève Bazaïba suspend Xiang Jiang Mining à Basoko
AUTOUR DU SUJET

Kasaï : la société civile de Kamako alerte sur l'expulsion des congolais d'Angola portant des...

Provinces ..,

Kasaï : à Kamako, l’arrivée des expulsés d’Angola fait craindre des contaminations au...

Provinces ..,

Kasaï : le chef de l’hygiène aux frontières à Kamako dénonce le refoulement « clandestin...

Provinces ..,

Kasaï : Cinq Congolais expulsés d'Angola mis en quarantaine à Kamako

Provinces ..,