mediacongo.net - Actualités - Programme d’urgence de Félix Tshisekedi : « Le Kasaï central n’a pas été servi » (Modeste Mutinga)



Retour Provinces

Programme d’urgence de Félix Tshisekedi : « Le Kasaï central n’a pas été servi » (Modeste Mutinga)

Programme d’urgence de Félix Tshisekedi : « Le Kasaï central n’a pas été servi » (Modeste Mutinga) 2019-03-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/03-mars/04-10/mutinga-modeste-au-senat.jpg Kasaï-Central-

Président du regroupement politique, Alliance pour l’alternance démocratique du Congo (AAD), Modeste Mutinga porte un regard critique sur le programme d’urgence, présenté samedi par le président Félix Tshisekedi. Candidat sénateur dans la province du Kasaï central, Modeste Mutinga note que sa province n’a pas été servie, alors qu’elle sort d’une longue crise due au phénomène Kamuwena Nsapu, sans compter les difficultés de la SNCC qui n’arrive plus à assurer la fluidité du trafic ferroviaire dans la province.

Le programme d’urgence du président de la république, Félix Tshisekedi, est commenté en sens divers dans l’opinion publique. Alors qu’il concourt aux sénatoriales dans la province du Kasaï central, Modeste Mutinga apprécie à sa juste valeur le programme d’urgence de 100 premiers jours du président de la république Félix Tshisekedi. Il s’agit, note-t-il, d’un point d’honneur qui va déboucher plus tard sur une évaluation.

Cependant, il est d’avis que sa province, le Kasaï central, n’a pas trouvé véritablement son compte dans les grands chantiers retenus par le chef de l’Etat. « Le Kasaï central n’a pas été servi. C’est l’impression qui se dégage de ce programme. Qu’est-ce qui est réservé exactement à cette province. En tout cas, pas grand-chose », souligne Modeste Mutinga.

Il rappelle qu’outre les points inscrits dans le programme d’urgence du chef de l’Etat, à savoir la sécurité, la desserte en eau et électricité avec la relance des travaux du barrage de Katende, la province fait face à une crise humanitaire qui a conduit à une insécurité alimentaire majeure, tout en exacerbant les vulnérabilités existantes de la population locale. A ce titre, Modeste Mutinga pense que le Kasaï central devrait plutôt bénéficier de plusieurs actions prioritaires que, selon lui, le programme d’urgence du chef de l’Etat n’a abordées que de manière superficielle.

AIDER LE KASAÏ CENTRAL À SE RELEVER

« Le Kasaï central, qui a été victime du phénomène Kamuina Nsapu avec des conséquences désastreuses sur les infrastructures de base, telles des écoles, des hôpitaux, des maisons brulés, des populations en déplacement, n’a pas été suffisamment servi dans ce programme d’urgence. On a un hôpital général de Kananga qui n’est qu’un mour oir. Donc, le problème du Kasaï Central, ce n’est pas seulement Katende. Katende, on ne peut le terminer que dans un ou deux ans. Dans ce programme, il n’y a donc pas une action prioritaire. J’estime que ça doit être corrigé », a réagi vivement Modeste Mutinga.

Il ne cache son indignation : « À l’évidence, le Kasaï central demeure une province abandonnée depuis le temps Mobutu. Et pourtant, à ce jour, c’est une province qui est à 98 % UDPS. Elle ne doit pas être la mal servie dans ce programme d’urgence ». Sénateur du Kasaï central entre 2007 et 2018, Modeste Mutinga soutient avec fermeté que le Kasaï central mérite mieux.  

Il s’agit de prévoit pour la province un programme d’urgence spécifique qui prend en compte des infrastructures de base détruites et l’abandon de cette province depuis plusieurs années. « Il y a par exemple la route nationale qui s’arrête à 40 km. On ne sait même pas arriver à Demba. Le train de la SNCC n’arrive même pas. Ce sont des urgences sur lesquelles le peuple du Kasaï attend voir le chef de l’Etat agir. Les actions retenues dans le programme d’urgence qui a été présenté, samedi dernier, ne font pas partie de ce plat consistant qu’attend le Kasaï central. »  

Toujours est-il que Modeste Mutinga salue les mesures sécuritaires qui impliquent, notamment la prise en charge et l’encadrement des miliciens qui ont déposé les armes. Pour lever toute mauvaise interprétation de son interpellation, Mutinga ne se dit pas opposé à la vision du chef de l’Etat telle que traduite dans son programme d’urgence, il pense néanmoins qu’après tous les affres qui se sont abattues sur la province meurtrie du Kasaï central, une attention toute particulière devrait être accordée à son peuple pour panser les plaies de ces derniers mois. Ce qui, malheureusement, soutient-il, n’apparait pas clairement dans le programme d’urgence du chef de l’Etat.


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
1197 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Lutte contre la pauvreté: « J'ai pris la ferme résolution de combattre le paradoxe » (Felix...

Société ..,

Lancement de l’opération « Kinshasa Bopeto » par le Chef de l’Etat : le CLC prié de...

Société ..,

Félix Tshisekedi a visité les familles des victimes du crash de l’Antonov 72

Société ..,

Le Président Félix Tshisekedi lance les travaux de construction du centre culturel de Kinshasa

Culture ..,