mediacongo.net - Actualités - États-Unis : il rend 50 ans plus tard à une bibliothèque un magazine qu’il y avait volé enfant 


Retour Sur le net

États-Unis : il rend 50 ans plus tard à une bibliothèque un magazine qu’il y avait volé enfant

États-Unis : il rend 50 ans plus tard à une bibliothèque un magazine qu’il y avait volé enfant 2019-03-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/biblio_0190803_00.jpg -

États-Unis : il rend 50 ans plus tard à une bibliothèque un magazine qu’il y avait volé enfant

Une bibliothèque de l'État américain de l'Ohio a récemment reçu un magazine qui lui appartenait. Le document avait été dérobé plus de 50 ans plus tôt, et le voleur d'avoir donc restitué l'objet en payant au passage les pénalités de retard.

On peut penser que depuis le temps, la bibliothèque municipale de Parma, dans l’Ohio (États-Unis), avait fait le deuil de ce magazine volé il y a maintenant plus de 50 ans. Mais l’individu qui s’était alors retrouvé en possession de ce document ne s’en était non seulement depuis jamais séparé, mais il semblait également nourrir des remords suite à son geste.

Fin février, rapporte Ouest-France, cette bibliothèque a ainsi reçu le magazine en question datant de septembre 1968, un numéro de la revue américaine Life, publiée jusqu’en 1972, avec les Beatles en couverture. L’objet avait été envoyé dans une enveloppe à bulles.

Il rend un magazine volé et paie les pénalités de retard

À l’intérieur de l’enveloppe avait aussi été glissée une lettre dactylographiée. Sur cette dernière, le voleur, et du même coup le restituteur du magazine, disait ceci : “Bonjour, j’ai volé ce magazine de la bibliothèque de Ridge Road à Parma quand j’étais gamin. Je suis navré. J’ai joint un chèque pour les pénalités de retard”.

Avait en effet été joint un chèque de 100 dollars (89 euros). Et s’il est vrai que la bibliothèque facture 10 centimes par jour de retard, elle ne va pas au-delà de 100 dollars. Autrement dit, la somme remise était bien la bonne. Sans cette limite, les pénalités auraient approché des 2.000 dollars pour les 51 années de retard.

L’enveloppé aurait été envoyée depuis une base militaire

Robert Rua, un employé de cette bibliothèque, a déclaré au magazine en ligne Atlas Obscura que l’identification du voleur n’est pas évidente : “Le chèque est signé mais le nom de famille est difficile à déchiffrer. L’enveloppe dit tout simplement ‘Brian’ et aurait été envoyée depuis une base militaire américaine”.

Il confirme cependant que ce magazine, rendu dans un état correct, appartient bien à la bibliothèque : “L’autocollant sur le coin gauche en haut du magazine est similaire à ceux que nous mettons sur nos magazines actuels”.

Gael Brulin
24MATINS.FR
460 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : L'Acaj exhorte le nouveau 1er ministre à lutter contre la corruption et l'enrichissement illicite
AUTOUR DU SUJET

Le défi du poète Costa Luleka : collecter des livres pour la bibliothèque du collège St...

Culture .., Kinshasa

Google obtient le feu vert pour réaliser sa bibliothèque numérique géante

Sur le net .., Washington