mediacongo.net - Actualités - Perdre du poids et le reprendre : ces épisodes accentueraient le risque cardiaque



Retour Santé

Perdre du poids et le reprendre : ces épisodes accentueraient le risque cardiaque

Perdre du poids et le reprendre : ces épisodes accentueraient le risque cardiaque 2019-03-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/body_0191103_00.jpg -

Selon une étude américaine, les femmes connaissant des épisodes de perte de poids suivie d'une reprise seraient plus sujettes à des maladies cardiovasculaires.

Il n’est pas rare, après un régime drastique, de se laisser aller et d’ainsi reprendre en un temps record les kilos que l’on avait réussi à perdre à force d’efforts. Et encore plus quand cela arrive de manière répétée, c’est le cœur qui en souffrirait particulièrement d’après une nouvelle étude américaine.

Ces travaux, conduits par le docteur Brooke Aggarwal, ont été récemment publiés (en anglais) par l’American Heart Association. 485 femmes avaient été sollicitées. Il a été établi que 82 % des femmes ayant déjà connu un régime en dents de scie avaient moins de chances d’afficher un indice de masse corporelle (IMC) optimal, et 65 % d’être davantage sujettes au risque cardiovasculaire.

Régimes en dents de scie : un IMC idéal presque hors d’atteinte pour les femmes

Les femmes qui perdraient au moins 4,5 kilos avant de les reprendre en l’espace d’un an seraient ainsi directement concernées par un risque de maladies cardiovasculaire accru. Dans des propos rapportés traduits par Maxisciences, le docteur Aggarwal déclare que “parvenir à entretenir une alimentation saine est généralement recommandé pour maintenir un cœur sain, mais préserver sa perte de poids est difficile, et des fluctuations du poids peuvent compliquer l’obtention d’une santé cardiovasculaire idéale”.

Des résultats similaires obtenus chez les hommes

“Les femmes qui n’ont pas eu de grossesse étaient souvent plus jeunes et plus susceptibles d’entrer dans cette boucle de perte de poids plus tôt dans leur vie. Nous devons identifier les périodes critiques de l’effet de la fluctuation du poids sur les risques de maladies cardiaques au cours de la vie, afin de découvrir s’il est plus délétère pour les femmes de débuter des régimes en montagnes russes lorsqu’elles sont plus jeunes”, ajoute la praticienne.

On apprend au passage que des résultats similaires à ceux observés ici ont été obtenus avec des hommes et qu’un risque cardiaque favorisé n’est pas forcément causé de manière directe par ces régimes en dents de scie. Le stress engendré par une reprise de poids non désirée pourrait par exemple expliquer une santé cardiovasculaire plus fragile.

Gael Brulin
24MATINS.FR
553 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie