mediacongo.net - Actualités - Lubumbashi : quand le gouverneur Pande Kapopo crache sur les femmes !



Retour Provinces

Lubumbashi : quand le gouverneur Pande Kapopo crache sur les femmes !

Lubumbashi : quand le gouverneur Pande Kapopo crache sur les femmes ! 2019-03-06
Femme
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/03-mars/18-24/kapopo.jpg -

La scène s’est produite ce mardi 5 mars en début d’après-midi dans l’enceinte du gouvernorat de la  province du haut Katanga. Alors que plus d’une centaine des femmes avaient déjà passe plus deux heures debout sous un soleil de plomb à l’attendre.  Lorsqu’il apparait  accompagné de la ministre provincial du genre ; c’est un Pande Kapopo visiblement lassé par cette énième sortie des femmes qui dénoncent au moins 266 cas des viols liés aux cambriolages dans la province du Haut Katanga  depuis le mois de janvier 2019.

Après la lecture du mémorandum, mains en poche, visage peu renfrognee, il  lache le morceau «  C’est le mois de la femme, si les hommes sont entrain de  violer les femmes vous aussi vous violer les hommes lorsque vous prenez un homme de force, il y’a parmi vous celles qui sont les deuxièmes femmes…». Noooon retorquent les femmes.

La tension monte,  d’entrer de jeux le gouverneur presque fin mandat vient de rater sa sortie. L’équipe qui l’accompagne est quelque peu mal à l’aise à la sortie de ces phrases.  Certaines femmes répliquent pour se justifier d’autres sont désolées de constater que le gouverneur saute a coter de la plaque.

Elles se demandent  « Quel rapport  y’a-t-il entre les viols liés aux cambriolages et cette histoire de deuxième femmes ». Comment un gouverneur peut-il être si dur envers celles qui sont victimes, vit il en déphasage avec la réalité de sa province.

Apres cette bourde, le gouverneur, essaie de rectifier le tir.  Il tente de se ressaisir et reconnait que ce phénomène de cambriolages accompagnés des viols et autre pratiques néfastes comme l’inceste est vraiment nouveau. Il propose comme solution à cela  « la prière ».

Pour calmer la tension, le gouverneur Pande Kapopo, donne milles dollars aux femmes pour leur petit transport. L’organisation initiatrice de la marche n’apprécie pas le geste. Elle se désolidarise des autres organisations qui prennent la somme.

Pour UCOFEM (Union congolaise des femmes des medias) l’on ne peut pas vouloir une chose et son contraire à la fois C’est-à-dire protester contre l’insécurité, et les viols et accepter de prendre de l’argent.  C’est comme une corruption morale.


La Guardia Magazine
197 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Felix Tshisekedi ordonne la traque de Kyungu Gedeon

Provinces ..,

Incursion des miliciens Bakata Katanga à Lubumbashi : le ministre des Droits humains annonce une...

Provinces ..,

Haut-Katanga : Jacques Kyabula annonce le retour au calme après l'incursion de Bakata Katanga

Provinces ..,

Lubumbashi : saisie de plusieurs sacs de la farine de maïs avariée

Provinces ..,