mediacongo.net - Actualités - Redistribution des cartes au sein du FCC : le PPRD à la Primature, l’AFDC-A au Sénat



Retour Politique

Redistribution des cartes au sein du FCC : le PPRD à la Primature, l’AFDC-A au Sénat

Redistribution des cartes au sein du FCC : le PPRD à la Primature, l’AFDC-A au Sénat 2019-03-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/03-mars/18-24/bahati_modeste_afdc_18_0001.jpg -

Fort de sa majorité dans les deux chambres du Parlement, l’heure est à la redistribution des cartes au sein du FCC. Si le PPRD est sûr d’avoir la primature, à défaut d’un compromis sur l’Assemblée nationale, l’AFDC-A de Modeste Bahati est bien positionné pour le Sénat. Sénateur élu dans le Sud-Kivu, Modeste Bahati est à quelques pas pour succéder à Léon Kengo wa Dondo.

La suspension de l’installation du nouveau Sénat n’a pas estompé les ambitions du Front commun pour le Congo (FCC) qui tient, avec son écrasante victoire aux sénatoriales du 15 mars, à avoir le contrôle de deux chambres du Parlement (Sénat et Assemblée nationale).

Si le PPRD, premier parti politique du FCC, revendique déjà la primature, l’AFDC-A, la plateforme de Modeste Bahati Lukwebo, se tourne vers la présidence du Sénat. Avec la brillante élection de son autorité morale, Modeste Bahati, à l’élection sénatoriale dans le Sud-Kivu, l’AFDC-A qui se positionne désormais comme la deuxième force politique du FCC, se voit bien présider aux destinées de la deuxième chambre du Parlement.

Depuis un temps, le FCC multiple des réunions en interne pour une redistribution des cartes en son sein. Si le PPRD n’est pas prêt à faire des concessions à la primature – du reste retenu sur son quota – l’AFDC-A se lorgne vers le Sénat. Pour le moment, rien n’est encore acté. Mais, des sources internes du FCC rapportent que les premières concertations initiées autour du coordonnateur du FCC évoluent bien. Evidemment, le dernier mot reviendra à l’autorité morale du FCC, Joseph Kabila ; le dernier rempart en la matière.

Des atouts à faire valoir

Dans cette redistribution des cartes au sein du FCC, Modeste Bahati, autorité morale de l’AFDC-A, peut bien tirer son épingle du jeu. Fraîchement élu sénateur dans le Sud-Kivu, il a d’ailleurs réalisé le meilleur score des sénatoriales du 15 mars. Modeste Bahati, président du Sénat, est une hypothèse qui est à l’étude au niveau de plus hautes instances du FCC.

En effet, Modeste Bahati a un parcours qui le prédispose à ce poste. Député du Parlement de transition (HCR-PT) entre 2002 et 2006, puis député national à la législature de 2006 et 2011, l’autorité morale de l’AFDC-A traine derrière lui une expérience parlementaire avérée. Questeur à l’Assemblée entre 2006 et 2009, sous la présidence de Vital Kamerhe, il a fait ses preuves dans l’Hémicycle ; un édifice dont il a la maitrise de tous les couloirs. Son esprit ouvert et son sens de justice devraient incontestablement jouer en sa faveur lors du choix final du candidat FCC dans la course à la présidence du Sénat.

Les derniers réglages

Si la présidence du Sénat semble être un dossier clos au sein du FCC, dans la mesure où l’AFDC-A part avec toutes les faveurs des pronostics, le choix du candidat FCC à la primature est un dossier presque clos.

Selon Dieudonné Mwenze, cadre du FCC repris par Top Congo, radio émettant de Kinshasa, « le nom du Premier ministre a été déjà remis au président Tshisekedi ». « Du côté de notre autorité morale, Joseph Kabila Kabange, les choses sont déjà accomplies », pour la nomination d’un nouveau Premier ministre, a-t-il déclaré.

Si la nomination du Premier ministre connait encore du retard, ce cadre du FCC le justifie en ces termes : « Cette question doit être retournée à l’actuel président de la République. » Il souligne l’urgence de nommer un Premier ministre par le fait que « le gouvernement actuel est pratiquement démissionnaire avec un grand nombre de ministres qui sont déjà partis au Parlement et que de nombreux ministres encore en fonction sont en train de cumuler les postes ». « Ce n’est pas normal », note-t-il.

Quoi qu’il en soit, au niveau du FCC, l’heure est aux derniers réglages. Avec sa majorité à l’Assemblée nationale et, sans doute, au Sénat, le FCC travaille pour le moment à la consolidation de ses digues. Tout se négocie autour de la gestion des ambitions.

En ce qui concerne l’Assemblée nationale, les premières tendances ne sont pas encore clairement définies. Des sources concordantes indiquent que le PPRD, qui n’attend pas transiger sur son choix pour la primature, viserait aussi le perchoir de l’Assemblée nationale. Pour l’instant, aucune option définitive n’a encore été levée.

Quant à l’AFDC-A, son autorité morale a carrément recentré ses ambitions au Sénat. Avec sa grande moisson aux législatives nationales et provinciales, l’AFDC-A vise en toute logique la présidence d’une institution. Au-delà du gouvernement, où l’AFDC-A pense bien recaser ses membres, c’est désormais vers le Sénat que lorgne l’autorité morale de la deuxième force politique de FCC. Sur ce point précis, l’AFDC-A ne manque pas d’arguments. Sa position, en termes de nombre d’élus au sein du FCC, est un argument qui joue en faveur de Bahati.

Modeste Bahati à la succession de Léon Kengo wa Dondo, est donc une option à prendre au sérieux.


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
6972 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 22.03.2019 à 12:43

LES LEADERS DES INSTITUTIONS NIVEAU CENTRAL DE LA REPUBLIQUE RESQUENT D'ETRE CONCENTRES QU'EST ET AU CENTRE COMME QUI DIRAIT , EX.EQUATEUR,BANDUNDU,KONGO CENTRAL ET ORIENTALE SONT DANS LES OUBLIETTE. Alors qu'on est LA RDC PARCE QU'on est ensemble de provinces et le géopolitique ou l'équilibre sur la repartition des postes est constitutionnellement consacré doit être respectée.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 22.03.2019 à 12:07

ABON!!! | ZB5GMJH - posté le 21.03.2019 à 18:27 Si le Sénateur JKK est inapte et tes parents sont comment? Qui dans ta famille a pu diriger la RDC pendant 18 ans? Qui de ta famille a une expérience sur le plan politique comme JKK? Qui de tes frères et sœurs peut se mesurer de JKK? Qui de tes enfants peut se comparer des enfants de JKK? JKK est un Monsieur à respecter. S'il se disait aujourd'hui de se retirer de la politique tu crois qu'il mourra pauvre comme ta famille? JKK en tant qu'autorité morale du FCC ne donnera que des grandes lignes à suivre pour la survie de son regroupement, entre temps il continuera à bouffer 680 000$/mois comme salaire. RESPECT à lui!!!

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MARESHALL MOBUTU | 247ULRI - posté le 22.03.2019 à 10:00

Le regroupement politique qui acceptera de gérer le Sénat n'aura absolument rien du tout, car il n y aura plus un Sénat en RDC. Association des budgétivore de l’état qui ne font que discuter sur les lois déjà traité par l'assemblée nationale.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 22.03.2019 à 09:25

LES LEADERS DES INSTITUTIONS NIVEAU CENTRAL DE LA REPUBLIQUE RESQUENT D'ETRE CONCENTRES QU'EST ET AU CENTRE COMME QUI DIRAIT , EX.EQUATEUR,BANDUNDU,KONDO CENTRAL ET ORIENTALE. alors qu'on est LA RDC PARCE QU'on est ensemble de provinces réunies et le géopolitique ou l'équilibre sur la repartition des postes est constitutionnellement consacré des postes doit respecter.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | 65TAKTN - posté le 22.03.2019 à 00:37

Vous êtes tous les malades, vous venez continuer le travail que vous avez commencé avec votre idiot de kabila, cette vous n'aurez pas moyen car la commande de ce nouveau régime est entre les mains du peuple, vous aurez chaud, voilà nous connaissons aujourd'hui le sal travail de NAANGA à la CENI, vous tous de FCC vous méritez d'être lapidé parce que les vrais criminel de la RDCONGO c'est bien vous

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 21.03.2019 à 18:37

Edjijimo: tu es toujours agité et tu piques des crises d'hystérie quand la médiocrité , l'incompétence et les mensonges de TSHILOMBO sont étalés. A propos,nous attendons tjrs les montants remis par TRICHE-KEDI à l' ETAT après ses voyages en Angola , Namibie,Kenya soit au total 10 jours x 1 million de dollars par jour = 10 millions de dollars !!!

Non 7
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ABON!!! | ZB5GMJH - posté le 21.03.2019 à 18:27

Kabila n'est pas apte à gérer le Sénat il va dire quoi devant le Sénat. Il est inapte

Non 5
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 21.03.2019 à 17:12

c'est ça la politique dans le monde entier ,USA,FRANCE,BELGIQUE,LONDRES dans tout ces états démocratique les partis ne s'est fond pas cadeau ce le meilleurs qui gagne,pour LAMUKA la RDC doit être un village sans institutions ,sans compétition politique ou FAYULU serez le chef du village avec tout les pouvoirs sans faire le moindre effort pour le mériter, donc les autres devrait apporter a LAMUKA et FAYULU le pouvoir sur plateau

Non 8
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

FCC-CACH : une escalade dangereuse

Politique ..,

Sud-Kivu : « Je ne veux pas entrer dans la guéguerre qui a eue lieu au sein du FCC » (Théo...

Provinces ..,

Pour le FCC, le premier défi du gouvernement est celui de la consolidation de la paix et de la...

Politique ..,

Conflit FCC/AFDC: sévère mise en garde de Me Ephrem Iragi à tous ceux qui tenteraient...

Politique ..,