mediacongo.net - Actualités - CAN 2019 : un tirage délicat pour la RDC et la Côte d’Ivoire



Retour Sport

CAN 2019 : un tirage délicat pour la RDC et la Côte d’Ivoire

CAN 2019 : un tirage délicat pour la RDC et la Côte d’Ivoire 2019-04-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/04-avril/08-14/caf_tirage_19_0214.jpg -

Lors du tirage au sort de la CAN 2019 à Gizeh

Le tirage au sort de la CAN 2019 n’a pas épargné l’équipe de RD Congo, ce 12 avril à Gizeh. Les Congolais vont notamment affronter les Egyptiens chez eux, dans le groupe A. Quant aux Ivoiriens, ils se retrouvent dans le groupe D avec les Marocains et les Sud-Africains. Les Camerounais, champions d’Afrique en titre, s’en sortent un peu mieux dans le groupe F, avec le Ghana, le Bénin et la Guinée-Bissau comme adversaires.

Analyse.

 

Le tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations 2019 de football ne laissera peut-être pas un très bon souvenir à certaines équipes qualifiées pour la phase finale, malgré le cadre majestueux où s’est déroulée la cérémonie. En effet, les quatre légendes du foot africain – Mustapha Hadji, El Hadji Diouf, Ahmed Hassan et Yaya Touré qui ont réparti les 24 pays en lice n’ont pas fait que des heureux.

Les Congolais ne sont par exemple pas vernis. Les voilà face aux Égyptiens, hôtes du tournoi, qui seront soutenus par un public bouillant lors de la phase finale (21 juin-19 juillet). Dans cette poule A du Caire, Les « Léopards » découvriront en outre l’équipe d’Ouganda, et ils retrouveront des Zimbabwéens qui les ont malmenés en éliminatoires de la CAN 2019.

Le Cameroun s’en sort bien

Les représentants de la RDC ne sont toutefois pas les plus mal lotis. Les Ivoiriens, placés dans un groupe avec le Maroc de leur ancien coach Hervé Renard et les Sud-Africains, vont avoir fort à faire. Seule la Namibie semble être un adversaire abordable, dans une poule D basée près du Caire.

Les Camerounais, eux, atterrissant à Ismailia. Leurs futurs adversaires sont le Ghana, le Bénin et la Guinée-Bissau. Les Ghanéens sont les autres favoris. Les Béninois et surtout des Bissau-Guinéens convaincants lors de la CAN 2017 pourraient jouer les trouble-fêtes. Toutefois, personne ne comprendrait au Cameroun que les « Lions Indomptables », champions d’Afrique en titre, ne se qualifient pas. Ce serait en tout cas une nouvelle désillusion pour le pays qui était censé accueillir cette CAN 2019 et qui s’est vu confier l’organisation de la CAN 2021, à la place…

Le Nigeria et le Sénégal gâtés ?

Le Nigeria et le Sénégal ne sont-ils pas finalement les têtes de séries les plus gâtées par le tirage au sort. A Alexandrie (poule B), les Nigérians vont affronter les Guinéens, mais surtout deux novices en phase finale de Coupe d’Afrique des nations : le Burundi et Madagascar. Bref, rien de terrifiant pour des « Super Eages » qui défiaient il y a quelques mois encore l’Argentine de Lionel Messi ou la Croatie de Luka Modric.

Au Caire, dans la poule C, les Sénégalais, eux, vont affronter les Algériens pour la troisième fois de suite en phase finale, après les CAN 2015 et 2017. Sur leurs chemins, « Lions de la Téranga » et « Fennecs » trouveront deux équipes d’Afrique de l’Est : le Kenya et la Tanzanie. Des sélections venues pour créer la sensation durant cette CAN 2019.

Des retrouvailles dans le groupe E

Des retrouvailles, il y en aura aussi dans le groupe E, à Suez. Alain Giresse, le coach des « Aigles » de Tunisie, va ainsi croiser les « Aigles » du Mali qu’il a entraîné deux fois par le passé. Par ailleurs, Angolais et Mauritaniens étaient adversaires en éliminatoires de la CAN 2019.

Ainsi, il y aura sans doute mille anecdotes à raconter à l’issue de la phase de groupes de cette toute première Coupe d’Afrique des nations à 24 équipes. Avec ce format élargi, les deux premiers de chaque poule ainsi que les quatre meilleurs troisièmes disputeront le deuxième tour de la compétition. Cela promet quelques  surprises. Avant de remporter l’Euro 2016, le Portugal ne s’était-il pas qualifié pour les huitièmes de finale malgré trois petits matches nuls en début de compétition ?

Les groupes de la CAN 2019.

 

Quelques réactions des sélectionneurs des équipes qualifiées pour la CAN 2019

Djamel Belmadi (sélectionneur de l’Algérie) : « C’est, à mes yeux, un tirage assez équilibré, avec un Sénégal que tout le monde connaît. Ils ont été mondialistes. Ils vivent une vraie bonne période, depuis deux années au moins. Il y a une certaine stabilité dans leur équipe. Les Sénégalais sont favoris dans cette compétition et pas seulement dans notre groupe. Après, il y a le Kenya et la Tanzanie. Ce sont des équipes qu’il va falloir bien étudier. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que je les connais très bien. Mais il va falloir les prendre au sérieux. Il faudra être prêt dès le premier match, face au Kenyans. »

Sébastien Desabre (sélectionneur de l’Ouganda) : « L’Ouganda a battu l’Egypte 1-0 il y a un en éliminatoires de la Coupe du monde avant de perdre 1-0 ici, en Egypte. Ça a été des matches très serrés. Tout le monde sait qu’on a une génération montante et que ça va être difficile de nous battre. […] La RDC dispose, elle, d’un nombre extraordinaire d’individualités. Ils peuvent former deux équipes de très haut-niveau. C’est un adversaire redoutable. […] Quant au Zimbabwe, ça peut paraître un adversaire avantageux. Mais je connais les Zimbabwéens. Ils ont de grandes qualités, avec de bons joueurs. Donc, ça va être un groupe assez serré, même si l’Egypte fait office de favorite. »

Michel Dussuyer (sélectionneur du Bénin) : « On sait qu’il y a de grandes équipes à cette CAN. Avec le Cameroun et le Ghana, on est servis. Quant à la Guinée-Bissau, c’est une équipe en pleine progression depuis des années et qui s’est qualifiée pour une CAN 2017 durant laquelle elle avait fini fait bonne impression son groupe. Elle complète une poule qui sera forcément difficile pour nous. »

 

Alain Giresse (sélectionneur de la Tunisie) : « On aurait pu tomber dans un groupe plus difficile, comme celui de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique du Sud et du Maroc. […] On va décortiquer nos adversaires, les observer et tout faire pour analyser leur jeu. Et, surtout, on va tout faire pour être dans les meilleures conditions sur tous les plans, avec l’ambition de réussir une grande et belle Coupe d’Afrique des nations. »

 

Florent Ibenge (sélectionneur de la RD Congo) : « Vous dîtes que les Egyptiens sont des ogres. Donc, on va être des petits poucets ! Et le petit poucet est malin ! Et puis, il n’y a pas que l’Egypte dans ce groupe. Il y a aussi le Zimbabwe qui a fini devant nous en éliminatoires. On va essayer de prendre notre revanche sur eux. Puis, il y a l’Ouganda qui est un peu inconnu, pour nous. »

Seidou Mbombo Njoya (président de la Fédération camerounaise) : « On peut dire qu’on a eu la main heureuse. Parce que la poule dans laquelle nous nous trouvons est une poule assez convenable. […] C’est vrai qu’il y a deux grandes nations dans cette poule : le Ghana et le Cameroun. Mais il ne faut pas négliger les autres adversaires, le Bénin et la Guinée-Bissau, qui ont réalisé de très beaux parcours en qualifications. Donc, je préfère rester prudent. »

Hervé Renard (sélectionneur du Maroc) : « On a éliminé les Ivoiriens lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations. On a aussi réussi à se qualifier pour la Coupe du monde en allant gagner à Abidjan. Ce sera une nouvelle confrontation contre la Côte d’Ivoire. Et puis il va falloir se méfier énormément de l’Afrique du Sud, qui est une équipe avec de jeunes éléments et qui joue très vite. Quant à la Namibie, lorsque j’étais entraîneur-adjoint des Ghanéens, lors de la CAN 2008 au Ghana, on avait eu beaucoup de mal à battre les Namibiens. On sait donc à quoi s’attendre. »

Gernot Rohr (sélectionneur du Nigeria) : « Je ne crois pas que le fait de jouer contre deux novices soit un avantage. Les pays qui, comme Madagascar ou le Burundi, viennent pour la première fois jouent en général avec beaucoup d’enthousiasme. Ils viennent aussi avec beaucoup de supporters. J’ai beaucoup de respect pour Madagascar. C’est un pays que j’adore. Il y a beaucoup de bons footballeurs là-bas. Il y a aussi le Burundi qui a sorti le Gabon en éliminatoires. Il ne faudra pas sous-estimer les Burundais. En tout cas, on les prendra très au sérieux. »


RFI / MCP, via mediacongo.net
2690 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : Linafoot : Dcmp se débarrasse difficilement du SC Rojolu
AUTOUR DU SUJET

Football : cette précarité des sélectionneurs des équipes nationales africaines

Sport ..,

CAN 2019 - Algérie-Sénégal, Sadio Mané : "Nous sommes favoris"

Sport ..,

CAN-2019 : sur le fil, l’Algérie élimine le Nigeria et rejoint le Sénégal en finale

Sport ..,

CAN 2019: le Sénégal, premier finaliste !

Sport ..,