mediacongo.net - Actualités - Butembo: dans la rue pour exiger la sécurité, le personnel soignant menace d’entrer en grève sèche dès mai prochain



Retour Provinces

Butembo: dans la rue pour exiger la sécurité, le personnel soignant menace d’entrer en grève sèche dès mai prochain

Butembo: dans la rue pour exiger la sécurité, le personnel soignant menace d’entrer en grève sèche dès mai prochain 2019-04-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/04-avril/22-28/butembo_marche_protestation_19_0214.jpg -

Un calicot porté par le personnel soignant de Butembo. ph. tiers

Les condamnations se poursuivent après les attaques des centres de Traitement d’Ebola et agressions et meurtres de certains agents de certains agents engagés dans la riposte dans la ville de Butembo et environs au Grand-Nord du Nord-Kivu.

Ce mercredi 24 avril, c’était le tout du personnel soignant de Butembo et environs d’exprimer leur désapprobation en descendant dans la rue jusqu’à la mairie de Butembo.

Dans leur mémorandum, ces médecins, infirmiers et autres engagés dans cette riposte, notent qu’au cours de leur dernière réunion du 20 avril, ils ont constaté que leur sécurité au lieu du travail n’est pas assurée. Plusieurs attaques, même des morts alors que cette maladie fait aussi des victimes parmi eux.

 « Nous venons d’enregistrer des cas de décès, tant du côté infirmier que du côté médical. En effet un infirmier titulaire a été tué en zone de santé de Vuhovi devant son épouse pour avoir appel à l’équipe de riposte et référer un cas de suspect de maladie à virus Ebola. Plusieurs infirmiers ont été tabassés alors qu’ils exerçaient leur fonction bénévole dans les structures de soin. Le dernier cas en date est celui d’un expatrié camerounais, docteur Richard Muzoko tué crapuleusement en pleine réunion dans l’hôpital et deux autres infirmiers blessés par la même occasion dont la situation sanitaire est promettant. La population s’en prend à nous sans motif valable.  Elle pense que nous sommes à la base de la propagation de la maladie à virus Ebola et promet de s’attaquer à certains d’entre nous partout où nous nous trouvons jusque même dans nos domiciles. Or, il est prouvé que 10% de ceux qui meurent d’Ebola sont constitués du personnel soignant et leurs familiers » se plaint le personnel soignant de Butembo et environs.

Un calicot porté par le personnel soignant de Butembo. ph. tiers

Pour ce personnel soignant, la maladie à virus Ebola est une réalité à Butembo et affecte tout le monde sans discrimination.

«Nous demandons aux autorités politico administratives (Le président de la République à travers le maire de Butembo) de garantir notre sécurité à travers les services de sécurité. De diligenter une enquête afin d’identifier les malfaiteurs qui ont ôté la vie à l’infirmier titulaire de Vuhovi et au docteur Richard afin qu’ils soient déférés devant la justice. D’organiser un dialogue social pour réduire la résistance de la population face à la maladie à virus Ebola et de déployer une prime de risque pour tout le personnel soignant de la partie se trouvant dans la zone où sévit la maladie à virus Ebola vu le risque constant auquel le personnel et leurs enfants sont exposés à domicile…si la sécurité n’est pas assurée, nous entrons dans la grève sèche dans la première semaine du mois de Mai», dit le mémorandum lu par le Docteur Kalima Nzanzu de l’ordre des médecins.

Le maire de Butembo qui a reçu le mémorandum a regretté la situation que traverse le personnel soignant de son entité, car leur métier est celui de sauver des vies des populations. Il a rassuré que tous ces faits cités interpellent au plus haut point l’autorité.

Il appelle à la conjugaison des efforts pour sensibiliser les populations de Butembo pour le changement des mentalités. Il a mis en garde tous ceux qui continuent à insécuriser le personnel soignant en promettant des procès publics contre tous ceux qui ont été arrêtés dans le cadre de l’assassinat du docteur Richard.  

Freddy Ruvunangiza
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
829 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Haut-Katanga: $300 millions pour financer la construction du port sec de Kasumbalesa
AUTOUR DU SUJET

Butembo : une tentative d'attaque du camp militaire par les Maï Maï fait 4 morts

Provinces ..,

Nord-Kivu : 36 présumés criminels arrêtés par le service de sécurité à Butembo

Provinces ..,

L’évêque de Beni-Butembo dénonce les structures qui manipulent des personnes pour rendre le...

Provinces ..,

Plus des villes mortes à Butembo, la population décrète la désobéissance fiscale et initie...

Provinces ..,