mediacongo.net - Actualités - Epidémie d'Ebola en RDC : l'OMS revoit sa stratégie vaccinale



Retour Santé

Epidémie d'Ebola en RDC : l'OMS revoit sa stratégie vaccinale

Epidémie d'Ebola en RDC : l'OMS revoit sa stratégie vaccinale 2019-05-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/06-12/ebola_vaccin_19_0214.jpg -

Face à l'intensification de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et aux troubles sécuritaires qui secouent le pays et perturbent le travail des équipes sanitaires, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) revoit sa stratégie vaccinale. 

Le groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) émet plusieurs recommandations, pour élargir le cercle des personnes vaccinées autour d'un cas, tout en garantissant la disponibilité du vaccin, qui pourrait être menacée si l'épidémie perdure. 

Le SAGE préconise d'administrer aux personnes à haut risque (cas contacts, et contacts de contacts qui étaient les seuls vaccinés jusqu'à présent, et professionnels de santé) 0,5 ml de vaccin rVSV ZEBOV GP, au lieu de 1 ml. Les dosages se sont avérés être d'efficacité similaire, dans le cadre de l'essai Guinéen de 2015 « Ebola ça suffit ! ».

Les personnes à faible risque, qui ont fréquenté le village ou l'entourage d'un cas contact dans les 21 jours et pourraient être impliquées dans une transmission tertiaire, devraient, elles, recevoir 0,2 ml. Au-delà de l'agrandissement du cercle des personnes immunisées, le développement de la vaccination devrait permettre d'accroître la confiance des populations et leur acceptation des vaccins.  

Les experts de l'OMS recommandent en outre d'offrir un vaccin autre que le ZEBOV aux cas à bas risque, moyennant leur consentement éclairé : le vaccin expérimental Ad26.ZEBOV/MVA-BN de Johnson & Johnson, qui arrive dans les dernières phases de son évaluation. 

Le SAGE propose d'adopter de nouvelles stratégies de vaccination qui ont fait leur preuve dans des contextes de tensions communautaires : installer le point de vaccination sur un site temporaire, protégé, et accepté de la population, à distance des cas contacts, et inviter simultanément ces derniers, et les contacts de contacts à s'y rendre. 

Enfin, il encourage l'introduction de formulaires de recueil de consentement plus simples, prévoyant un suivi des éventuels effets secondaires par téléphone (sauf pour les femmes enceintes et les enfants), le renforcement des campagnes de communication et le recours aux sciences sociales, pour savoir comment gagner la confiance des populations.

Plus d'un millier de décès 

Le dernier bilan en date du 7 mai fait état de 1 600 cas d'infection par le virus Ebola confirmés et probables depuis le début de l'épidémie (contre 1 367 mi-avril), dont 57 % de femmes, et 30 % d'enfants. On déplore 1 069 décès. 

L'OMS craint une augmentation des cas d'infection, à la suite des violences qui ont ciblé les équipes de travailleurs sanitaires et sociaux début mai à l'Est de la RDC, et les ont contraints à suspendre leur travail cinq jours durant.


Le Quotidien Santé / MCP, via mediacongo.net
1074 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 11.05.2019 à 15:26

Ce qu'il se passe dans les zones de sante de Butembo et les environs, c'est meme au-dela d'une catastrophe. Le gouvernement congolais aurait deja fait de declarer cette partie du Nord-Kivu: zone sinistree! En plus, pourquoi ne pas investiguer sur la nature et l'origine des vaccins anterieurs, qu'on a administres a la population kivutienne! Peut-etre que les vaccins anterieurs, en sont pour beaucoup! Dans cette propagation d'Ebola.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu : l’ICCN installe des points de contrôle pour prévenir Ebola dans les parcs

Santé ..,

Ebola: beaucoup ont péri à cause de la non-observance des mesures d’hygiène, rappelle la DPS...

Santé ..,

L’OMS appelle à la solidarité des voisins de la RDC dans la lutte contre Ebola

Santé ..,

Ebola / Nord-Kivu : une nouvelle zone de santé affectée

Santé ..,