mediacongo.net - Actualités - Tshopo : l’électricité réhabilitée à Kisangani



Retour Provinces

Tshopo : l’électricité réhabilitée à Kisangani

Tshopo : l’électricité réhabilitée à Kisangani 2019-05-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/snel_direction_19_0214.png -

C’est aujourd’hui que l’électricité sera rétablie à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Et ce, après une panne qui avait plongé depuis un certain temps la ville de Kisangani dans le noir. Cette confirmation émane du Président du Conseil d’administration de la Snel, André-Alain Atundu, au Caucus des députés de la province de la Tshopo, conduit par l’honorable Samuel Simene wa Simene.

Pour une solution définitive, le Directeur général de la Snel, Jean-Bosco Kayombo qui était présent lors de cette réunion, a révélé qu’à la fin de la semaine dernière, son entreprise a écrit au Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe, pour solliciter que l’Etat congolais puisse financer la Snel sur les arriérés de ses factures. C’est ce qui permettra à la Snel de réhabiliter les groupes en panne et d’améliorer ainsi la desserte en électricité dans cette ville, troisième poumon économique du pays. 

Une réunion a réuni hier la haute hiérarchie de la Snel, avec en tête son PCA, André-Alain Atundu qu’assistait le Directeur général de cette entreprise, Jean-Bosco Kayombo. Au menu, la problématique de la desserte en électricité de la ville de Kisangani. « Le caucus des députés de la province de la Tshopo est venu rencontrer la haute direction de la Snel, parce que depuis un certain temps, la ville de Kisangani est dans le noir. Ceci, parce que sur les deux groupes qui fonctionnaient, il y a un qui a déclenché… Et donc, toute la ville a fonctionné avec un seul groupe et par rapport à la demande de la ville qui est estimée à 40 MW, le seul groupe qui fonctionne donne à peine 3,5 ou 4 MW. Vous comprenez que la ville est dans le noir. Sans électricité, on ne peut rien faire, sur le plan  économique. Sur le plan social, la population est en désarroi », a indiqué l’honorable Samuel Simene wa Simene, président du caucus des députés de la Tshopo, avant d’ajouter que nous avons pris la décision de venir à la Snel rencontrer la haute direction pour avoir non seulement les informations, mais recevoir les assurances nécessaires pour que nous puissions transmettre le message à la population.

Et de renchérir que le groupe qui est tombé en panne va être mis en service aujourd’hui et nous allons revenir à la situation antérieure. Entretemps, nous avons voulu scruter toutes les questions en matière de desserte en énergie dans la province, parce que même si on réhabilite tous les trois groupes, le gap va demeurer. Nous avons voulu savoir quel est le programme de la Snel par rapport à la résorption de ce déficit. Nous avons appris qu’il y a deux sites Mabiba à quelques kilomètres en amont de la rivière Tshopo, qui doit recevoir la construction d’une centrale électrique, sans oublier le site de Nyarikula. Nous avons l’espoir qu’aujourd’hui, la machine qui était tombée en panne, va être mise en service.

Quelles perceptives pour la province de la Tshopo ?

Le Dg de la Snel, donnant quelques informations au caucus, a expliqué qu’il y a la centrale de la Tshopo, qui ne peut produire que 18 MW. « Avec la coopération technique belge, nous avons réhabilité le groupe n°1. On a fait venir une société pour poser un diagnostic et nous expliquer pourquoi ça n’a pas marché. Nous avons consulté le constructeur de pièces métalliques et avons obtenu d’eux la réparation des pièces. Mais les dégâts constatés étaient plus importants. En plus, en 2017, il y a eu inondation de la centrale. Ce qui fait que nous devons réhabiliter et cela peut nous prendre jusqu’à deux ans », dit-il.

C’est ainsi qu’à la fin de la semaine dernière, nous avons écrit au Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe, pour solliciter que l’Etat puisse nous financer sur les arriérés de nos factures. Nous allons commencer par recruter un bureau d’études, avant de faire le dossier d’appel d’offres. Pour le groupe qui tourne, nous continuons à faire la fiabilisation.

Et de continuer que nous avons eu une panne suite à un percement du radiateur. Nous espérons remettre cette machine demain : centrale de Tshopo. Pour l’avenir, il y a plusieurs solutions : la Tshopo 2, mais la situation hydrologique n’est pas très bonnes, elle est beaucoup dépendante du niveau du fleuve. Nous déconseillons qu’on ne fasse pas la Tshopo 2. Ceci, parce qu’il y a des crues exceptionnelles. Nous pensons à la centrale de Babemba qui peut produire 40 à 50 Mw.

Il y a la grande centrale de Walungula, trop grande pour la Tshopo. Mais on peut la permettre d’alimenter même le Sud Soudan. Dans l’immédiat, explique-t-il, nous devons fiabiliser la centrale existante. A ce sujet, il a révélé que le PCA André-Alain Atundu a déjà commencé à prendre des contacts pour nous permettre d’obtenir le financement. Il a aussi évoqué le cas d’une société européenne qui voudrait mettre sur pied une centrale hybride. Malheureusement, celle-ci a disparu.

Le PCA a clôturé cette réunion par rassurer au caucus des députés de la province de la Tshopo, de la détermination de la Snel à améliorer la desserte en électricité dans cette ville. Il a cité le DG de la Snel qui a fait des navettes dans cette ville, pour y installer des groupes électrogènes, même si leur alimentation en carburant coûte cher. Il est revenu sur la promesse ferme de lancer l’électricité à Kisangani dès aujourd’hui.

Au sujet du programme des 100 jours qui reprenait certaines actions de la Snel dans la province de la Tshopo, Atundu pense que les 100 jours du chef de l’Etat sont une période d’évaluation. Mais les 100 jours ne signifient guère la fin d’un mandat, ni non plus la fin d’un programme. Nous avons toujours des projets. Dans cet ordre d’idée, les contacts que j’ai eus avec une délégation de la Banque mondiale sont un élément positif dans la recherche de la solution.


L'Avenir / MCP, via mediacongo.net
641 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

kimbilikiti | HY4YZL1 - posté le 16.05.2019 à 12:57

ou va la tube de la snel? soni te

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

RN4 (Kisangani-Bunia) : Vers un partenariat entre les Provinces de l'Ituri et de la Tshopo ?

Provinces ..,

Guerre de six jours à Kisangani : le député Patrick Bombelo exige l’indemnisation des...

Provinces ..,

Tshopo : plus de 11 000 enfants malnutris répertoriés en six mois

Santé ..,

Tshopo : lancement de l’opération ‘’Yeba voisin’’ à Kisangani

Provinces .., Kisangani, Tshopo