mediacongo.net - Actualités - Contentieux électoraux : des élus sous la coupe de menaces des candidats malheureux craignent pour leurs sièges



Retour Politique

Contentieux électoraux : des élus sous la coupe de menaces des candidats malheureux craignent pour leurs sièges

Contentieux électoraux : des élus sous la coupe de menaces des candidats malheureux craignent pour leurs sièges 2019-05-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/20-26/election_electeur_18_00003.jpg -

L’étau se resserre autour des élus. Les 500 sièges de la chambre basse sont déjà bien occupés. Avec la démission du gouvernement dont les membres, candidats malheureux pour la plupart, suivent leur réhabilitation auprès des institutions habilitées, d’aucuns redoutent voir le déboulonnement commencer son effet dans cette institution.

Les élus nationaux et provinciaux craignent de perdre leurs sièges suite aux traitements de recours en cours à la cour constitutionnelle. Certains députés subissent des pressions des personnes anonymes afin de plaider pour eux et voir l’aboutissement positif de leurs dossiers pendant que d’autres sont simplement menacés de perdre leurs sièges. Dans les deux cas, des sommes d’argent leur sont réclamées.

Sous le sceau de l’anonymat, un candidat malheureux aux législatives nationales explique qu’il a été contacté par des personnes sous le label des « commissionnaires » pour verser près de 100.000 dollars américains afin d’être rétabli et siéger à l’hémicycle. Il n’est pas un cas isolé. Certains communiqués font état du vice de la corruption qui, tant déploré durant la période préélectorale, refait surface sans inquiéter personne. « Certains candidats malheureux utilisent des moyens frauduleux et illégaux afin d’acheter des voix au niveau de la cour constitutionnelle à coût de billets de banque. Bien que leurs requêtes aient été déclarés non fondées et irrecevables pour absence de preuves au niveau de ladite cour », peut-on lire dans un communiqué du Collectif des jeunes de la Lukunga (CJL).

L’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) n’échappe pas à la règle. Un député provincial déclare être sous la coupe de menace de voir son mandat invalidé s’il ne versait pas une certaine somme. Pourquoi vous ne dénoncez pas la résurgence de ce que vous avez décrié pendant la campagne sur les médias ? « C’est empirer ma situation », a-t-il tristement rétorqué.

Les 500 sièges de la chambre basse sont déjà bien occupés. Avec la démission du gouvernement dont les membres, candidats malheureux pour la plupart, suivent avec acuité leur réhabilitation auprès des institutions habilitées, d’aucuns redoutent voir le déboulonnement commencer son effet dans cette institution.

Alors que dans une tribune relayée de nos confrères, Me Pierre Kalala a tranché que « Toute requête devant les hautes juridictions en matière de contentieux électoraux est nulle et de nul effet. Car tous les dossiers liés à la contestation des résultats des élections en RD Congo, aussi bien à la Cour constitutionnelle, au Conseil d’Etat qu’à la Cour de cassation, ont été déposés par des avocats des Cours d’appel n’ayant jamais prêté le 3ème serment devant la cour suprême ». 

La Rédaction
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
2425 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

willcow | KCTZP8R - posté le 21.05.2019 à 14:07

La RDC a des érosions partout (c'est-à-dire tricheries, corruptions de tout genre. Quelqu'un disait MBOKA OYO E KOBONGA LISUSU?). Et Me Pierre KALALA dit les dossiers ont été déposés par des avocats des Cours d’appel n’ayant jamais prêté le 3ème serment devant la cour suprême (cela veut dire quoi). Si je comprends bien, ces avocats qui n'ont pas passé à la 3ième serment leurs dossiers a été rejetés. A QUEL SAINT SE VOUER? DONC, PARTANT DE LA CENI JUSQU'À LA COURS DE CASSATION TOUT CE MONDE DOIT ETRE REMPLACER. Quel désordre ?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

« La révision de la loi électorale en vue de la dépolitisation de la Ceni s'avère plus que...

Politique ..,

Élections locales: des obstacles demeurent

Société ..,

La Cenco plaide pour l’organisation des élections locales

Société ..,

Contentieux électoraux : des juges mouillés dans la corruption !

Société ..,