mediacongo.net - Actualités - Livre : la biographie de Denis Mukwege à l’honneur ce week-end à Kyoto



Retour Culture

Livre : la biographie de Denis Mukwege à l’honneur ce week-end à Kyoto

Livre : la biographie de Denis Mukwege à l’honneur ce week-end à Kyoto 2019-05-21
Diaspora

Présenté comme une grande recommandation de lecture à la cinquante-sixième conférence annuelle de l’Association japonaise d’études africaines (JAAS), tenue les 18 et 19 mai, l’ouvrage était à la Une du Mainichi Shimbun, l’un des plus gros tirages de la presse au Japon.

Dans une publication faite au milieu de la journée du 18 mai sur les réseaux, photo à l’appui, le Pr Jean-Claude Maswana annonçait, à partir du Japon, l’honneur fait à la biographie du célèbre Prix Nobel de la paix congolais.

En effet, la mise en évidence de la couverture du livre sur la parution du journal japonais était en lien avec le forum spécial qui avait justement ouvert ses portes le même jour. Bien informé à ce sujet, Jean-Claude Maswana, professeur d’économie à l’université Ritsumeikan, institution classée parmi les meilleures du Japon, a souligné la place de choix accordée à l’éminent chirurgien que l’on ne présente plus. La rencontre, a-t-il indiqué, était un « Forum spécial sur le Prix Nobel de la paix 2018 ». Il y était question de « Dr Mukwege, leadership et contributions aux objectifs du développement durable ». Et de renchérir : « Le titre de cette première édition est "Transition" ».

De son côté, le concerné avait déjà fait un tweet antérieur au JAAS où il disait son enthousiasme à y participer. Dans ce message publié six jours plus tôt, le 12 mai, le Dr Denis Mukwege affirmait : « Toujours un plaisir d’échanger avec le monde académique et estudiantin qui a soif de connaissances et de vérité dans ce monde où la manipulation et le déni priment trop souvent ». Par ailleurs, les clichés publiés à quelques heures de la clôture de la conférence, le 19 mai en matinée, livrent un aperçu desdits échanges.

Comme l’avait annoncé le Mainichi Shimbun, plusieurs exemplaires de la version japonaise de la biographie du Dr Mukwege étaient disponibles à la cinquante-sixième conférence de la JAAS. Dans la photo publiée par le Pr Jean-Claude Maswana,l’on distingue une bonne vingtaine de ces livres exposés empilés à côté d’autres ouvrages sur lui ainsi que des piles de journaux. Il s’agit du fameux numéro du Mainichi Shimbun avec le Dr Mukwege en Une. Un simple coup d’œil sur le quotidien suffi, d’ailleurs pour le remarquer.

Un journal écologique

La présence du Prix Nobel congolais sur la Une du Mainichi Shimbun réjouit plus d’un de ses compatriotes, fiers de la notoriété acquise par ce dernier jusqu’en Asie. Très lu, il est le troisième quotidien national au Japon du point de vue de sa diffusion, Mainichi Shimbun se traduit littéralement par « journal de chaque jour », plus simplement quotidien. Il est l’un des journaux japonais à plus haut tirage avec environ 5,5 millions d’exemplaires vendus par jour. Publication du The Mainichi Newspapers Co., Ltd, sa fondation remonte au XIXe siècle, en 1872, et est à ce titre le plus ancien quotidien japonais. Publié sous le nom de Tokyo Nichi Nichi Shimbun à ses débuts, il a pris sa dénomination actuelle, Mainichi Shimbun, en 1943, suite à une fusion avec l’Osaka Mainichi Shimbun. En outre, l’on apprend qu’au début du siècle dernier, il bénéficiait de la collaboration de prestigieux écrivains dont Ogai Mori et Ryunosuke Akutagawa.

Du reste, le Mainichi est aussi propriétaire de la chaîne de télévision TBS. Il est certes bien réputé pour son sérieux mais il l’est également, apprend-on, pour ses atouts écologiques. En effet, après lecture, le journal peut être planté dans un pot. Il suffit alors de l’émietter, puis l’enfouir sous une terre légèrement humide. Après ces gestes simples, il faudra juste attendre quelques semaines plus tard pour voir le Mainichi fleurir. Le papier à planter n’est pas une première, la formule qui existe depuis quelques années n’a rien de magique au sens strict du terme. La « magie » du Mainichi, pour ainsi dire, tient au fait qu’il est réalisé à base d’un mélange de papier recyclé, d’eau et de petites fleurs ou de graines d’herbes, principalement des roses, coquelicots, mufliers et marguerites.


631 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !