mediacongo.net - Actualités - Nomination du nouveau Premier Ministre: Bientôt, la fumée blanche



Retour Politique

Nomination du nouveau Premier Ministre: Bientôt, la fumée blanche

Nomination du nouveau Premier Ministre: Bientôt, la fumée blanche 2019-05-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/20-26/tshisekedi.png -

C’est depuis plusieurs semaines que les Congolais sont en attente du nouveau Premier ministre, qui aura pour tâche de réaliser le programme du Gouvernement.  Est-ce le bout du tunnel ?, se demandent certains.  Sinon, à en croire le porte-parole du chef de l’Etat, Kasongo Mwema Yamba Yamba, Félix Tshisekedi a déjà son Premier Ministre. Il l’a dit au cours d’un déjeuner avec les ambassadeurs de l’Union européenne et du Canada, samedi dernier à la Cité de l’Union africaine.

 « Aux ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne, le Président de la République a lancé : « Nous avons la fumée blanche ». Les diplomates ont compris : « Le Premier ministre est trouvé. » Rendez-vous la semaine prochaine », a même Tweeté Kasongo Mwema, porte-parole du Chef de l’Etat.

L’on ose croire que les discussions entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et son allié, Cap pour le changement (CACH) ont permis aux deux de se mettre d’accord non seulement sur le nom du prochain Premier Ministre, mais aussi sur tous les membres de son équipe.

Des informations recueillies ci et là, il se confirme que le Premier Ministre et les membres de son gouvernement seront des personnes qui vont, à l’instar des gouverneurs de provinces, signer un contrat de performance évaluable trimestriellement. En plus, il sera question des personnalités qui ne sont sanctionnées ni par l’Union européenne ni par les Etats-Unis d’Amérique. Et ce, pour leur permettre d’exécuter le programme du gouvernement, dans l’intérêt de la population congolaise.

Même si les commentaires fusent de partout autour du nom et du profil du prochain Premier ministre, il convient de préciser que le secret, mieux la décision appartient au Président de la République seul. C’est lui qui, à l’heure indiquée, signera cette ordonnance pour mettre un terme au suspense qui n’a que trop duré.

Pour le reste, disons que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a appelé les partenaires de l’Union européenne (UE)  et ceux du Canada à aider à la reconstruction de la RDC, particulièrement dans l’économie de transformation, au cours d’un entretien samedi à la cité de l’UA avec les ambassadeurs de l’UE  accrédités en RDC.

Le Président de la République a évoqué des sujets qui le tiennent à cœur et qui traduisent sa détermination à y trouver des solutions au cours de son mandat.  Il a réitéré ses priorités qui portent notamment sur le social, la sécurité et le climat des affaires, avant d’exprimer sa volonté de parvenir à une détente avec l’Europe après une période de tension entre son pays et les partenaires occidentaux.

Le Chef de l’État est également revenu sur sa promesse de mettre le Congolais au centre de ses préoccupations. Il a ainsi relevé les problématiques liées à l’accès à l’éducation et à la santé pour tous, en termes de couverture maladie universelle, ainsi que la lutte  contre la pauvreté et l’instauration d’un État de droit.

Sur le plan sécuritaire, le Président Félix Antoine Tshisekedi a échangé sur les impératifs de paix et sécurité. Il entend régler cette situation, particulièrement dans l’est de la RDC où sévissent des groupes armés. Pour ce faire, il a indiqué qu’il compte travailler de concert avec ses partenaires, dans le but  de bouter dehors lesdits groupes armés et ainsi restaurer l’autorité de l’Etat.

L’environnement a été aussi au menu de l’adresse du Chef de l’Etat qui a fait part du potentiel de la RDC en biodiversité, secteur pour lequel la RDC, un des poumons du monde, doit avoir droit au chapitre dans les débats internationaux.

La Chef de l’Etat a également saisi cette opportunité pour rappeler à ses interlocuteurs ses actions depuis qu’il est aux affaires. Il s’agit entre autres de la décrispation politique, l’accès de tous les acteurs politiques aux médias officiels ainsi que la fermeture des cachots qui reflétaient, jusqu’il y a peu, de graves entraves aux droits et libertés des citoyens.

Jean-Marie Nkambua
L'Avenir / MCP, via mediacongo.net
8336 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Kinshasa : Eliezer Ntambwe lance le 03 septembre son parti – ACR