mediacongo.net - Actualités - Nomination de Sylvestre Ilunga Ilukamba : le nouveau Premier ministre aura-t-il une marge de manœuvre ?



Retour Politique

Nomination de Sylvestre Ilunga Ilukamba : le nouveau Premier ministre aura-t-il une marge de manœuvre ?

Nomination de Sylvestre Ilunga Ilukamba : le nouveau Premier ministre aura-t-il une marge de manœuvre ? 2019-05-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/20-26/sylvestre-ilunga-ilunkamba-est-nomme-premier-ministre.jpg -

Après près de quatre mois d'attente, la RDC a depuis lundi dernier un nouveau Premier ministre : l'économiste Sylvestre Ilunga Ilunkamba. L'on se demande s'il aura les coudées franches pour gouverner.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a été nommé en vertu de "l'accord politique" qui lient les deux coalitions, Cach Cap pour le changement du président Félix Tshisekedi et le FCC, Front commun pour le Congo de Joseph Kabila. Cet accord prévoyait un partage du pouvoir entre ces deux entités politiques.

Même si selon l'actuelle Constitution de la RDC le nouveau Premier ministre dispose d'importantes prérogatives, le politologue Bob Kabamba craint que le nouveau Premier ministre n'ait pas beaucoup de marge de manœuvre.

"Étant le plus petit dénominateur commun, ça veut dire qu'il va devoir subir les pressions qui vont arriver d'une part du groupe Félix-Vital et d'autre part, de Joseph Kabila lui-même ainsi que par les proches collaborateurs de Vital Kamerhe (l'actuel Directeur de cabinet et allié du président Félix Tshisekedi). Et donc, ça sera essentiellement un rôle d'exécutant des décisions qui viendront d'en haut vers lui", explique-t-il.

"Nous n'attendons rien de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, car il va juste pour inaugurer les chrysanthèmes", a confié pour sa part à la DW, Fidèle Babala, le Secrétaire général du MLC, mouvement de libération du Congo, de l'ancien vice-président Jean-Pierre Bemba.

Les défis qui attentent le nouveau Premier ministre sont nombreux

D'abord, parvenir à former un gouvernement réunissant les partisans de l'ancien président, Joseph Kabila, majoritaires au parlement et ceux de Félix Tshisekedi, l'actuel président. Ensuite, mettre en musique le programme de ce gouvernement.

Mais André-Claudel Lubaya, député de la ville de Kananga, dans le Kasaï central, proche du nouveau pouvoir congolais, veut croire que l'âge avancé, plus de 70 ans, du premier ministre sera un atout.

"Le Premier ministre aura à faire face à plusieurs défis. Nous voulons nous permettre de compter sur son expérience, mais davantage sur sa capacité à rassembler les intelligences Congolaises pour pouvoir transformer en actes, les promesses et engagements pris par le Président de la République dans le cadre de la campagne électorale", déclare le député.

Et pour Pius Muabilu, député national membre du FCC, Ilunga Ilunkamba est un homme conciliant : "Un homme qui a une expérience à revendre. Maintenant on va le voir à l'œuvre. Ce n'est pas quelqu'un qui peut jouer à l'extrême, ce dont je suis convaincu, c'est vraiment un homme d'expérience".

Les doutes de l'opposition

Sa gestion récente à la société nationale des chemins de fer, une entreprise qui fait face à de graves difficultés financières, fait douter l'opposition sur sa capacité à relever les défis du décollage économique de la RDC.

C'est ce qu'estime Yves Kitumba, cadre du MLC et porte-parole de la coordination provinciale de Lamuka, ville de Kinshasa.

"Au niveau de Lamuka, cette nomination est un non-événement parce que c'est la continuité du régime FCC avec sa mauvaise gestion, le mauvais choix des animateurs [des institutions ndrl]. Rappelez-vous que monsieur Ilunga n'a pas laissé une gestion au niveau de la SNCC [société nationale des chemins de fer], également, monsieur Ilunga a conduit cette réforme monstre des entreprises publiques".

Certains analystes pensent que Ilunga Ilunkamba incarne le symbole de l'ancrage entre le président Felix Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila.

Le premier défi du nouveau premier ministre c'est le partage du gâteau qui doit contenter tout le monde en commençant par le FCC, sa propre coalition qui compte plus de 18 regroupements politiques.

Après la formation de son gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilunkamba devra présenter son programme politique devant les deux chambres du Parlement afin de solliciter leur investiture. Aucune date n'est fixée.

Mais, l'investiture du nouveau Premier ministre devra intervenir avant le 15 juin, date marquant la fin de la session ordinaire de l'Assemblée nationale ouverte en mars dernier. Car la prochaine session interviendra en septembre. Or, entre temps, le pays aura besoin d'un gouvernement.


Deutsch Welle / MCP,via mediacongo.net
4355 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

kilulunguz | OJF2RCP - posté le 22.05.2019 à 14:30

Au cas où le Chef de l'Etat serait sincère dans la lutte contre la corruption, et serait ferme pour sévir fermement contre les détournements, Mr Ilunga va réaliser son programme. Le contexte de la SNCC était celui imposé par Kabila, ses gouverments et son parti politique : lever les fonds pour son maintient au pouvoir et alimenter ses intérêts. Même si le FCC aura beaucoup de ministres, le contexte va beaucoup changer malgré que Kabila croit qu'il va imposer à Cach sa gestion. Il n'est plus Président de la RDC

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le livre ouvert | U7NPB7H - posté le 22.05.2019 à 14:21

Le Premier ministre aura une bonne marge de manœuvre s'il garde sa personnalité en gardant à l'esprit la vision du chef de l'Etat, celle du peuple d'abord. En cas de couac, qu'il ait le courage de dénoncer et démissionner par la suite.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 22.05.2019 à 14:18

Mampuya | GFNVXBG - posté le 22.05.2019 à 14:01 Aucun premier ministre digne de ce nom, peut rèaliser les promesses de Tshilombo, si ce premier ministre doit agir sur base des nos moyens. Il faira le mediateur entre la follie, les reves et réalités des nos finances. S'il va recourir aux emprunts là il peut rencontrer la résistance du FCC, qui veut que nous soyons autonomes sur nos moyens.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 22.05.2019 à 14:01

Aucun premier ministre digne de ce nom, peut rèaliser les promesses de Tshilombo, si ce premier ministre doit agir sur base des nos moyens.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | VQ8M5YK - posté le 22.05.2019 à 11:17

que les gens de lamuka ne parlent meme pas car eux-meme constituent la continuité du kabilisme et du mobutisme mis en ensemble! c'est le vrai type de la statue de nabuccadenetsar

Non 13
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Bruno Tshibala : « Mon regret est de ne pas avoir fait de la RDC un pays émergent en deux ans »

Politique ..,

Primature : pas l’once d’une tempête !

Politique ..,

Bruno Tshibala-Sylvestre Ilunga : vers la passation civilisée du fanion à la Primature !

Politique ..,

Primature : conseillers et chargés d’études accusent de nouveau Tshibala

Politique ..,