mediacongo.net - Actualités - Boeing 737 MAX : l'entreprise reconnaît des défauts dans les simulateurs de vol



Retour Monde

Boeing 737 MAX : l'entreprise reconnaît des défauts dans les simulateurs de vol

Boeing 737 MAX : l'entreprise reconnaît des défauts dans les simulateurs de vol 2019-05-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/20-26/airmax.jpg -

Le logiciel utilisé pour former la plupart des pilotes était incapable de reproduire certaines conditions de vol. Boeing l'a modifié.

C'est un changement radical de position. Jusque-là, Boeing affirmait que les accidents de la Lion Air et d'Ethiopian Airlines étaient le résultat d'une chaîne d'événements qui pouvait inclure une erreur des pilotes. Mais, ce samedi, l'entreprise a, pour la première fois, reconnu des défauts liés au 737 MAX impliqué dans les deux catastrophes aériennes ayant fait 346 morts. Boeing a admis avoir révisé le logiciel des simulateurs destinés à reproduire les conditions de vol et avec lesquels sont formés les pilotes. « Boeing a fait des corrections sur le logiciel du simulateur de vol et a fourni des informations supplémentaires aux exploitants du système pour s'assurer que l'expérience soit représentative des différentes conditions de vol », a déclaré l'avionneur dans un courriel à l'Agence France-Presse. Boeing n'a pas indiqué la date à laquelle il s'était aperçu des défauts et s'il en avait aussitôt informé les régulateurs.

Selon le constructeur aéronautique, le logiciel utilisé dans les simulateurs de vol était incapable de reproduire certaines conditions de vol, notamment celles ayant conduit à l'accident du 737 MAX d'Ethiopian Airlines le 10 mars dernier au sud-est d'Addis-Abeba quelques minutes seulement après le décollage, faisant 157 morts.

Un seul simulateur MAX

Boeing assure que les changements qu'il a apportés vont améliorer la formation des pilotes sur simulateur. « Boeing est en train de travailler étroitement avec les fabricants du système et les régulateurs sur ces modifications et améliorations pour s'assurer que la formation (des pilotes) par les (compagnies) clientes ne soit pas perturbée », poursuit encore le groupe de Chicago. La compagnie aérienne américaine Southwest, grosse cliente du 737 MAX avec 34 exemplaires en service avant l'immobilisation au sol de cet avion mi-mars, a indiqué samedi à l'Agence France-Presse qu'elle ne devrait recevoir un simulateur spécifique au MAX qu'« en toute fin d'année ».

Idem pour American Airlines - 24 Boeing 737 MAX -, qui indique « avoir commandé un simulateur MAX, lequel va être livré et sera opérationnel en décembre », a déclaré à l'Agence France-Presse un porte-parole. Seule la compagnie Air Canada, qui n'avait pas de version classique du 737, le 737 NG, dispose d'un simulateur spécifique au MAX, ont indiqué à l'Agence France-Presse des sources industrielles.

Il n'existe actuellement qu'un seul simulateur spécifique au MAX aux États-Unis et il est la propriété de Boeing, selon une documentation de l'agence fédérale de l'aviation (FAA). Il est basé à Miami, en Floride (sud-est). Les compagnies aériennes américaines forment leurs pilotes volant sur le MAX sur un simulateur conçu pour le 737 NG, version précédant le 737 MAX dans la famille 737, affirment-elles.

Divergences
Cela s'explique, selon Southwest, par le fait que, lors de la certification du MAX, Boeing avait souligné que les différences avec le NG étaient minimes et pouvaient être comblées par une simple formation supplémentaire sur ordinateur et en ligne des pilotes. La FAA, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et le régulateur canadien avaient approuvé ces recommandations, avance encore la compagnie aérienne.

Seul hic, le 737 NG ne dispose pas de MCAS, spécialement conçu pour le 737 MAX afin de corriger une anomalie aérodynamique liée à une motorisation plus lourde et à protéger l'avion du risque de décrochage. C'est la première fois que Boeing admet un défaut de conception concernant un équipement du 737 MAX, dont le dysfonctionnement du MCAS a été mis en cause dans la tragédie d'Ethiopian.

Une image écornée
Cet aveu contribue à ternir encore un peu plus l'image de l'avionneur, qui répète depuis des semaines que cet accident, comme celui de Lion Air le 29 octobre dernier (189 morts), est dû à une « chaîne » d'évènements pouvant inclure des erreurs des pilotes. Le rapport d'enquête préliminaire sur le crash d'Ethiopian Airlines avait révélé que le commandant de bord et son copilote, quoique jeunes (29 et 25 ans) et pour le copilote peu expérimenté (361 heures de vol), avaient appliqué toutes les procédures d'urgence. Le pilotage automatique avait été, à un moment, désactivé et les pilotes avaient à plusieurs reprises tenté de redresser manuellement l'avion qui partait en piqué.

La question de la formation des pilotes va sans doute être au centre de la réunion des régulateurs mondiaux le 23 mai à Fort Worth (Texas, sud), rencontre au cours de laquelle la FAA doit essayer de convaincre ses homologues du sérieux de sa procédure de certification du 737 MAX modifié. Le régulateur américain continue de penser qu'une formation des pilotes sur simulateur n'est pas indispensable, avis que ne partagent ni son homologue canadien ni les pilotes. Boeing a affirmé cette semaine avoir finalisé le correctif au MCAS et attendre désormais la décision des régulateurs sur la certification du 737 MAX modifié.


lepoint/MCP, via mediacongo.net
227 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles : en Ukraine, les organes génitaux des coupables neutralisés

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function fetch() on boolean in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php:486 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php on line 486