mediacongo.net - Actualités - La FEC dénonce un climat des affaires plombé par plusieurs entraves



Retour Economie

La FEC dénonce un climat des affaires plombé par plusieurs entraves

La FEC dénonce un climat des affaires plombé par plusieurs entraves 2019-05-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/fec_assemblee_19_021.jpg -

Au cours de l’assemblée générale ordinaire de la fédération des entreprises du Congo (FEC), tenue le jeudi 23 mai à Kinshasa, le président de cette fédération, Albert Yuma, a fustigé le retard dans la mise en œuvre des réformes qu’initie, de temps en temps, le gouvernement de la république. L’ordre du jour de cette assemblée générale comprenait, entre autres, la présentation du rapport d’audit présenté par les  commissaires aux comptes de la FEC.

« Le climat des affaires dans notre pays est et reste plombé par plusieurs entraves qui freinent le développement du secteur privé. Cela est attesté par le rang que la RDC a occupé à la récente publication du rapport « Doing business » de la Banque mondiale. Pour l’édition 2019, notre pays a reculé de deux places par rapport à l’année précédente, se classant à la 184ème position sur les 190 économies considérées avec un score faible de 36,85 sur 100 », a déclaré le président de la FEC.

S’agissant des réformes, la fédération des entreprises du Congo en a apprécié quelques unes, à l’exemple de la diminution de l’IBP.
«  Néanmoins au nombre de réformes entreprises, notre fédération a apprécié, à sa juste valeur, la diminution du taux de l’IBP de 35% à 30%. Cependant, pour ce qui est du secteur agricole, au regard de son caractère stratégique pour le développement de notre pays, la FEC souhaite que le taux de l’IBP dans ce secteur soit encore revu à la baisse pour le situer à moins de 18% », a indiqué Albert Yuma.

Une autre réforme saluée par la FEC est celle relative à l’extension du guichet unique pour le paiement des impôts et taxes aux entreprises relevant de la catégorie PME. Malheureusement, le patronat congolais a constaté avec regret que cette réforme n’a connu aucun début d’exécution, alors que ces entreprises constituent pourtant une meilleure chance de développement.

Pour ce qui est des perspectives pour 2019, Albert Yuma a indiqué que le dynamisme du secteur extractif devrait continuer à impulser l’activité économique au niveau intérieur, en dépit de la situation morose à l’international, même s’il est patent. Albert Yuma a estimé que cette politique d’exportation de ces produits bruts, sans valeur ajoutée, annihile l’ambition de développement d’une industrie congolaise. En outre, a-t-il fait savoir cette dynamique ne pourra se faire de manière immédiate, par manque de capacités productives et d’énergie.

C’est ainsi que la FEC appelle à la mise en place d’un gouvernement qui devra poursuivre la mise en œuvre des réformes structurelles afin de stimuler les investissements, d’améliorer le climat des affaires et de renforcer la résilience de l’économie par la diversification économique.

Par ailleurs, la FEC préconise également  la prise de mesures urgentes à exécuter dans un très court terme pour attirer de nouveaux investissements dans les secteurs porteurs à forte valeur ajoutée notamment dans les mines, l’agro-industrie, les transports, l’énergie, les assurances et les infrastructures en vue de concrétiser les bonnes intentions des pouvoirs publics et de rassurer les investisseurs qui sont les détenteurs de capitaux et les créateurs d’emplois et de richesses.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
544 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 21.06.2019 à 11:26

Concernant le partenariat public-privé, il y a depuis le 09 juillet 2018 une nouvelle loi dans le secteur de la commande publique, c’est la Loi n°18/016 relative au partenariat public-Privé (LRPPP ou LR3P) que le Patron de la FEC devrait connaître et l'audit organisationnel et économique mené à la Gécamines à produit le chaos que le redressement suite au dézonage ou absence du règlement de zonage dans ses concessions au profit des privés parfois en conflit d'intérêt.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Iturie: Les usagers de la route Bunia-Beni accusent les services publics de tracasseries

Provinces ..,

La FEC espère le retour des entrepreneurs belges en RDC

Economie ..,

Le gouvernement provincial de Kinshasa et la FEC signent un protocole d’accord pour...

Provinces ..,

Six millions USD de la FECOFA bloqués à la FIFA, selon le président Constant Omari

Sport ..,