mediacongo.net - Actualités - Beni: une cinquantaine de civils portés disparus et des maisons incendiées lors d'une attaque des ADF



Retour Provinces

Beni: une cinquantaine de civils portés disparus et des maisons incendiées lors d'une attaque des ADF

Beni: une cinquantaine de civils portés disparus et des maisons incendiées lors d'une attaque des ADF 2019-05-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/beni_incendie_maison_19_021.png -

Une cinquantaine de civils sont portés disparus et des maisons de commerce ainsi que les locaux d'une structure de santé ont été  incendiés, à la suite d'une nouvelle attaque des rebelles présumés des forces démocratiques alliées (ADF) dans le village Samboko-Tchanitchani, situé dans le groupement Bambuba-Kisiki dans le territoire de Beni.

Tôt le matin du jeudi 23 mai, les rebelles ont fait incursion dans ce village, où de nombreux dégâts matériels ont été enregistrés. Ils ont pillé des biens de valeur dont la structure de santé de la place, avant de mettre le feu sur deux de ses bâtiments, a affirmé Bravo Muhindo Vukulu, président de la société civile dans le groupement Bambuba-Kisiki.

Ces assaillants auraient également ciblé une position militaire et il s'en est suivi un accrochage entre les deux camps, renseigne la même source qui émet le vœu de voir l’insécurité prendre fin dans la région de Beni. A cet effet, le président de la société civile, a tenu à rappeler au chef de l'État ses promesses électorales lors de son passage à Beni, notamment celle de s'impliquer pour la pacification de cette entité meurtrie depuis près de 5 ans par des différents groupes armés.

La route Mbau-Kamango toujours fermée

Par ailleurs, depuis plus d'une année, la fréquentation de la route Mbau-Kamango est interdite à la population civile dans le territoire de Beni, à cause d’une série de massacres de la population et de différentes attaques des positions militaires par les rebelles ADF. À Kamango, dans la chefferie de watalinga, plusieurs attaques successives y ont été enregistrées depuis le mois dernier et des morts y sont déplorés. Cette zone constituait un grenier pour le grand Nord-Kivu et une partie de la province de l’Ituri. En dehors de la chefferie de Watalinga, aucun accès n'est toujours autorisé dans la zone de Mayangose suite à la présence de groupes armés dans cette zone. Les quelques cultivateurs qui bravent la peur pour y accéder sont soit enlevés soit tués par ces groupes armés.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
574 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Beni : Abdoul Rahman, commandant ADF tué par les Fardc dans un affrontement à Kavasewa

Provinces ..,

Beni : difficile rentrée scolaire suite à l’insécurité à Watalinga

Provinces .., Beni, Nord-Kivu

L’armée a installé son État-major général à Beni (Nord-Kivu)

Provinces ..,

Nord-Kivu : « La surmilitarisation à la base de l’insécurité à Beni » (population)

Provinces ..,