mediacongo.net - Actualités - Nord-Kivu : 132 attaques contre les formations sanitaires de lutte contre Ebola en l'espace de dix mois



Retour Provinces

Nord-Kivu : 132 attaques contre les formations sanitaires de lutte contre Ebola en l'espace de dix mois

Nord-Kivu : 132 attaques contre les formations sanitaires de lutte contre Ebola en l'espace de dix mois 2019-05-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/cte_attaque_ebola_19_0214.jpg -

Entre le 1er août 2018 et le 20 mai 2019, 132 attaques contre des formations sanitaires de lutte contre l’épidémie d’ebola ont été enregistrées, causant 4 morts et 38 blessés parmi les agents de santé et les patients. C'est ce qu'a révélé le ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, lors de la 72ème assemblée mondiale de la santé (AMS) à Genève.

« Cette violence contre les agents de santé doit être condamnée sans réserve et il faut faire une distinction claire entre engagement communautaire et violence ciblée par des milices armées. Faire un lien entre les deux équivaut à stigmatiser l’entièreté des communautés affectées, les présentant comme des communautés profondément violentes, et blâmer les agents de santé qui sont les premières victimes de cette violence ciblée ».

Pendant ce temps, au Nord-Kivu, les infirmiers de la zone de santé de Musienene ont dénoncé les menaces de mort et de destruction des structures sanitaires qu’ils reçoivent ces derniers jours en raison de leur rôle dans la riposte contre Ebola.

Au cours de la réunion extraordinaire sur l’évaluation de leurs conditions de travail, jeudi 23 mai, 2019, le personnel a demandé aux autorités politico-administratives de s’impliquer pour mettre fin à ce phénomène de violence contre les agents de santé car, si les menaces ne cessent pas, ils envisagent de faire une grève sèche.

A cause de cette violence ciblée, plusieurs médecins et infirmiers des territoires de Beni et Lubero ont dû déménager ou quitter temporairement leurs habitations, forçant ainsi certaines structures sanitaires à fermer leurs portes. C’est notamment le cas dans la zone de santé de Kyondo où les activités sont suspendues au centre de santé de référence de Kyakumba depuis le mardi 21 mai 2019 suite au départ du médecin traitant et l’infirmier titulaire craignant pour leur sécurité.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
631 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu: le gouverneur Kasivita et la société civile échangent sur la paix, sécurité,...

Provinces .., Goma, Nord-Kivu

Nord-Kivu : l’Assemblée provinciale se vide de ses vrais élus

Provinces .., Goma, Nord-Kivu

Nord-Kivu : La société civile de Nyiragongo s'oppose à l'entrée des armées étrangères en...

Provinces ..,

Nord-Kivu : ce samedi, le CLC a lancé ses marches contre corruption et l’impunité à Goma

Provinces ..,