mediacongo.net - Actualités - Ebola en RDC: la situation du personnel médical de plus en plus précaire 


Retour Santé

Ebola en RDC: la situation du personnel médical de plus en plus précaire

Ebola en RDC: la situation du personnel médical de plus en plus précaire 2019-05-25
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/ebola_vaccin_19_000.jpg -

En République démocratique du Congo (RDC), plusieurs médecins et infirmiers travaillant dans les territoires de Beni et Lubero sont obligés de fuir, de déménager ou de quitter temporairement leur domicile suite à des menaces de mort. C’est le ministère de la Santé qui l’annonce dans son dernier communiqué consacré à l’épidémie. Particulièrement touchés, les personnels de la zone de santé de Musienene dans le Lubero où, conséquence grave, plusieurs centres de santé ont tout simplement été obligés de fermer.

Menaces verbales, appels téléphoniques ou tracts appelant à la violence contre eux, les médecins et infirmiers du Lubero vivent dans un climat d’« angoisse », selon le président de la société civile du territoire. À Musienene, par exemple, au moins trois centres de santé ont déjà fermé après que leur personnel a dû fuir en urgence.

Groupes armés

Ce jeudi, au cours d’une réunion, les infirmiers de cette zone de santé ont tous menacé de faire « grève » si les autorités ne font pas le nécessaire rapidement pour que cessent ces menaces. « On ne connaît pas l’origine exacte des menaces », explique George Kasongo, le président de la société civile sur place, mais dans certains tracts, référence est faite à des groupes armés, nombreux dans la zone, d’où l’inquiétude qui grandit.

Ces fermetures de centre de santé ont non seulement un impact sur la propagation d’Ebola mais aussi sur tout le système de santé. À Musienene, une femme enceinte doit parfois parcourir jusque 40 kilomètres de route en très mauvais état pour trouver des soins sans oublier le paludisme. Maladie pour laquelle une partie des habitants a déjà déserté les centres de santé, craignant parfois une attaque, mais le plus souvent d’être suspecté d’avoir contracté Ebola et conduit dans un des centres de traitement de l’épidémie, perçus comme des mouroirs par une partie de la population.

Ebola a tué 1 204 personnes

Au total, 132 attaques contre des structures sanitaires, faisant quatre morts et trente-huit blessés parmi les patients et agents de santé, ont été recensées depuis le début de cette épidémie. Plus de 1 240 personnes sont décédées, atteintes par la maladie d’Ebola depuis le 1er août 2018 en RDC.


RFI / MCP, via mediacongo.net
606 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2019 à 12:05

Ebola est devenue un fond de commerce pour les ong tout comme les conflits manufacturés le sont pour la monusco. Le tout fait presque rire et à chaque fois qu'on lit un article sur ces choses, on jette un coup d'oeil sur le tas de bouquins qui relatent le drame répétitif au Congo dont 'Heart of Darkness, Thé Scramble for Africa, etc). On pensait que le ridicule était derrière nous ; mais là, nous y sommes et continueront dans le ridicule pour les siècles à venir si l'on ne prend garde.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ananie | 1AO2AR2 - posté le 25.05.2019 à 11:37

Entre temps le président touriste se la coule douce en Afrique du sud. La rdc a une malchance. Je ne m'imagine pas un autre dirigeant au monde qui laisserait son peuple dans une telle situation pour courir ça et là derrière des prestations de serments d'autres dirigeants. Entre temps, 4 mois avant, seul le Kenya s'est présenter pour son investiture. Honte oh!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 25.05.2019 à 09:35

Ebola, Chinkungunya, la malédiction du mariage contre nature entre kanambe et trichekedi poursuit son petit bonhomme de chemin aux conséquences multiples. Ce couple n’arrêtera jamais de nous surprendre de par le nombre élevé des monstres dont il accouchera, le dernier sur la liste étant l'épidémie de Chinkungunya au Congo-central alors que son aîné Ebola n'a pas encore atteint sa maturité dans la partie orientale du pays.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Ituri : des jeunes gens attaquent l’équipe d'enterrement digne et sécurisé des victimes...

Provinces .., Bunia, Ituri

Ebola: une partie des soignants impayés depuis plusieurs mois

Santé ..,

Risque d’épidémie d’Ebola en Tanzanie

Santé ..,

Bunia: troisième cas d’Ebola confirmé, il s’agit d’un garçon de 13 ans

Santé ..,