mediacongo.net - Actualités - Maï-Ndombe : au moins 30 morts et des dizaines de disparus dans le naufrage d’une baleinière à Bolombe



Retour Société

Maï-Ndombe : au moins 30 morts et des dizaines de disparus dans le naufrage d’une baleinière à Bolombe

Maï-Ndombe : au moins 30 morts et des dizaines de disparus dans le naufrage d’une baleinière à Bolombe 2019-05-27
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/27-31/baleniere-naufrage-rd-congo.jpg -

Au moins 30 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines d'autres portées disparues dans le naufrage samedi soir d'une embarcation sur le lac Maï-Ndombe, a-t-on appris dimanche soir de source locale.

"Jusqu'ici nous avons retrouvé 30 corps sans vie, douze femmes, onze enfants et sept hommes", a déclaré le maire d'Inongo (une localité sur le lac), Simon Mbo Wemba, joint par plusieurs médias dont l'AFP.

"Le bilan est encore provisoire", a-t-il ajouté. "Il y a 183 rescapés. D'après eux, le bateau avait embarqué plus de 350 passagers", a-t-il ajouté, précisant que les recherches allaient se poursuivre sur le lac Mai-Ndombe, dans la province du même nom qui se trouve au nord de Kinshasa.

Le nombre exact de passagers est difficile à établir en raison de la présence de clandestins sur ce bateau de type "baleinière", à savoir une embarcation en bois à fond plat, de 15 à 30 mètres de long sur 2 à 6 mètres de large. Le maire a pointé "l'état de vétusté de la baleinière".

Quasi-dépourvu de routes, la République démocratique du Congo, plus grand pays d'Afrique sub-saharienne, est souvent endeuillée par ce genre de tragédie.

Mi-avril, au moins quinze personnes avaient été tuées et des dizaines d'autres portées disparues dans le naufrage d'une embarcation entre Goma et le territoire de Kalehe sur le lac Kivu.

Au chevet des victimes, le nouveau président de la RDC Félix Tshisekedi avait annoncé le port obligatoire de gilets de sauvetage par les passagers voyageant sur le lac Kivu.

En RDC, les naufrages se soldent souvent par des bilans très lourds en raison de la surcharge et de la vétusté des embarcations, de l'absence de gilets de sauvetage à bord et du fait que beaucoup de passagers ne savent pas nager.

Immense pays de 2,3 millions de km2, la RDC ne compte que très peu de routes praticables. Les déplacements se font donc souvent sur le fleuve Congo, ses affluents et les lacs.


AFP / MCP, via mediacongo.net
907 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 27.05.2019 à 12:02

Ces embarcations partout sont comme ce qui est connu à Kinshasa comme 'esprit de mort'. Les 100 premiers de Fatshi auraient bien y pensé et y insufflé un semblant d'esprit de vie.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.05.2019 à 11:59

Ces embarcations partout sont comme ce qui connu à Kinshasa comme 'esprit de mort'. Les 100 premiers de Fatshi auraient bien y penser et y insuffler un semblant d'esprit de vie.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JB2K34V | JB2K34V - posté le 27.05.2019 à 11:31

Mes condoléances aux familles des victimes mais, nous devons savoir que ce pays était dirigé par un monstre, un diable, un sorcier, un imbécile, un criminel, un malfrat qui a rendu notre peuple ce qu'il est. Tout ça revient aux monstres du FCC qui cherchent toujours à noyer le peuple Congolais.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lusi | EK7I8EO - posté le 27.05.2019 à 11:19

je suis désolé de cet accident de plus malgré la sonnette d'alarme à ce sujet. Je me pose autant des questions: Cette embarcation est partie de quel port? Qui est le chef de poste ou commissaire fluvial? Pourquoi les armateurs continuent à s'entêter en sacrifiant les vies humaines ? Quelles sont les mesures prises par le ministère de transport pour éviter ces genres d'accidents? Et les inspecteurs fluvials qui doivent certifier les embarcations avant la mise à l'eau sont encore dignes d'exercer leur métier? Il faut des mesures courageuses dans ce secteur de transport qui sème la désolation.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Mai-Ndombe: 36 personnes disparues dans un naufrage sur le fleuve Congo (police)

Provinces ..,

Tuerie de Yumbi: la CNDH relève l’implication d’autorités gouvernementales

Provinces ..,

Tueries de Yumbi : Mushobekwa affirme que Gentiny Ngobila sera « un témoin clé » au procès

Provinces ..,

Tueries de Yumbi : Mushobekwa pointe du doigt certains acteurs politico-administratifs locaux...

Provinces ..,