mediacongo.net - Actualités - CENI : Nangaa prêt à rendre le tablier !



Retour Politique

CENI : Nangaa prêt à rendre le tablier !

CENI : Nangaa prêt à rendre le tablier ! 2019-05-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/nangaa_corneille_18_01214.jpg -

Corneille Nangaa, président de la Ceni

Conservation du cap pour la tenue effective des élections, le 30 décembre 2018. Application du cadre légal mis à jour. Confection et mise en œuvre d’un fichier électoral répondant aux standards internationaux. Non-révision de la Constitution. Matérialisation de la  première alternance pacifique et démocratique depuis 1960.

Première expérience d’un Président de la République sortant vivant au pays et circulant librement. Installation de nouvelles institutions, à savoir, l’Assemblée nationale, le Sénat, les Assemblées provinciales, l’élection de nouveaux Gouverneurs des provinces. Décrispation politique totale, – avec la libération de Franck Diongo, de Eugène Diomi Ndongala, Firmin Yangambi et le retour de Moïse Katumbi et consorts, la réapparition de Ne Muanda Nsemi et le rapatriement de la dépouille mortelle du lider maximo, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, pour des obsèques dignes à Kinshasa, le 30 mai prochain, constituent, en un mot comme en mille, autant d’actions que Nangaa, le Président de la Commission électorale nationale indépendante, inscrit parmi les réalisations saillantes  de son Institution, depuis 2011 jusqu’en 2019. D’ailleurs, le même Nangaa, paraphrasant Tibor Nagy, le Sous-Secrétaire d’Etat américain chargé des questions Africaines, affirme, sans moufles, ni maquillage, que la RD. Congo aura  connu, le 30 décembre 2018, les meilleures des élections que celles du premier et deuxième cycle, tel qu’amorcé en 2006 et réédité en 2011. Il en sort, tout de même, la tête haute, même si son visage en aura été tuméfié en raison de plusieurs coups supportés.

Rapport général étoffé

Le Président de la Ceni dispose, au fait, d’un rapport dont il a brossé les grandes lignes, le vendredi 24 mai dernier, au Pullman Hôtel, à la Gombe, à la presse. Très prochainement, lorsqu’il le présentera aux députés nationaux, il recommandera notamment, la tenue des élections locales, municipales et urbaines, d’ici la fin de cette année 2019. Concrètement, il prévient qu’au cas contraire, l’actuel fichier électoral dont l’on sait d’avance ce qu’il aura coûté en termes de moyens et de temps, se détériorera davantage avec l’accroissement du nombre de nouveaux jeunes qui, normalement, au fil de temps, seront devenus majeurs.

Perspectives

Nangaa, arrivé fin mandat, laisse plutôt entendre l’idée du parachèvement du cycle électoral, avec l’organisation des élections locales, municipales et urbaines dont la réalisation est sujette, selon lui, à la volonté politique. Il recommande ainsi qu’elles se tiennent cette année, quelles que soient les difficultés.

A cela, il ajoute, en outre, le recensement  de la population. Et même là, il parle, en effet, de trois types de recensement, à savoir, le recensement administratif à réaliser par l’ONIP sous la férule du Ministère de l’Intérieur, le recensement général et scientifique à réaliser par l’Institut national des statistiques sous la tutelle du Ministère du Plan et le recensement électoral réalisé par la Ceni au travers de la mise à jour permanente de son fichier électoral.

Nangaa évoque, par ailleurs, la nécessité  de la mutualisation des efforts pour qu’il soit institué en RD. Congo, une organisation qui ferait que l’on tienne un registre d’état-civil dont devrait se servir toutes les institutions intéressées, pour avoir accès à la base de données, selon le besoin.

Il ne se limite pas là. Car, dans la suite de cette ribambelle de recommandations contenues dans ce tout nouveau rapport qu’il devra présenter incessamment à l’Assemblée nationale, le Président de la Ceni insiste, singulièrement, sur la consolidation des acquis et de l’évaluation du processus électoral.

Allusion faite, ici, à l’actualisation de certaines dispositions de la loi organique de la Ceni, au niveau de la problématique du seuil de représentativité, de la machine à voter ainsi que de toute une litanie de réformes, à la fois, techniques, juridiques et politiques nécessaires.

L’affaire de la configuration, de la clé de répartition des postes au sein  du Bureau ainsi que de la plénière de la Ceni devra, dans ce cas, trouver son exutoire dans un nouveau compromis procédant d’un nouveau consensus politique à dégager. De telle sorte que la société civile soit, enfin, rétablie dans ses droits. C’est-à-dire, au lieu de trois membres qu’elle a aujourd’hui, quatre pour l’Opposition et six pour la majorité parlementaire, ne serait-il pas possible d’accorder à la Société civile, elle qui est la moins intéressée par la conquête du pouvoir, un peu plus de place au sein du Bureau de la Ceni ?, s’interroge-t-il.

Valises prêtes…

En juin prochain, Nangaa fera ses valises. Et, avec lui, ses colistiers. Mais, il restera,  tout de même, un socle, celui du Secrétariat exécutif national de la Ceni. Ce départ qui s’inscrit dans la droite ligne de l’application de la loi organique de cette institution d’appui à la démocratie prévoyant un mandat de six ans pour les membres du Bureau ainsi que ceux de la Plénière, ne se fera pas à la hussarde. Il faudrait que les partis politiques de la Majorité parlementaire, de l’Opposition ainsi que les acteurs de la Société civile puissent désigner rapidement, de nouveaux dirigeants avec lesquels, lui, Nangaa et son équipe feraient la remise-reprise.

Au gré de vagues

Quoique victimes de plusieurs critiques acerbes et des coups fumants, la Ceni, en dépit de sanctions ciblées, compte plusieurs hauts faits en termes de réalisations à son actif. Vendredi 24 mai dernier, tirant des leçons à quelques encablures de la fin de son mandat, Nangaa dit avoir recensé tout un florilège de victoires sans lesquelles la tenue des élections, le 30 décembre 2018, n’aurait nullement été possible.

Il dit, en effet, avoir appris à servir la nation, même si le travail de la Ceni, prise entre les feux des positions tranchées, figées et irréductibles  des parties prenantes au processus électoral, peut ne pas procurer satisfaction à tout le monde. Voilà pourquoi, rappelle-t-il, les résultats provisoires  de toutes les élections avaient été transmis aux cours et tribunaux qui, après le traitement des contentieux électoraux, les avaient, enfin,  confirmés.

Si bien que pour le reste, y compris tous les combats rébarbatifs axés sur la vérité des urnes, il appartient donc, à chacun des congolais, de se soumettre aux verdicts rendus par la justice pour le triomphe de la démocratie, le respect de nouvelles institutions établies et de l’ordre public ainsi que la consolidation de l’Etat de droit en RD. Congo.

CNSA, vite la dissolution

Au passage, Nangaa relève, enfin, que dès lors que l’organisation des élections et la décrispation politique vident l’Accord de la Saint-Sylvestre de toute sa substance, certaines institutions, à l’instar du CNSA, n’auraient plus leur raison d’être. De toute évidence, il préconise la dissolution automatique.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
5188 suivent la conversation
23 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Okolela | V73Q7NS - posté le 27.05.2019 à 16:22

Hama | GNWEEAX - posté le 27.05.2019 à 11:54_ je ne pas senti en toi une reflexion qui peut interpeller mon esprit a m'amender par rapport a mes ecrits, si ce n'est des injures venant d'un intellectuel comme toi. Sache que dans une discussion scientifique, l'injure est une arme des faibles.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamut | MBSIJ6I - posté le 27.05.2019 à 14:42

Un audit sérieux avant son départ.Je paie honnêtement l'impôt, je ne suis content d'apprendre que les fonds puisés dans la caisse de l'État de notre pays ont été mal gérés! La fiabilité manque aux élections de Naanga, jusqu'à ce jour, pas de résultats par bureau de vote. Quelle opacité? Si le ridicule pouvait...

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kimbilikiti | HY4YZL1 - posté le 27.05.2019 à 13:12

mawa

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | 65TAKTN - posté le 27.05.2019 à 13:11

Ce mr qui s'appelle NANGA a un problème dans son cerveau, il se vante des élections qu'il a organisé, est ce que il connaît même la vrai définition des élections? NANGA je te rappelle que toi et ton idiot de kabila, vous avez gâté l'argent des congolais pour rien et en plus tes élections ont été les plus mauvaise de l'histoire, kabila a nommé toutes les autorités en place en commençant par celui qui se fait appelé président jusqu'àux provinciaux, alors il ne faut pas passer devant la presse pour énerver les gens pour rien. Va te faire voir ailleurs, salopard

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 27.05.2019 à 13:04

Ce rapport de Nangaa ne peut passer qu'au Sénat et à l'Assemblée, bourrés des intrus corrupteurs et divers clients ,où il a réussi à placer sa femme,son beau frère,son frère et sa copine.Mais,pour la justice de Dieu ,ce monsieur ne peut pas se tirer d'affaires comme ça.Il faut l'auditer et le poursuivre pour détournement des deniers publics lui et sa bande du rwandais Katintima. Des ruelles de Kintambo à l'Hôtel Castello dans un si court délai,cet enrichissement ne peut qu'être illicite;tous ces biens mal acquis doivent être récupérés par l'Etat.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | 65TAKTN - posté le 27.05.2019 à 13:01

Ce mr qui s'appelle NANGA a un problème dans son cerveau'

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Charles M | 2NM7MTN - posté le 27.05.2019 à 12:51

Mr Naanga, vous ne devez pas vous feliciter meme jusqu'a mettre les actions du chef de l'Etat non legitime dans votre bilan. L'histoire retiendra que vous avez vole au peuple sa victoire en proclamant un president qui n'avait pas gagne les elections.Votre propre conscience vous juge jusqu'a present car etant le siege de la verite. Je suis confiant qu'un jour vous demanderez pardon a ce meme peuple dont vous avez trahi le serment.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 27.05.2019 à 11:54

Okolela | V73Q7NS - posté le 27.05.2019 à 11:02, ce sont des intellectuels approximatifs comme vous, des fanatiques comme vous qui font la honte de ce grand et beau pays où il ne manque pas de gens droits. Tu n'es pas capable de conduire une réflexion correcte et objective sur les faits. Nangaa a desservi la RDC, conard!

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.05.2019 à 11:39

Nangaa se reconnaît du fond de soi être la tête d'une institution qui a rendu les pires des services citoyens à son pays. Il apprendra à ses dépens les conséquences de cela et lui même et sa progéniture. Financièrement, lui et son groupe seront traqués et par les États du monde qui veuillent sur la probité et la bonne gouvernance et par les citoyen/nes congolais/ses qui ont observé et constaté sa catastrophique corruptive organisation des élections qui ont ridiculiser le pays aux yeux du monde.

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lusi | EK7I8EO - posté le 27.05.2019 à 11:38

Bye bye, au moins ton épouse et ton frère sont aux affaires et en plus, nous retrouvons dans les institutions: Père, beau-frère, épouses, fils et filles d'une même familles:;) c'est écœurant tout simplement.

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JB2K34V | JB2K34V - posté le 27.05.2019 à 11:21

Il serait sage pour ce traquenard de quitter la RDC en catimini, sinon il sera brûlé vif et en plein air pour tous le mauvais service qu'il a rendu aux peuples Congolais.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 27.05.2019 à 11:02

Merci bcp CORNEILLE NANGAA et ton equipe du travail abattu...Aujourd'hui grace a vous et tous les autres acteurs politiques congolais nous avons l'Alternance democratique au sommet de l'Etat. Quand quelqu'un fait quelque chose de bien, on ne le voit pas directement, mais plus tard ce bien criera et tous reconnaitrons ton travail.

Non 9
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JB2K34V | JB2K34V - posté le 27.05.2019 à 10:55

Ce monsieur mérite la pendaison publique, Qu'il n'oublie pas qu'il a trahit Dieu et les memoires des Congolais, la CPI l'attends mais aussi les ancêtres. Naanga, sache le que tout se paie ici bas, tu va payer le malheur que tu viens de donner au peuple congolais pendant ton mandat à la CENI, rappelle toi de Malu Malu, pour toi ça sera pire.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 27.05.2019 à 10:07

PS: Dans le rapport à présenter aux députés nationaux, qu'on oublie pas de joindre la déclaration du patrimoine de chaque membre du bureau de la CENI (président, vice-président, rapporteur, questeur) avant leur entrée en fonction à au moment de leur départ.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 27.05.2019 à 10:01

Avec un peu de modestie, Mr Nangaa devrait reconnaitre que la nomination orchestrée pendant son mandat de plusieurs animateurs des institutions publiques (par exemple son épouse élue à Mont Amba), l'opacité dans le processus d'acquisition des machines à voter, l'opacité dans la compilation des résultats des élections du 30/12/2018. Nous reconnaissons l'expertise de l'équipe des opérations. La passation du pouvoir le 24 janvier 2019 est le fruit d'un deal. Donc qu'il s'en aille sans faire beaucoup de bruit, lui, son bureau et la plénière. Bye bye!

Non 3
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
chunks | Z28NX2R - posté le 27.05.2019 à 09:32

Qu'ils nous laissent notre ceni car ce nangaa et katintima sont les voleurs

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
chunks | Z28NX2R - posté le 27.05.2019 à 09:27

Bien et faites alors rapidement vos valises et ceder la place aux autres afin de vous montrer qu'a part les elections du president ; il y avait eu nomination des gens du fcc par nangaa et katintima qui auront honte et avec la bonne poursuite judiciaire trop bientot.

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Panthère Noire | ZY57839 - posté le 27.05.2019 à 09:11

FELICITATIONS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Opacité, manque de transparence, non respect des règles de passation des marchés, contestations persistantes des résultats,... il y en a tellement beaucoup que je suis las de les citer tous. FELICITATIONS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! En tout cas, décrispation politique sur le compte de Nangaa: MKC a regagné le pays grâce à lui... Merci de nous révéler que vous étiez conscient qu'il a la nationalité congolaise. Nous attendons de connaitre les détails sur la machine à voter: combien ont été acheté et à quel prix unitaire?????????????????

Non 1
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 27.05.2019 à 08:58

*@Un combatant | BE8KI5L*: Quand votre idiotie et celle des politiciens veulent une chose et son contraire ! Savez-vous comment ça se fait pour que les résultats soient tout de suite disponibles après le vote ? L'outil moderne est mis à contribution ! Dans la jungle RDC où la démocratie n'existe que lorsqu'on a gagné , vous obligez les gens à vivre l'Antiquité !

Non 7
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un combatant | BE8KI5L - posté le 27.05.2019 à 08:45

Nous venons d’avoir nos elections en Australie dans la transparence totale. Avant minuit, le nouveau Premier Ministre était connu. Donc, Nangaa n’a eu aucune expertise en cette matière. Publie les résultats après 2 semaines est une crime qu'en Australie lui coutera sa liberté. UDPS, Lamuka et les autres partis politiques ont conteste les elections. Il devait conduire des investigations et publier leurs observations. Le Monsieur doit être arrêté.

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 27.05.2019 à 08:43

Quel souvenir les congolais gardent-ils de ton passage a la CENI ? Voila la vraie question qui doit tarauder ton esprit si aumoins tu as une conscience.

Non 2
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 27.05.2019 à 08:21

Qu'il rende vite le tablier ce petit filou qui n'a de merite que la tricherie et malheureusement la formation d'autres filous qui lui succederont.

Non 4
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Haut-Uele : Baseane Nangaa attendu à Kinshasa

Provinces ..,

La Dynamique et l'équipe Nangaa pour les réformes au sein des institutions

Politique ..,

CENI : Qui organiseront les élections de 2023 ?

Politique ..,

Haut-Uele/dossier détournement présumé de fonds ETDS : Baseane Nangaa s’en remet à la...

Provinces ..,