mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : La participation des imams à la journée d’action de grâce créé la polémique.



Retour Religion

Kinshasa : La participation des imams à la journée d’action de grâce créé la polémique.

Kinshasa : La participation des imams à la journée d’action de grâce créé la polémique. 2019-06-26
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/06-juin/24-30/imams_stade_martyrs_19_0214.jpeg -

Le dimanche 23 juin dernier, le président Félix Tshisekedi dirigeait au stade de martyrs une journée de prière, dite « d’action de grâce », réunissant toutes les confessions religieuses. Au sein de la communauté musulmane, la présence d’une partie des grands imams de Kinshasa à la cérémonie ne passe pas.

Ce sont les imams émanant du cercle de l’ancien Conseil Théologal National ainsi que des membres de la communauté chiite qui se sont manifestés par leur présence massive dans les gradins du stade des martyrs dimanche dernier. Sous la houlette de l’imam Dokodoko, ils ont assisté à a prière prononcé par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, pour le salut du Congo. Si la tenue-même de cette cérémonie a fait grincer des dents de la part d’observateurs craignant pour l’intégrité du caractère laïc de l’Etat, les musulmans de la capitale ont pour leur part regretter de voir certains de leurs leaders assister à ce qu’ils assimilent à un culte chrétien, ne prenant pas en compte la diversité des cultes présents en RDC, notamment la religion musulmane.

Pire, les fidèles critiquent abondamment, notamment sur WhatsApp, la « vassalité » d’imams « inféodés » au pouvoir, dépourvus de vision pour une communauté qui ne cesse de cumuler retards et sous-développement par rapport aux puissantes communautés catholique et « de réveil ». Invités par la Présidence de la République, les leaders musulmans présents à cette cérémonie, qui constituent la branche opposée au comité directeur de la COMICO, estiment pour leur part que cette invitation vaut pour validation et reconnaissance de leur statut de dirigeants officiels de l’islam congolais. Résultat; les invectives et attaques frontales ont repris de plus belle depuis dimanche soir sur les réseaux sociaux entre les partisans du mufti Zahidi Ngongo et ceux de Shaykh Ali Mwinyi, imam représentant légal toujours aussi contesté.


dkm-tv / MCP, via mediacongo.net
2818 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Baylon | LN5Q8QJ - posté le 27.06.2019 à 08:57

TRES DECU DE CONSTATER QUE CE "CULTE" A ETE UN PLAT DE "BITOTO" ASSAISONNE AU SOPHISME SAVAMMENT PREPARE PAR LES EVEQUES. CULTE D'ACTION DE GRACE ? OK, ATTENDONS VOIR LA REPONSE DE DIEU. iL N'EST PAS UN HOMME POUR MENTIR, ENCORE MOINS UN FILS DE L'HOMME POUR SE REPENTIR. QUE VEUT-ON A LA FIN ? PEUT-ON REELLEMENT S'ATTENDRE A UN CHANGEMENT TANT VOULU PAR LE PEUPLE ? LE MAL EST BIEN LA EN FACE ET ON SEMBLE PLUS CRAINDRE LES HOMMES QUE DIEU QUI EST AU DESSUS DES HOMMES. ON SE MOQUE DE QUI A LA FIN ? CHERS EVEQUES, VOUS CONNAISSEZ LA VERITE, ALORS N'AMENER PAS LE PEUPLE VERS DIEU EN LUI OFFRANT UN PLAT DE MENSONGE. C'EST DANGEREUX ET POUR LES DIRIGEANTS ET POUR LE PEUPLE TOUT ENTIER....

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
La vérité blesse | 9ENWXB4 - posté le 27.06.2019 à 08:35

je ne suis pas d'accord avec le président quant il institue une journée d'action de grâce avec seule les chretiens en y associant certains dissidents de l'islam assoiffé d'une notoriété, le pays est laic si l'on veut en réalité instituer une prière nationale il faut tenir compte de la diversité des confessions réligieuse dans notre pays, à l'instar d'un pays de l'afrique de l'ouest je pense le Niger dans la décenie 1990, il y avait une secheresse et carence des pluies, sur demande des autorités politiques toutes les confessions réligieuses du pays avaient organisé une séance de prière pour démander à Dieu qu'il fasse tombé la pluie sur le pays, la prière eu lieu et...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 27.06.2019 à 08:16

Cette journee improviser par Trichekedi pour contrecarer les activite's de LAMUKA a ete' un fiasco, avec 250 A 300 personnes au stade pour ecouter le discour de Mwabana Tshilombo que vous appelez "priere".

Non 9
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamut | MBSIJ6I - posté le 26.06.2019 à 21:53

L'amateurisme au sommet de l'État!

Non 6
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 26.06.2019 à 21:17

Si les musulmans s'attaquent aux chretiens je ne vois plus alors ou est la pertinence de la laicite? C'est decevant, tout ca! Dire que c'est des imams, qui entretiennent ce type de rixe. Le president Tshisekedi n'a fait que prier! Il n'a pas impose un isme, ou une doctrine! C'est ou l'affaire?

Non 7
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Kongo Central : contribution de l’Assemblée provinciale à l’érection du musée de l’église Kimbanguiste à Nkamba
AUTOUR DU SUJET

Drame de Mbuba : un culte d’action de grâces à Boma en mémoire des victimes

Religion ..,