mediacongo.net - Actualités - Réunion de Lamuka à Lubumbashi : mourir ou survivre



Retour Politique

Réunion de Lamuka à Lubumbashi : mourir ou survivre

Réunion de Lamuka à Lubumbashi : mourir ou survivre 2019-07-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/07-juillet/01-07/lamuka-les-leaders.jpg -

Principale force politique de l’opposition, Lamuka passe des moments très difficiles. Après le retrait d’Antipas Mbusa Nyamwisi, Lamuka cherche à consolider son unité autour de cinq leaders encore en lice, à savoir Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba et Freddy Matungulu. Le 20 juillet, ces leaders se retrouveront à Lubumbashi autour de l’actuel coordonnateur. La réunion est cruciale, dans la mesure où il s’agit de la survie ou de la mort de Lamuka.

Malgré des clivages internes qui opposent ses leaders, Lamuka, principale force politique de l’opposition, continue toujours à tenir. Le départ inattendu de Mbusa Nyamwisi ne l’a donc pas ébranlé. Lamuka reste bien debout. Il va encore le prouver le 20 juillet à Lubumbashi au cours de la réunion de son présidium convoquée par Moïse Katumbi, actuel coordonnateur.

Selon le communiqué signé le 6 juillet à Bruxelles par Moïse Katumbi, trois points essentiels sont retenus à cette réunion : « Evaluation de la situation politique, calendrier des activités et perspectives d’avenir, divers ». Sans autre précision, le communiqué souligne « l’importance du sujet qui sera sous examen ». Qu’en sera-t-il au juste ? On n’en sait pas grand-chose. L’on sait néanmoins que Lamuka se prépare à une grande mutation.

L’on se rappelle que, dès son retour le 20 mai 2019 en RDC par la ville de Lubumbashi, Moïse Katumbi avait tenu quelques jours après une conférence de presse, où il avait clairement exprimé son intention d’amener Lamuka vers le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans le cadre des échanges républicains. La proposition de Moïse Katumbi avait soulevé un tollé général dans les rangs de la plateforme. Certains, à l’instar de Martin Fayulu et Adolphe Muzito, l’avaient d’ailleurs accusé de tendre la main au chef de l’Etat pour fragiliser Lamuka. Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous le pont.

Pire encore, une correspondance de Fayulu, datée du 10 mai 2019 et largement relayée par la presse, a créé la panique au sein de la coalition Lamuka. Dans cette correspondance, Martin Fayulu s’était lancé dans une démarche en solitaire – loin des regards de ses pairs de la coalition – pour solliciter l’implication de la communauté internationale dans la création d’une structure spéciale qu’il a dénommée « Haut conseil national des réformes institutionnelles ». Il s’était même proposé d’en être l’animateur, en se faisant assister de deux adjoints, à savoir Freddy Matungulu et Adolphe Muzito.

Au sein de Lamuka, l’initiative de Martin Fayulu a été mal perçue. L’entourage de Moïse Katumbi n’a d’ailleurs pas hésité de dégainer contre le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018. Pour le moment, le calme semble être revenu. Mais, ce n’est pas pour autant que la page est définitivement tournée.

Au sein de Lamuka, des fissures sont bien visibles. C’est aussi le moment qu’a choisi Moïse Katumbi pour battre le rappel des troupes.

Une bipolarité inquiétante

La victoire à la présidentielle de Félix Tshisekedi a créé une bipolarité au sein de Lamuka. Il y a d’un côté, l’aile dure, incarnée par Martin Fayulu et Adolphe Muzito, qui continue de réclamer la « vérité des urnes ». De l’autre, celle formée autour de Moïse Katumbi. De retour à Kinshasa le 23 juin, Jean-Pierre Bemba, chairman du MLC, a presque émis sur la même longueur d’ondes que Katumbi. Il a tourné subtilement la page du combat de la « vérité des urnes ». Quoiqu’aphone, Freddy Matungulu affiche difficilement sa position. On sait néanmoins qu’il partage le même point de vue que Fayulu et Muzito.

Le 20 juillet à Lubumbashi, ce sont ces deux ailes de Lamuka qu’il faudra réconcilier autour d’une même vision et d’un même idéal. Quant à Moïse Katumbi, qui arrive à terme de sa coordination tournante, devra céder son poste de coordonnateur à un autre leader au sein du présidium.

Dans tous les cas, c’est à Lubumbashi que Lamuka ira négocier son avenir. Soit la coalition lave son linge en famille, ce qui garantirait sa survie, soit il s’embourbe dans ses contradictions internes et ce qui sera sa désintégration.


Le Potentiel / MCP , via mediacongo.net
6329 suivent la conversation
13 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.07.2019 à 16:45

Lamuka connaitra la paix apres la formation du gouvernement. Aussi longtemps qu ' il n'y a pas de gvt. Chez Lamuka il y ' aura cunfusion. Une fois sur ce blog j'avais ete tres claire. Les geniteurs de Lamuka sont a l' èxterieur. Maintenant dans ce gvt.on veut savoir qui va controler, les ministeres des mines et finances. La il faut des hommes de garantie pour l' occident. Ainsi Lamuka sera republicaine. Dans ces ministeres s' il y'a des hommes incopatibles avec l ' occident ca sera la fin de Lamuka.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 10.07.2019 à 16:02

Lamuka n'a point besoin d'être autre chose que sa ligne stricte, pas un podium que d'aucuns veulent utiliser pour leurs propres intérêts économiques.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | HIQDJMT - posté le 10.07.2019 à 00:44

Ce que j'ai compris: LAMUKA a fait l'histoire dans ce pays, et elle n'a pas finit son travail. elle a ete voulu, appelee par tout un peuple apres le debacle de TSHISEKEDI en 2011. LAMUKA a mon humble avis devrait etre soutenue par celui qui l'a voulu, c'est a dire le peuple congolais. - LAMUKA a donne le pouvoir a FELIX, sans elle on aurait un autre pouvoir. - Son travail n'est pas finit, c'est a dire ce que le peuple a voulu avoir avec LAMUKA, il a eu en partie - Malheur a ceux qui croient arrives, car le pouvoir qu'ils ont combattu n'est pas battu - Malheur a eux (ceux qui croient arrives) car ils ont neglige, injurie ce qui a permis cette victoire "partielle" - Heureux ceux qui...

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 09.07.2019 à 23:29

Le plus malheureux dans toute cette histoire de la désintégration de Lamuka c'est Sir Alan Doss qui a porté à bras le corps ces politiciens congolais sans savoir qu'ils étaient tous des ventriotes, des haineux, des tribalistes et des régionalistes. Je pense qu'à l'avenir, il fera plus la même expérience qu'il vient de vivre avec des politiciens congolais. On ne cessera de lui dire de toujours faire très attention avec des politiciens congolais. Abdoulaye Wade, ancien président du Sénégal et ancien médiateur désigné par Union Africaine dans la crise de légitimité qui ne finira pas en RDC, je le cite "il n'y a pas de politiciens au Zaire" fin de citation.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 09.07.2019 à 18:39

BENOIT KANGOMA tu es en contradiction pourtant toi tu souhaite que FELIX s'associent avec ceux qui ont souhaités le liquidés politiquement à GENEVE les gens de Lamuka des tribalistes que tu nomme juste pour émmerdé Kabila qui lui a sauvé FELIX des griffes de Bemba et ses amis

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Antoine Wa Budiadia | TSWZGT3 - posté le 09.07.2019 à 17:51

Lamuka est un etat d'esprit. Detromopez-vous. Un article de l'UDPS! Donc un non sens!

Non 28
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
chunks | Z28NX2R - posté le 09.07.2019 à 15:57

Katumbi est libre de se choisir le bon chemin.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
chunks | Z28NX2R - posté le 09.07.2019 à 15:55

Si cette petite organisation vous semble difficile à diriger et à se souder, allez directement au Cash-Fatshi enfin de trop bien calculer vos chances pour 2023 et rabattre aussi definitivement les gourous et criminels du fcc. Voilà le chemin trop bien tracé pour vous Lamuka.

Non 9
Oui 123
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 09.07.2019 à 15:49

Lamuka est un carrefour des tribalistes de louest controler par le cannibal bemba, katumbi et ses gens savent bien ça.

Non 12
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | UOIKJ32 - posté le 09.07.2019 à 14:51

oui la mort de Lamuka ne changera pas la position de la population qui vit dans la misère

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 09.07.2019 à 14:50

le Bal des faux culs ,5 leaders qui jouent aux jeux des dupes arrêter l'escroquerie que LAMUKA est un état d’esprit quel état d'esprit ? nous connaissons tous ces 5 individus cités ils ne ces sont pas transformés du jour au lendemain en enfants du coeur tout ces escrocs mafieux qui ont dejas collaborer sans exception avec Kabila tous ont dejas était aux responsabilités si être opposant signifie devenir sérieux,compétent,talentueux ou exceptionnelle l'as on frise le ridicule

Non 9
Oui 132
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AMY | O9C5WRM - posté le 09.07.2019 à 14:30

LAMUKA EST UN ETAT D'ESPRIT DU PEUPLE CONGOLAIS MEURTRI ET QUI A ETE TRAHI PAR L'UDPS KATUMBI MEDIOCRE BEMBA REBELE MUZITU PREDATEUR POUVONS COMPTER SUR MATUNGULU (INTEGRE ET INTELLIGENT) ET FAYULU (VRAI OPPOSANT DE LONGUE DATE)

Non 170
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bokolela | FZNBCEB - posté le 09.07.2019 à 14:05

la réunion de lamuka a Lubumbashi aurait comme objet le départ de katumbi là n'est pas une surprise, car katumbi ne pouvait jamais négligé ses proches qui ont déjà quitter lamuka entre autre kyungu,muyambo,sesang,lutundula, et je demande au reste d'être ferme car ils vaincrons,

Non 7
Oui 111
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa