mediacongo.net - Actualités - Le prix de la couleur : les crèmes éclaircissantes, une menace sérieuse pour la santé



Retour Style et Beauté

Le prix de la couleur : les crèmes éclaircissantes, une menace sérieuse pour la santé

Le prix de la couleur : les crèmes éclaircissantes, une menace sérieuse pour la santé 2019-07-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/07-juillet/01-07/cremeclairsi.jpg -

De nombreuses femmes Indiennes se donnent beaucoup de mal pour obtenir un teint plus clair - les traitements tels que les soins du visage et les décolorations sont souvent décrits comme un "nettoyage" de la couleur de la peau.

Sans se laisser décourager par les risques potentiels pour la santé, des millions de femmes utilisent des produits éclaircissants dans l'espoir d'obtenir une peau plus claire.

En Inde, trois femmes sur cinq les utilisent, tandis qu'en Afrique et en Chine, elles sont deux sur cinq.

Les experts disent que certains de ces produits peuvent causer des dommages non seulement à la peau mais aussi aux organes internes comme les reins.

Shiroma Peireira vit près de Colombo, la capitale du Sri Lanka.

Comme tant d'autres en Asie du Sud, elle a décidé d'éclaircir sa peau avant son grand jour. Elle espérait une belle peau radieuse.

"Deux mois avant le mariage, je suis allée dans un salon et ils m'ont donné une crème pour blanchir ma peau. Après avoir utilisé la crème pendant une semaine, mon visage avait l'air plus clair", a-t-elle déclaré à BBC Sinhala.

Tâches noires

Au lieu de se concentrer sur les listes d'invités et les courses pour son mariage, la jeune femme de 31 ans a fini par consacrer son temps et son argent à un traitement.

Shiroma Pereira a combattu les effets secondaires de la crème blanchissante - comme les cicatrices sombres à l'arrière de son cou - pendant un an.

"J'ai eu des éruptions blanches qui sont devenues des taches sombres", raconte-t-elle.

La crème blanchissante qu'elle a reçue au salon de beauté ne faisait pas partie des produits de beauté autorisés au Sri Lanka.

Elle a été importée illégalement et achetée sur le marché noir.

Des cicatrices sombres sont encore visibles dans le cou de Shiroma Pereira, même après un an de traitement.

À la suite de nombreuses plaintes de ce type, les autorités sri-lankaises sévissent actuellement contre les ventes non autorisées de crèmes blanchissantes pour la peau.

Marché

Mais il ne s'agit pas seulement d'un problème sri-lankais.

Des millions de personnes - principalement des femmes - en Asie et en Afrique font tout pour obtenir un teint plus clair.

L'industrie mondiale de l'éclaircissement de la peau pèse 4,8 milliards de dollars en 2017 et elle devrait presque doubler pour atteindre 8,9 milliards de dollars en 2027.

La demande provient principalement des consommateurs de la classe moyenne en Asie et en Afrique.

Il comprend une gamme de produits tels que savons, crèmes, gommages, comprimés et même des injections conçues pour ralentir la production de mélanine, et ils sont incroyablement populaires.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, quatre femmes africaines sur dix utilisent des produits éclaircissants pour la peau.

En Afrique, le Nigeria arrive en tête de liste avec 77 % des femmes utilisant des produits éclaircissants pour la peau, viennent ensuite le Togo (59 %) et l'Afrique du Sud (35 %).

En Asie, 61 % des femmes indiennes et 40% des femmes chinoises les utilisent.

Défi mondial

Au fur et à mesure que l'appétit des consommateurs augmente, les défis se multiplient.

L'année dernière, les autorités ghanéennes ont mis en garde les femmes enceintes contre la prise d'une pilule éclaircissante contenant l'antioxydant glutathion.

Les femmes de ce pays prenaient la pilule dans l'espoir qu'elle éclaircirait la peau de leur enfant à naître dans l'utérus.

L'Afrique du Sud a la législation parmi les plus sévères contre les produits éclaircissants.

La Gambie, la Côte d'Ivoire et le Rwanda ont tous interdit les produits éclaircissants contenant de l'hydroquinone, qui réduit la production de mélanine, mais peut aussi causer des dommages cutanés permanents.

La mélanine est un pigment brun/noir qui donne sa couleur à la peau.

Traitement

Selon la Fondation Britannique pour la peau, "les agents à base d'hydroquinone peuvent être utilisés en toute sécurité sous la supervision d'un dermatologue consultant pour traiter les zones de pigmentation inégale avec de bons résultats".

Il indique aussi que certains produits éclaircissants ont une valeur médicale.

"Certaines crèmes blanchissantes peuvent être utiles, mais elles doivent être prescrites et surveillées de près par un dermatologue, sinon elles peuvent être dangereuses ", explique Anton Alexandroff, porte-parole de la fondation.

Efficacité

Mais la fondation insiste sur le fait qu'il n'existe pas de méthode sûre et reconnue pour éclaircir l'ensemble de votre peau".

"Il n'y a aucune preuve que les crèmes que vous achetez dans le commerce peuvent aider. Elles peuvent avoir l'effet contraire. Elles peuvent rendre la peau anormalement blanche ou même la rendre plus foncée, et la peau peut perdre ses qualités naturelles", prévient Alexandroff.

Mais les médecins prescrivent des produits éclaircissants pour traiter certaines affections comme le mélasme.

Il s'agit d'une affection cutanée fréquente chez l'adulte, caractérisée par l'apparition de taches pigmentaires brunes ou grisâtres, habituellement sur le visage.

Elle est plus fréquente chez les femmes, en particulier pendant la grossesse.

"La couleur de la peau peut être restaurée par un dermatologue. Il existe des crèmes autorisées qui peuvent être utilisées par les médecins", dit Alexandroff.

Effets secondaires

Mais la plupart des femmes commencent à acheter et à utiliser des produits cosmétiques éclaircissants pour la peau sans aucune surveillance médicale ou directives, mais ils peuvent avoir de graves effets secondaires, tels que :

Irritation et inflammation de la peau
Sensation de brûlure ou de picotement
Peau qui démange et squameuse

Mercure

Certains produits qui promettent une dépigmentation accélérée peuvent contenir des substances nocives.

"Les produits éclaircissants contenant du mercure sont dangereux pour la santé", déclare l'OMS.

Mais elle a également constaté que "les produits contenant du mercure sont encore fabriqués en Chine, en République dominicaine, au Liban, au Mexique, au Pakistan, aux Philippines, en Thaïlande et aux États-Unis".

Les produits contiennent ce produit chimique toxique car les sels de mercure ralentissent la formation de mélanine.

L'UE et de nombreux pays africains ont interdit les produits de soins de la peau contenant ce métal.

Les États-Unis, le Canada, les Philippines et quelques autres pays permettent la présence de très faibles concentrations de mercure.

Santé

"Le mercure est un poison et il peut causer toute sorte de problèmes de santé", explique Alexandroff.

Les principaux effets néfastes du mercure inorganique contenu dans les savons et crèmes éclaircissants pour la peau sont :

Lésions rénales

Éruptions cutanées, décoloration de la peau et cicatrices
Capacité réduite à résister aux infections bactériennes et fongiques
Anxiété, dépression ou psychose et neuropathie périphérique

Perception

"Les gens supposent que les crèmes pour la peau sont sûres. Beaucoup ne pensent pas aux risques possibles pour la santé. Nous devons nous inquiéter de cette attitude", souligne le dermatologue américain Shuai Xu.

"Je suis toujours étonné quand mes patients me montrent différentes crèmes qu'ils ont achetées sans ordonnance", souligne-t-il.

Il enseigne à l'école de médecine Feinberg et a effectué des recherches sur les effets néfastes des cosmétiques et des produits de soins personnels sur la santé.

Certaines crèmes pour la peau contiennent des stéroïdes topiques qui peuvent nuire à un patient s'ils ne sont pas utilisés correctement.

Danger

Le Dr Xu milite pour l'adoption de normes réglementaires plus strictes afin d'éliminer les produits dangereux.

"L'industrie cosmétique n'est pas aussi réglementée que l'industrie pharmaceutique. Les plus grands fabricants évitent les matériaux nocifs, mais nous avons beaucoup de problèmes quand il s'agit de produits cosmétiques importés", pointe-t-il.

Le marché est inondé de contrefaçons qui ne sont pas faciles à repérer. Les fabricants ont du mal à démanteler les groupes criminels qui produisent, transportent et vendent des produits contrefaits.

Le Dr Xu dit que certains produits ne donnent même pas d'informations sur les ingrédients.

"Si on ne sait pas qui le fabrique, vous ne pouvez pas remonter jusqu'aux vendeurs", explique le médecin.

Il met en garde contre le choix d'une solution rapide.

"Dans l'ensemble, de nombreux produits sont très sûrs. Mais si vous achetez des produits puissants pour éclaircir la peau sur Internet, vous devriez être très prudent", met en garde Dr Xu.

Préjugés

Les préjugés à l'encontre des peaux foncées sont profonds.

Cela encourage beaucoup de gens à repousser les limites au détriment de leur santé.

Muhammad Ali, superstar de la boxe, qui s'est battu contre de nombreuses barrières sociales, a remis en question de façon poignante ces croyances anciennes lors d'un sermon prononcé dans une église apostolique en 1983.

"Pourquoi tous les anges sont-ils blancs ? Pourquoi il n'y a pas d'anges noirs ?", demandait le champion.

Dans différentes cultures et langues, le blanc est souvent associé à la paix, à la beauté et à l'intelligence, tandis que le noir est synonyme de mort, de catastrophes, de mauvais regards et d'émotions plus sombres.

Contre révolution

L'industrie du divertissement est souvent accusée de promouvoir un type de corps et une couleur de peau particuliers, ce qui rend des millions de femmes peu sûres d'elles.

Pour combattre les stéréotypes profondément enracinés, de nombreuses campagnes au niveau local ont vu le jour.

'Dark is beautiful' est l'une de ces initiatives qui encourage les femmes indiennes à éviter les produits de blanchiment de la peau.

Les organisateurs de l'équivalent pakistanais d'UnFair & Lovely font passer le message "Il n'est pas nécessaire d'avoir la peau claire pour être belle".

Le projet Beautywell aux États-Unis vise à mettre fin aux pratiques d'éclaircissement de la peau et à l'exposition aux produits chimiques parmi la communauté migrante somalienne.

Déesse

Suruthi Periyasamy vient de l'état du Tamil Nadu, au sud de l'Inde.

Il y a deux ans, cet ingénieur de 24 ans s'est fait représenter sous les traits de la déesse Lakshmi (la déesse de la richesse dans la mythologie hindoue) dans une campagne intitulée "Dark is divine".

Le but de cette campagne est d'instiller l'idée que les dieux et les déesses peuvent être dépeints comme des êtres à la peau sombre. "Ceux qui font de la publicité pour des bijoux ou des saris en soie insistent généralement pour avoir des mannequins à la peau plus claire. Parce qu'il existe une perception sociale selon laquelle l'abondance et la couleur de la peau sont liées", explique Mme Periyasamy.
Ceci dans une région où la lumière du soleil est abondante et où la grande majorité de la population a un teint de peau plus foncé.

Teint radieux

Lorsqu'elle a participé à un concours de beauté l'an dernier, il a été suggéré à Periyasamy de chercher à avoir une "peau éclatante". "Ce qu'ils voulaient dire en réalité, c'est que je devrais aller me faire blanchir la peau et obtenir une peau plus claire" explique-t-elle.

Elle n'avait ni argent ni envie de le faire. Elle s'est quand même classée parmi les 25 premières au concours Miss Diva, auquel participent des femmes de tout le pays.

Les gagnantes peuvent participer à certains des plus grands concours internationaux de beauté.

Elle dit qu'elle a perdu environ 10 kg et fait une autre tentative pour gagner le concours de beauté.
"Je sais que mes chances sont minces à cause de la couleur de ma peau. Mais je suis à l'aise et confiante quant à mon apparence. Je pense que je peux surmonter ces obstacles", déclare-t-elle.


afriquefemme / MCP, via mediacongo.net
220 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Les cosmétiques pour bébés nocifs pour leur santé
left
ARTICLE Précédent : CAN 2019 : Seth Kikuni appelle au respect du contrat signé avec la FECOFA