mediacongo.net - Actualités - Tensions politiques en RDC: des jeunes du PPRD mettent en garde ceux de l'UDPS



Retour Politique

Tensions politiques en RDC: des jeunes du PPRD mettent en garde ceux de l'UDPS

Tensions politiques en RDC: des jeunes du PPRD mettent en garde ceux de l'UDPS 2019-06-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/06-juin/10-16/pprd_militants_manif_palais_du_peuple_19_001.jpg -

Près de trois cents jeunes du parti de l'ancien président Joseph Kabila ont mis en garde mercredi les partisans du président Félix Tshisekedi contre des violences sur les élus de la majorité parlementaire pro-Kabila en République démocratique du Congo, a constaté l'AFP.

Des manifestants du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) coiffés de bérets rouges ou de foulards jaunes noués autour de la tête ont manifesté à l'endroit précis où, deux jours plus tôt, des partisans du parti présidentiel, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), avaient brutalisé des élus de la majorité. "Nous mettons en garde les militants de l'UDPS par rapport à cette barbarie. Ils doivent respecter notre coalition. S'ils ne la respecte pas, nous sommes prêts à y mettre un terme", a déclaré à l'AFP, Papy Mpungu, président des jeunes du PPRD.

"Trop c'est trop. Ils ont cassé (nos sièges) au niveau des provinces, s'ils continuent, nous aussi on va casser", a tempêté l'un des cadres de la jeunesse du PPRD, Jean-Michel Boloji, applaudi par ses camarades.

Mardi à Lubumbashi (sud-est), des "combattants" de l'UDPS avaient saccagé le siège du PPRD, selon plusieurs témoignages.

Ce regain de tensions politiques est provoquée après un débat à l'Assemblée nationale où des pro-Kabila avaient remis en cause la régularité de deux ordonnances du président Tshisekedi nommant des responsables de deux entreprises publiques.

Ces tensions ont éclaté alors que la coalition parlementaire pro-Kabila et celle favorables au président Tshisekedi peinent à se mettre d'accord sur la composition du prochain gouvernement, trois semaines après la nomination du Premier ministre Ilunga Ilunkamba.

A l'issue des élections générales de décembre 2018 qui avaient donné l'opposant Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle, les pro-Kabila avaient gagné la majorité écrasante des sièges à l'Assemblée nationale, au sénat, aux assemblées provinciales et à la direction des provinces.


AFP / MCP, via mediacongo.net
8330 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Dossier Kabund : « Nous avons apporté des preuves. Ils n’ont pas voulu examiner les preuves, ils ont préféré prendre ce raccourci » (SG du parti ACh)
AUTOUR DU SUJET

6 décembre 2020-6 décembre 2021: une année déjà, depuis la fin de la coalition FCC-CACH

Politique ..,

Depuis la fin de la coalition FCC-CACH, tous les investissements sont à l’arrêt (ODEP)

Politique ..,

Pr Mbata au FCC : « Le problème de violation de la constitution se traite à la Cour...

Politique ..,

Conflit FCC-CACH: l’UA exhorte la classe politique à « dialoguer pour mettre fin à la crise...

Politique ..,