mediacongo.net - Actualités - Ebola : 12 cas suspects détectés à Goma



Retour Santé

Ebola : 12 cas suspects détectés à Goma

Ebola : 12 cas suspects détectés à Goma 2019-08-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/07-juillet/29-31/ebola_cte_beni_19_000.jpg -

Douze cas suspects de virus Ebola ont été détectés ce samedi 3 août 2019 à Goma, dans la province du Nord-Kivu, a annoncé samedi la présidence de la République.

“Douze (personnes) au total venues de quelques centres périphériques (de Goma) suivant le protocole d’alerte donné par l‘équipe de riposte, sont placées sous examen”, indique un communiqué de la présidence.

En revanche, “six autres personnes admises dont les résultats ont été testés négatifs à deux reprises, ont été libérées vendredi”, ajoute le communiqué. Il précise par ailleurs que “la situation de deux cas avérés, admis depuis quelques jours est stable”.

Il s’agit de l‘épouse et de la fillette d’un orpailleur décédé jeudi à Goma, testées positives au virus Ebola le même jour.

L’orpailleur, considéré comme le deuxième cas enregistré à Goma, était venu de Mongwalu dans la province voisine de l’Ituri, pour rejoindre son épouse et leurs dix enfants vivant dans un quartier populaire de la ville.

Le premier cas découvert à Goma, carrefour commercial d’environ deux millions d’habitants, avait été détecté mi-juillet.

Il s’agissait d’un homme présenté comme un pasteur venu de Butembo, l’un des principaux foyers de la maladie, à environ 250 km plus au nord.

Au lendemain de son décès, le 17 juillet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait élevé la dixième épidémie de fièvre hémorragique Ebola en RDC au rang d’urgence sanitaire mondiale.

Relativement circonscrite dans deux provinces (Nord-Kivu dans l’est et Ituri dans le nord-est), la propagation de l‘épidémie à de grands centres urbains densément peuplés et au-delà des frontières de la RDC, lui donnerait une nouvelle dimension.

Jeudi, la frontière de la RDC et du Rwanda a été fermée pendant près de huit heures.

“Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 2.713, dont 2.619 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.823 décès (1.729 confirmés et 94 probables) et 782 personnes guéries”, selon un bulletin du ministère de la Santé daté de jeudi.


AFP / Africanews / MCP, via mediacongo.net
2996 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 04.08.2019 à 00:25

...En Europe. Aucun bulletin ne passait sans entendre qu'un nouveau cas h2n4 était détecté; et la panique pouvait déjà se percevoir du côté masse populaire au point que tout un chaque voyait en la personne à côté d'elle un vecteur du virus. Le communicateur de la présidence semble avoir emmené au pays sa logique RFI si c'est lui qui dirige cette communication.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 04.08.2019 à 00:19

Quel bénéfice tire-t-on de ces annonces intempestives à la présidence au point de créer une psychose dans le chef de la population. S'il y a un service spécialisé mis en place qui traque la maladie et la combat efficacement, cela ne suffit pas que les informations les plus détaillées sur qui est qui, à contaminé qui et où et comment etc, soient gérées à ce service au lieu de traumatiser la masse populaire inutilement? À moi que la présidence se lance dans un exercice de publicité désespérée, sûre que son fameux savant Jean Jacques Muyembe et Cie vont produire la solution magique à cet ebola. Ça rappelle le reportage sur le virus de grippe aviaire h2n4 en...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Equateur : la surveillance de la tuberculose impactée négativement par la Covid-19 et Ebola

Santé ..,

Ebola au Nord-Kivu : “D’ici-là, nous pouvons sortir de l’auberge” (Ministre provincial...

Santé ..,

Butembo : 2 personnes guéries d'Ebola quittent du CTE

Provinces ..,

Ebola : un cas de guérison signalé à Butembo

Santé ..,