mediacongo.net - Actualités - FIKIN : l'édition 2019 démarrée dans l'indifférence totale



Retour Economie

FIKIN : l'édition 2019 démarrée dans l'indifférence totale

FIKIN : l'édition 2019 démarrée dans l'indifférence totale 2019-08-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/fikin_espace_18_00002.jpg -

D'ores et déjà, des observateurs invitent le Gouvernement à décréter un moratoire sur les activités foraines et intéresser ses partenaires telle la Chine, afin de réhabiliter la Fikin.

Des kiosques esseulés par-là. Quelques stands peints aux couleurs d'une société brassicole par-ci. Pas de grosses lampes qui projettent la lumière jusqu'au-delà de la chaussée. Pas non plus de vacarme éblouissant habituel. La musique y est jouée à faible décibel. Devant les deux principales portes d'entrée, l'affluence est très faible. Voilà, à quoi ressemble l'édition 2019 de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), qui a officiellement ouvert ses portes le samedi 3 aout, dans l'indifférence totale.

S'il est vrai que les éditions de la Fikin se succèdent, il est non moins vrai que toutes les éditions ne se ressemblent pas. Plus les années passent, plus la situation de la Fikin se dégrade très sensiblement. Certains Kinois n'hésitent pas à dire que dans sa version actuelle, la Fikin est tout sauf une Foire, entendu au premier sens du terme comme un lieu d'attraction et de promotion des ventes. Cela pour plusieurs raisons. La première est que les infrastructures surannées de la Fikin, ne s'accommodent plus de sa vocation existentielle. Quiconque passerait par-là, n'aurait pas tort de croire que le site avait déjà été désaffecté. Pourtant!

L'histoire renseigne que la Foire internationale de Kinshasa a cessé d'en être une, après les deux émeutes et pillages ayant éclaté à Kinshasa en septembre 1991 et janvier 1993. Lors de ces jacqueries, la Fikin avait payé un lourd tribut. A l'égal de la plupart des autres sociétés appartenant à l'Etat zaïrois d'alors, comme celles des privés. Vingt-huit ans après, la Fikin continue à porter les stigmates de ces scènes populaires de destruction massive. Tout le problème, c'est qu'on ne perçoit pas du côté des dirigeants du pays, la lueur de volonté dans le sens de réhabiliter cette Foire.

Entre-temps, il y a toujours un mandataire public (nommé par ordonnance ?) à la tête de la Fikin. Bon sang ! On se demande pourquoi. Eh bien, la raison est tout à fait simple.

Assistant impuissants à la déscente aux enfers de la FIKIN, ses gestionnaires ont fini par la transformer en funérarium dont ils font louer les espaces. La détérioration de la Fikin est un fait observable que déplorent tous les Kinois ayant vécu le très beau et bon vieux temps de ce site. Et donc, pas un scoop de Forum des As. Pour peu que l'on s'en souvienne, jusque vers fin des années 80, la Foire internationale avait encore de quoi attirer des opérateurs économiques expatriés. Elle fut une véritable manifestation internationale à caractère commercial, industriel, agricole et artisanal. Toutes les années impaires, précisément au mois de juillet, la FIKIN accueillait des participants internationaux. Les années paires étant consacrées à une rencontre nationale. Peut-on encore en parler au jour d'aujourd'hui? La réponse est sans doute non!

C'est l'occasion de rappeler également qu'à l'époque, de nombreux vacanciers mouraient d'envie de séjourner pendant les deux mois de juillet et d'août à Kinshasa, juste pour vivre l'ambiance de la Fikin. En existe-t-il encore à ce jour, qui motiverait leurs vacances dans la capitale pour la même raison ? Celle d'aller à la Foire? Dieu seul sait !

PRENDRE L'EXACTE MESURE DE LA SITUATION ET AGIR

Au-delà de son caractère forain, la Foire internationale de Kinshasa est un établissement public. A ce titre, elle constitue une source génératrice de recettes de l'Etat. Cependant, dans son état actuel où elle cessé d'être un lieu de manifestations d'activités commerciales de tous genres, on ne voit pas par quelle alchimie cet établissement peut encore attirer des industriels et autres entrepreneurs tant locaux qu'étrangers.

Quelle que soit la bonne excuse que pourraient éventuellement trouver ses dirigeants pour justifier sa situation présente, la FIKIN mérite mieux, que son visage de parent pauvre actuel. On ne saurait pas la réduire à une simple tribune où des artistes musiciens se relayent sur le podium. Car, des concerts populaires à Kinshasa, il y en a toujours eu. On ne peut pas non plus restreindre le champ existentiel de la FIKIN à la vente de Kiosques qui fait d'elle une grande Kermesse, d'autant plus qu'en cette période de grandes vacances, la ville de Kinshasa en compte plusieurs.

Vu des observateurs, l'Etat congolais devrait prendre l'exacte mesure de la situation et agir. Au jour d'aujourd'hui, n'importe qui effectuerait une promenade de santé dans l'enceinte de la Fikin, aura remarqué qu'un grand nombre d'hommes en uniforme squatte depuis plusieurs mois, un pavillon de ce site. On peut imaginer la suite, en termes d'impact de cette occupation sur l'environnement de la Fikin.

METTRE A PROFIT L'EXPERTISE CHINOISE

A la lumière du tableau très peu enviable de la Fikin partiellement brossé ci-dessus, la question qui se pose est celle de savoir ce qu'il faut faire pour la remettre dans sa belle robe d'antan. Même diagnostic, même thérapie. Et, en guise de solution, nombre d'observateurs placent les dirigeants congolais devant leurs responsabilités, en les invitant à décréter un moratoire de quelques années sur les activités de la Fikin. Juste le temps, pour le Gouvernement, d'intéresser ses partenaires, en l'occurrence la Chine, pour réhabiliter les infrastructures de la Foire.

A en croire les mêmes observateurs, l'Etat congolais n'aurait pas grand-chose à perdre, si par exemple, la FIKIN était fermée pendant quelque cinq années pour raisons des travaux de sa modernisation. Bien au contraire. Si manque à gagner il y a, il sera certainement compensé par le coup d'après. Ce dans la mesure où une FIKIN modernisée redeviendrait un véritable site d'attraction des industriels de tous bords. Dans ces conditions, les conséquences positives en termes de recettes paraissent bien évidentes.

Et, quand on parle de la Chine, personne ne saurait remettre en cause le génie de ce grand pays, aujourd'hui classé deuxième économie mondiale. Dans le domaine de la construction des infrastructures, l'expertise chinoise a donné ses preuves dans la plupart des pays, aussi bien en Afrique qu'en Europe. Plus près de nous, les œuvres des ingénieurs chinois font partie de principales forteresses qui participent à la beauté de la ville. Cas du Palais du peuple, Stade des martyrs, Immeuble de la territoriale...

Pour la petite histoire, la toute première édition internationale de la Fikin s'était tenue du 30 juin au 14 juillet 1969. Depuis 1973, la FIKIN est membre de l'union des Foires internationales (UFI). A ce jour, la Fikin ressemble à un malade agonisant après plusieurs décennies de maladie. Si cet établissement public était un humain, il serait sans doute candidat à l'euthanasie.

Grevisse Kabrel
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
1393 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jamel | UPHR8QX - posté le 06.08.2019 à 12:09

Une foire, de surcroit Internationale ne ressemble en rien même à une foire communale. Arrêtons de jouer avec les mots, fermons cette histoire pour deux ans, faites un appel d'offre internationale, les chinois, les japonais, les Brésiliens, etc. vont investir et ayont quelque chose qui ressemble à une foire.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
willcow | KCTZP8R - posté le 06.08.2019 à 10:09

Mon prédécesseur, Bon, si nos dirigeants avaient une portion de bonne volonté, la FIKIN aurait été réhabilitée en peu de temps et booster notre économie dans le secteur touristique. Oui pour réhabiliter la FIKIN, il nous faut mettre des personnes qui n’ont pas la politique du VENTRE et certaines rigueurs dans la gestion de choses publiques. Imaginer, 18 ans passées cette espace a été occupée et continue à être occuper par des futilités. NOS GOUVERNANTS DOIVENT ETRE RESPONSABLE de cette dérive.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kimbilikiti | HY4YZL1 - posté le 06.08.2019 à 09:56

Que l etat congolais rehabilite cette foire

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

FIKIN : des exposants poursuivent encore des travaux d’aménagement à une semaine de la fermeture

Economie ..,

La FIKIN décrète une participation gratuite pour les visiteurs

Economie ..,

L’ouverture de la FIKIN décalée d’une semaine

Economie ..,

La FIKIN ouvre ses portes du 27 juillet au 28 août (Eugène Bokopolo)

Economie ..,