mediacongo.net - Actualités - Mines : la RDC perdra jusqu’à quinze pour cent de ses recettes d’ici à 2020



Retour Economie

Mines : la RDC perdra jusqu’à quinze pour cent de ses recettes d’ici à 2020

Mines : la RDC perdra jusqu’à quinze pour cent de ses recettes d’ici à 2020 2019-08-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/Mutanda_Mining__Pit_Media_congo_press.JPG -

mines de Mutanda Mining dans le Lualaba

Les perspectives s’assombrissent pour le pays à la suite de la baisse des prix des matières premières, selon le dernier rapport du ministère national chargé du secteur. Il s’agit des recettes qui proviennent essentiellement de la quotité de la redevance minière et des droits superficiaires.

Le miracle tant attendu pour démarrer l’actuelle législature n’aura finalement pas lieu, du moins dans le secteur très stratégique des mines. Au lieu d’une augmentation des recettes minières, c’est bien le contraire qui va se produire. De manière officielle, le ministère des Mines vient d’annoncer son incapacité à mobiliser les 308 millions de dollars américains établis dans les prévisions de recettes de l’exercice 2019. Le niveau est revu considérablement à la baisse, soit 274 millions de dollars américains. Cela représente tout de même une réduction d’environ 48 millions dollars américains (14,95 %).

Avec cette annonce, l’on comprend que le secteur minier ne sera d’aucun secours au gouvernement de la République pour cet exercice. Il s’impose une urgence de mobiliser les moyens nécessaires pour répondre aux vastes besoins du pays. Toutefois, l’on parle de la perception, pour le compte de la redevance minière, de 484 millions dont 242 millions versés au pouvoir central et 242 millions restants aux provinces et autres entités territoriales décentralisées en termes de rétrocession.   

Dans ce document, le ministère des Mines n’a pas caché l’incidence néfaste de la chute des prix sur les recettes minières. Depuis le début de l’année, le pays a produit environ 1 100 tonnes de cuivre. Actuellement, la tonne de ce minerai se négocie à 26 000 dollars américains. Quant au cobalt, nous le disions déjà dans notre dernière livraison, le prix de la tonne a connu une réduction de près de 40 %. Le minerai se négocie a environ 35 000 dollars américains la tonne. Pour le premier semestre 2019, le service d’assiette a réalisé 143 millions de dollars américains. Quant au second semestre, il sera possible de mobiliser 125 millions de dollars américains. La comparaison avec le budget 2019 voté au Parlement indique clairement une perte des dizaines de millions de dollars américains.   

Par ailleurs, le ministère des Mines évoque aussi sa plus grande inquiétude sur une autre contrainte majeure. En effet, la situation va continuer à dépérir davantage avec la fermeture prochaine des mines de Mutanda Mining dans le Lualaba. L’arrêt de la production de cobalt du géant suisse Glencore va peser lourdement sur le budget de l’État.


Adiac-Congo / MCP, via mediacongo.net
2536 suivent la conversation
9 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 13.08.2019 à 14:37

@Un combattant, ...jusqu'à épuisement des resources visées (mines, hydrocarbures, etc), puis font bagages et vont ailleurs. C'est aussi ici qu'il faut voir l'empressement des pays comme le Rwanda à se contruire vite une industrie de transformation minière. Elle a ses agents infiltrés au Congo qui vont empêcher le développement du Congo et qui le maintiennent à rester aussi longtemps possible un lieu d'extraction désordonnée des mines etc. Et fatshi qui y va et promet le partage de la richesse nationale du Congo c'est en fait à ce principe qu'il souscrit d'envoyer dans les usines de transformation du Rwanda les matières premières du Congo. Nice is it ?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 13.08.2019 à 14:26

@Un combattant, je vous suggère de googler et lire 'la lois des avantages comparatifs. Elle dit ceci. "Dans un contexte de libre échange, chaque pays, s'il se spécialise dans la production pour laquelle elle dispose de la productivité la plus forte ou la moins faible comparativement à ses partenaires accroîtra sa richesse nationale. Autrement formulé, l'obtention d'un gain à l'ouverture du commerce extérieur est toujours assurée, indépendamment de la compétitivité nationale". C'est ce que formule un certain David Ricardo. Alors, la chose particulière chez nous est que les multinationales débarquent ici et renforcent ce principe à outrance jusqu'à épuisement des resources...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un combatant | BE8KI5L - posté le 11.08.2019 à 03:02

Salima | TTYVYQL il n’y a aucune loi internationale régissant les extractions et exploitations des minerais. Ainsi, Alingo Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique l’avait démontré récemment en créant une raffinerie de petrol au Nigeria dans le but de prouver au Gouvernement que nous devons agir. Qui empêche les Congolais d’obtenir $5 milliards et construire une sidérurgie pour transformer nos cuivres en fils électriques dont l’Afrique et le monde a besoin. Pourquoi laisser le choix au Chinois de les extraire pour vous payer une matabisi?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 10.08.2019 à 18:35

Ananie; Il faut vous documenter,relisez bien l'histoire de la Gécamines et des minerais sous Mobutu.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Grenier Pour Tous | EHQ24L9 - posté le 10.08.2019 à 18:28

L'économie de la RDC ne doit pas continuellement reposer sur les minerais. A son époque, Mobutu avait déclaré l'agriculture priorité de priorité. Jusqu'à ce jour, nos dirigeants continuent à compter sur les ressources du sous sol alors que tout le monde sait bien les prix de ces minerais dépendent de l'extérieur... A qui la faute si les revenus de l'Etat baissent? Bien évidemment la faute incombe à nos dirigeants qui n'ont jamais anticipé à sortir le pays des seules ressources des minerais en développement l'agriculture, en renforçant la perception et la bonne gestion des taxes et autres possibilités de transformer les produits agricoles et miniers sur place. Cette...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un combatant | BE8KI5L - posté le 10.08.2019 à 17:41

Salima | TTYVYQL il n’y a aucune loi internationale régissant les extractions et exploitations des minerais. Ainsi, Alingo Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique l’avait démontré récemment en créant une raffinerie de petrol au Nigeria dans le but de prouver au Gouvernement que nous devons agir. Qui empêche les Congolais d’obtenir $5 milliards et construire une sidérurgie pour transformer nos cuivres en fils électriques dont l’Afrique et le monde a besoin. Pourquoi laisser le choix au Chinois de les extraire pour vous payer une matabisi?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 10.08.2019 à 16:54

Le minier est l'archétype de l'impérialisme. Disait le journal londonien en juillet 2010, "What is imperialism?" Et définissant, " Essentially, it is the idea that you are better off owning the commodity-producing territories than acquiring those commodities in markets, because you don't like that strategic vulnerability to market prices". Ainsi, les Glencore et Cie ont leurs carrés miniers-leonins et les ferment quand leurs marchés chutent et les rouvriront quand les prix s'élèveront. Tant pis pour le trésor public. Ridicule un pays avec des trillions de dollars de resources naturelles mais c'est 300 millions que ça gagne. Et bien sûr 15 milliards pillés chaque année.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 10.08.2019 à 16:52

Le minier est l'archétype de l'impérialisme. Disait le journal londonien en juillet 2010, "What is imperialism?" Et définissant, " Essentially, it is the idea that you are better off owning the commodity-producing territories than acquiring those commodities in markets, because you don't like that strategic vulnerability to market prices". Ainsi, les Glencore et Cie ont leurs carrés miniers-leonins et les fermes quand leurs marchés chutent et les rouvriront quand les prix s'élèveront. Tant pour le trésor public. Ridicule un pays avec des trillions de dollars de resources naturelles mais c'est 300 millions que ça gagne. Et bien sûr 15 milliards pillé chaque année.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ananie | PXV9MLR - posté le 10.08.2019 à 15:22

Vous vous moquer de congolais ou quoi? Mobutu avait fait fonctionner ce pays avec la gecamine et la miba seulement. Et ce boom minier ne contribue que 300 millions sur le budget annuel de l'etat? Qd je vois le budget du Niger qui fonctionne a 50% avec l'uranium je dois dire merci pour la vaste blague.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

« Le cobalt est une bulle qui va éclater » Louis Watum, président de la Chambre des mines...

Economie ..,

Mines en RDC : l’ITIE procède à une évaluation des «contrats chinois»

Economie ..,

Le milliardaire Dan Gelter a fait perdre 4 milliards de dollars à la RDC

Economie ..,

520 kulunas seront acheminés ce mardi 11 mai à Kaniama Kasese pour des travaux champêtres

Société ..,