mediacongo.net - Actualités - Des dispositifs installés dans les aéroports pour lutter contre Ebola



Retour Santé

Des dispositifs installés dans les aéroports pour lutter contre Ebola

Des dispositifs installés dans les aéroports pour lutter contre Ebola 2019-08-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/ebola_controle_sanitaire_aero_ndjili_18_00001.jpg -

Des dispositifs de prélèvement de température à distance et de lavage des mains sont installés à l’aéroport international de N’djili et dans d’autres aéroports de la République démocratique du Congo (RDC), a affirmé lundi 12 août Jean-Marie Kayembe, membre de l’équipe de riposte contre la maladie à virus Ebola.

La prise de température à distance permettra d’identifier d’éventuels cas suspects pour que ces derniers soient rapidement pris en charge.

« Il y a la prise de la température à distance. Il y a des dispositifs qui peuvent détecter les personnes qui font de la fièvre, en évitant de créer la panique », a prévenu Jean-Marie Kayembe.

La panique doit être évitée parce que toute fièvre n’est pas forcément liée à Ebola, rappelle M. Kayembe.

« Dans notre pays, il y a la fièvre imputable au paludisme, par exemple. C’est pourquoi cette détection à distance ne doit pas être confiée aux apprentis sorciers, mais aux personnes formées qui peuvent réellement décrypter les cas [suspects] afin d’empêcher une propagation incontrôlable de l’infection », a ajouté Jean-Marie Kayembe.

La maladie à virus Ebola sévit dans la partie Est de la RDC depuis plus d’un an et a fait plus de 1 800 décès. Trois cas ont été détectés à Goma, dont deux décès. Depuis le 2 août, aucun autre cas n’a été enregistré, avait indiqué le 9 août dernier, le Dr Michel Yao, responsable des opérations d’urgence pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Afrique et coordonnateur de la riposte contre Ebola pour l’OMS.

A Beni, actuel foyer de l’épidémie, les équipes de riposte ont constaté une diminution de cas de près de 40 %. « C’est une avancée », se réjouissait Dr Michel Yao.

Pour sa part, Dr Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur de la riposte contre l’épidémie à virus Ebola au Nord-Kivu et en Ituri a récemment assuré que « si toutes les recommandations sont prises en compte et appliquées, Ebola sera éradiqué dans trois ou quatre mois dans ces deux provinces ».


Okapi / MCP, via mediacongo.net
1391 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Le sage | SD3Y66Q - posté le 13.08.2019 à 10:56

Ne comparez pas l'incomparable. La découverte du BCG ne peut être comparée à la mise au point d'un traitement contre Ebola pour la simple raison que voici: à l'époque donc dans les années 20, la tuberculose était une pandémie pour laquelle il n'y avait aucun traitement. Une pandémie est une maladie qui sévit sous forme épidémique sur tous les continents. Ebola malgré son terrifiant pronostic, ne frappe que la seule Afrique et la seule RDC. C'est donc une épidémie. La découverte d'un vaccin ou d'un traitement efficace contre Ebola est certes une avancée scientifique majeure mais de moindre portée par rapport à la découverte du BCG et des anti-tuberculeux.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Equateur : la surveillance de la tuberculose impactée négativement par la Covid-19 et Ebola

Santé ..,

Ebola au Nord-Kivu : “D’ici-là, nous pouvons sortir de l’auberge” (Ministre provincial...

Santé ..,

Butembo : 2 personnes guéries d'Ebola quittent du CTE

Provinces ..,

Ebola : un cas de guérison signalé à Butembo

Santé ..,