Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Société

Programme d’urgence de Félix Tshisekedi : mystère autour d’une dette de 100 millions Usd

2019-08-14
14.08.2019
Economie
2019-08-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/tshisekedi_felix_programme_100jrs_19_00.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République

Lancé en grande pompe, le 2 mars 2019, sur la place de l’Échangeur, le programme d’urgence du chef de l’État, Félix Tshisekedi, se poursuit dans différents coins de la République. Prévu initialement pour une enveloppe de 488.145.306 Usd, ce programme a été curieusement porté à 600 millions Usd. Les révélations sont de l’ambassadeur itinérant du chef de l’État, invité le week-end à l’émission Face-à-face, diffusé sur Top Congo FM. Le financement de ce plan soulève bien des interrogations. Si 400 millions Usd viennent du Trésor, contre 100 millions tirés des ressources du FPI et du FONER, le reste, soit 100 millions Usd, est l’effet d’une dette contractée par l’État congolais. Qui en est le prêteur ? Dans quelles conditions a-t-elle été contractée ? Mystère ! Au nom de la redévabilité, le cabinet du président de la République est dans l’obligation d’élucider cette énigme.

Le programme d’urgence du chef de l’État, Félix Tshisekedi, annoncé en grande pompe, début mars 2019 à Kinshasa, a été sérieusement revu à la hausse. À ce jour, sa réalisation se situe autour de 56%. C’est ce qu’a indiqué sur Top Congo, Nicolas Kazadi, ambassadeur itinérant du chef de l’État en charge du Plan quinquennal, invité de l’émission Face-à-face diffusée le week-end dernier.

Si l’échéance de 100 jours prévue par le chef de l’État a été sérieusement dépassée, Nicolas Kazadi a néanmoins salué ce résultat qu’il considère comme « une performance réalisée dans un contexte de manque de ressources ». Le plus important est que le programme de 100 jours du chef de l’État, mué depuis lors en programme d’urgence, continue à être exécuté dans différents coins de la République.

Prévu au départ pour 488.145.306 Usd dans le cadre de financement des travaux d’urgence prévus dans huit secteurs respectifs, dont les routes ; la santé ; l’éducation ; l’habitat ; l’énergie ; l’emploi ; le transport, l’agriculture, pêche et élevage, le programme d’urgence du chef de l’État a connu en cours d’exécution un important ajustement à la hausse.

Pour des raisons connues de la seule présidence de la République, l’enveloppe totale des travaux a été finalement portée à 600 millions Usd, a confirmé à Top Congo, Nicolas Kazadi. Selon l’ambassadeur itinérant du chef de l’État, cette enveloppe de 600 millions Usd est financée à 400 millions par le Trésor public, 100 millions Usd prélevés sur les ressources de deux entreprises du portefeuille de l’État, à savoir le FPI (Fonds de promotion de l’industrie) et du FONER (Fonds d’entretien routier). Quant au reste, soit 100 millions Usd, Nicolas Kazadi a révélé, sans grands détails, que cette cagnotte est le fait d’une dette contractée par l’État congolais. Auprès de qui et sous quelles conditions ? Suspense !

De l’avis du même ambassadeur itinérant du chef de l’État, à ce jour, près de 235 millions Usd ont déjà été dépensés pour les travaux réalisés ou en cours d’exécution. Une fois de plus, Nicolas Kazadi s’en est émerveillé. Il pense que le programme d’urgence du chef de l’État est « une grande aventure qui ne fait qu’annoncer ce qu’il y a à faire ».

Si l’ambassadeur itinérant du président de la République croit en la capacité de relever les nombreux défis en termes d’infrastructures au cours de cette mandature, il reste cependant confiant sur un fait : « On vivra constamment dans l’urgence. Le problème, c’est trouver l’équilibre avec les moyens budgétaires (…) Notre ambition, c’est avoir un peu plus d’espace budgétaire pour relever tous les défis ».

Près de 120 millions USD venus de nulle part

Depuis son lancement, début mars 2019 à Kinshasa, le financement du programme d’urgence du chef de l’État avait fait l’objet de vives critiques. Nombre d’observateurs avaient notamment fustigé l’opacité de son plan de financement. Tout étant géré depuis la présidence de la République, sans consultation au préalable des services compétents de l’État, les inquiétudes se sont autant amplifiées.

Avec le temps, ces inquiétudes commencent à se justifier. À en croire Nicolas Kazadi, l’un des bras d’exécution de ce programme, c’est une enveloppe de 600 millions Usd qui a finalement été prévue pour tous les travaux retenus dans le programme d’urgence du chef de l’État. Or, le 2 mars 2019 sur la place de l’Echangeur, à Kinshasa, lorsque le président Félix Tshisekedi présente son programme d’urgence, le coût total des travaux a été arrêté à 488.145.306 Usd.

Qu’est-ce qui justifie le surplus de près de 120 millions Usd ? Y a-t-il d’autres travaux qui ont été inclus dans le programme d’urgence sans être porté au préalable à la connaissance du grand public ? Qui, pis est, dans l’enveloppe de 600 millions Usd prévue pour ce programme d’urgence, 100 millions Usd sont issus d’une dette. Là aussi, il y a un mystère à élucider.

À l’absence d’un gouvernement jouissant de plein pouvoir, on ne sait dire avec exactitude dans quelles conditions a été contractée cette dette. En temps normal, c’est le ministre des Finances qui était censé apposer sa signature sur le contrat de prêt engageant la République. Tout étant concentré, depuis janvier 2019, à la présidence de la République, on croit savoir que le ministre démissionnaire des Finances doit certainement avoir été mis à l’écart de cette transaction.

Au bout du compte, ce sont 100 millions Usd qui sont venus gonfler la dette publique. Il y a donc une bonne raison de s’interroger. Et, au nom de la redevabilité, la présidence de la République ferait mieux d’élucider l’énigme qui se cache derrière le plan de financement du programme d’urgence du chef de l’État.


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 16 commentaires
8408 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
LA PRESIDENCE A BEAUCOP DE DEPENSE IMPREVUE. QUI DONC A SA PLACE NE VA PAS BOUGER QUAND C'EST VISIBLE?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
SALAVATRICE- KAZADI- TSHISEKEDI- KASONGO MWEMA POURQUOI LES MEMES PAS LES AUTRES. SALAVATRICE NE VOIT QUE LA POUTRE DANS LES YEUX DES AUTRES MAIS PAS LA POUDRE DANS LES YEUX DE KAZADI- MWEMA- ET L'ONCLE EVEQUE A LA RETRAITE

Réagir

Répondre
@
0 réponse
AMATEURISME OBLIGE PROGRAMME DE 100 JOURS C'EST PAREIL AUX 5 CHANTIERS. PAS ETUDE DE FAISABILITE PREALABLE- EMBOUTEILLAGE ET NOUS EN PASSONS. L'AVENIR REVELERA

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Opacité !

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Aucune raison de se presser à mettre en place vite un GOUVERNE-ET-MENT! Surtout qu'on peut DÉGAINER DIRECTEMENT sans une structure claire de contrôle...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Du brouhaha pour rien, s'agit-il là d'une information ou d'une rumeur, du moment ou aucun document pouvant servir de fondement à tes allégations n'est exhibé. je sais que tu es un champion avéré en intoxication. Mais, seuls des petits inconscients tomberont dans ton piège. Les matures comme nous autres avons déjà à qui nous avons à faire, ton tribalisme a été toujours légendaire dans ton coin, qui ne connait pas ça. Pour une fois, sois adulte et tais-toi , consacre à ta femme et tes enfants.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Les congolais sont épris de pessimisme, laissons lui le bénéfice du doute, on fera le bilan de sa gouvernance dans moins de cinq ans. En attendant, on aperçois du de même quelques signaux positifs comparativement à la gouvernance précédent qui ressemblait plus à un gouvernement des mercenaires sans foi ni loi.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Il a dit qu'il va deboulonner kiekiekiekiekiekiekie Regardez ses joues, lui meme est le produit de la mediocrite'.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Ramassis de voleurs

Réagir

Répondre
@
0 réponse
600 millions de USD sans aucun appel d'offre. On est juge et legislateur a la fois...quel pleupleu. #savethekongo

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Le surplus de 120 millions sera partage entre copins a la presidence et pour le financer j'impose a l'Etat une dette qui sera remboursee par le contribuable. Eza biloko ya koop a la kinoise. C'est ca la presidence des mediocres.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Le calcul est simple: les travaux a executer sont reellement de 488 millions. Mais parce qu'il faut que tout le monde a la presidence se retrouve, je gonfle la facture a 600 millions. J'impose

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Qui a-t-il à s'interroger sur une éventuelle dette de 100 millions de dollars consacrée au plan d'urgence de la reconstruction du pays engagé par le chef de l'Etat? Soyons honnêtes, on le sait tous bien que 600 millions de dollars pour les routes, la santé, l'éducation, l'énergie et autres sont bien insuffisant quand on connaît le degré de destruction ou mieux encore de l'inexistence des infrastructures de toute sorte dans une RDC qui a toujours été mal géré par le pouvoir précédent et en poste conflit. Fallait-il commencé quelque part et n'est pas perdre du temps quand il faut attendre 8 mois pour former un gouvernement. Des quels services de l'Etat fallait il se...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Que dit le DG de la Regideso? L'eau devient rare presque partout à Kinshasa: Les robinets Regideso sont secs!!! On se gene pas on s'en fout du peuple...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
ON parle de 600 millions de USD sans procédure de passation de marché public. Donc, c'est inquiétant.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
L'amateurisme au sommet de l'Etat. Un ambassadeur itinérant qui devient "l’un des bras d’exécution de ce programme", faisable dans une république bananière dont le chef a été nommé. Sans boussole, sans GPS ni GPRS, sans volant et sans guidon, Félix fonce droit vers la catastrophe que préparent ses frères tribaux Kazadi, Tshimanga, Mukonkole, Badibanga, Kabongo, Tshisumpa, Kabuya et tous les autres mangeurs de la "bonne" viande de chien…

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Affaire 21.000 USD : Selon la volonté de l’assemblée nationale, un député touche 7000 USD auxquels s’ajoutent des primes variables et diverses(Nicolas Kazadi)

Les plus commentés

Diaspora Incursion rwandaise en RDC : après New-York, Félix Tshisekedi a sollicité le soutien de la diaspora congolaise à Bruxelles !

29.09.2022, 24 commentaires

Politique Olive Lembe sur Joseph Kabila : « Mon mari est le savant politicien Congolais »

27.09.2022, 17 commentaires

Politique « C’est le Rwanda et l’Ouganda qui soutiennent les milices, il faut les condamner » (Herman Cohen)

27.09.2022, 16 commentaires

Politique Félix Tshisekedi : l’envers sans le revers de la médaille

27.09.2022, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance