mediacongo.net - Actualités - 1.900 civils tués en deux ans au Kivu par des groupes armés (rapport de HRW et GEC)



Retour Provinces

1.900 civils tués en deux ans au Kivu par des groupes armés (rapport de HRW et GEC)

1.900 civils tués en deux ans au Kivu par des groupes armés (rapport de HRW et GEC) 2019-08-15
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/beni_massacre_18_00001.jpg -

Mille neuf cents civils ont été tués en deux ans dans la région troublée du Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo, où plus de 130 groupes armés sont actifs, selon un rapport publié mercredi 14 août 2019  par l’ONG Human Rights Watch et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC).

Dans les provinces du Kivu, “les groupes armés ont tué 1.900 civils et enlevé plus de 3.300 personnes entre juin 2017 et juin 2019”, notent les deux organisations.

Voici les points chauds dans les Kivu par nombre de victimes civiles. (© GEC)

“Plus de 130 groupes armés se battent pour d’innombrables raisons dans les provinces du Kivu faisant de cette région l’un des endroits les plus violents au monde”, a déclaré Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch (HRW).

(© Rapport HRW et GEC)

Au cours des deux dernières années, “l’épicentre de la violence est le territoire de Beni : presqu’un tiers de tous les meurtres de civils ont eu lieu ici”, principalement à cause des combats entre les forces de sécurité congolaises et des milices ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF).

Pas seulement pour le contrôle de mines

Le Rutshuru est un autre point chaud : 35% des enlèvements pour rançon aux Kivu y ont eu lieu, dont un bon nombre sur la route Goma-Rutshuru ainsi qu'aux alentours de la cité de Rutshuru. (© GEC)

Mystérieux et repliés sur eux-mêmes, les ADF sont accusés d‘être responsables de la mort de plusieurs centaines de civils dans une série de massacres depuis 2014.

Le rapport note par ailleurs que “contrairement à une opinion largement répandue, il n’y a pas de corrélation systématique entre la violence et les zones minières – seulement 20 % des incidents violents se produisent dans un rayon de 20 km d’une mine”.

Seulement 20 % d’incidents violents ont lieu dans un rayon de 20 kilomètres d’une mine et 3% dans un rayon de 2 kilomètres. (© GEC)

Bien que certaines violences soient directement associées aux efforts de contrôle des zones minières, “les groupes armés tirent des revenus de nombreuses sources, notamment la production de charbon de bois, le braconnage, les enlèvements et la taxation de tous types de marchandises et de mouvements”, ajoute-t-on.

L’Est de la RDC est en proie à l’insécurité depuis 25 ans.


AFP / Africanews / MCP, via mediacongo.net

2019-08-15-09-15-52_Rapport_GEC_Congo_l_oublie.pdf (1.21Mb)

.pdf
761 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Pascal | LYMRA69 - posté le 15.08.2019 à 10:14

@LITOYI les balubas viennent faire quoi dans ce rapport??? Ce sont les balubas qui tuent à l'Est?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pascal | LYMRA69 - posté le 15.08.2019 à 09:39

@LITOYI les balubas viennent faire quoi dans ce rapport??? Ce sont les balubas qui tuent à l'Est?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LITOYI | X65XKXK - posté le 15.08.2019 à 08:33

Et avec ça que vaut l'apport du partenariat de FELIX avec son mentor KABILA? FELIX est venu s'associer aux crimes de KABILA ,d'où il endosse et assurera sa haute trahison de cette tragédie que subit le peuple congolais.Un traître de la patrie n'a rien d'autre que la peine maximum: vous les savez!!!!!!!!!!!!!!!Qu'une bande de nos frère baluba se réjouisse du malheur des uns,est inhumain.Nous tous on a denoncé les massacres du KASAI et LE BOURREAU est le même.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu: l’Assemblée provinciale hausse le ton contre l’insécurité

Provinces ..,

Ouganda : 6 pêcheurs congolais condamnés à un an de prison ferme par le tribunal de Katwe

Diaspora ..,

Nord-Kivu: 3 enfants perdent la vie dans un incendie à Munigi

Provinces ..,

Nord-Kivu : l’AFDC-A Beni accueille "chaleureusement l’autonomie vis-à-vis du FCC"

Provinces ..,