mediacongo.net - Actualités - Kongo-Central : Justin Bitakwira invité à justifier la gestion de 300 millions de FC du projet d’adduction d’eau à Mbanza-Boma



Retour Provinces

Kongo-Central : Justin Bitakwira invité à justifier la gestion de 300 millions de FC du projet d’adduction d’eau à Mbanza-Boma

Kongo-Central : Justin Bitakwira invité à justifier la gestion de 300 millions de FC du projet d’adduction d’eau à Mbanza-Boma 2019-08-16
Economie / Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/12-18/bitakwira-justin-projet-d-adduction-d-ea-a-mbanza-boma-kongo-central.jpg -

Le ministre sortant du Développement rural, Justin Bitakwira est soupçonné d’avoir mal exécuté et surfacturé le projet d’adduction d’eau potable à Mbanza-Boma au Kongo-Central. L’Association des anciens élèves du collège Notre Dame de Mbanza-Boma (ASSACOM) sollicite du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, un audit sur la gestion des 300 millions de FC gérés par ce ministre pour l’exécution dudit projet.

Dans un mémorandum adressé au Président de la République le 10 août dernier, cette structure dénonce la piètre qualité du travail réalisé sur le terrain. Elle lui demande d’ordonner l’audit de 300 millions de FC décaissés par le Trésor public que Justin Bitakwira a perçus au titre d’acompte du coût global du projet, chiffré à 419 631 663 de FC, soit l’équivalent en dollar américain de 254 322,22 USD (au taux de 1650 FC/USD).

L’ASSACOM s’oppose catégoriquement contre la démarche qui serait déjà entreprise par Justin Bitakwira pour accéder au décaissement de 119 631 663 de FC dû au titre de solde du financement du projet.

Bien plus, les sociétaires de cette structure plaident pour l’arrêt provisoire des travaux du projet d’adduction d’eau potable à la mission Mbanza-Boma. Redoutant la qualité de l’eau à distribuer, elle estime fondée sa demande d’analyse de cette denrée vitale.

Conscients du fait qu’il s’agit d’un projet qui touche directement à la santé de la communauté cible, les anciens élèves du collège Notre Dame de Mbanza-Boma recommandent la consultation et l’attribution de l’ouvrage au Service national de l’hydraulique (SNRH).

Au terme d’une évaluation, l’ASSACOM affirme constater avec amertume que Justin Bitakwira, à la fois maître d’ouvrage et maître d’œuvre, n’a seulement livré quelques matériels du chantier de ce projet.

Il s’agit principalement d’une citerne ménagère de 1 000 litres, quatre brouettes de fabrication artisanale, cinq pelles, trois PVC, cent blocs de briques, quinze sacs de ciment gris ainsi qu’une vingtaine de barres de fer, une quantité de caillasse estimée à plus ou moins une tonne et une pompe immergée.

Pour l’ASSACOM, tous ces matériels et matériaux ont une valeur globale approximative de seulement 5 000 USD, soit 8,250 millions de FC sur les 300 millions de FC décaissés par le Trésor public.

Initiatrice de ce projet, l’ASSACOM avait, dès le départ, sollicité l’expertise d’une équipe de techniciens coréens pour des études de faisabilité. Celles-ci ont démontré que l’adduction d’eau potable au plateau de Mbanza-Boma nécessitait un montant global de 65 000 USD, soit 107 250 000 de FC (au taux de change de 1 650 FC/USD). Ce qui est bien loin inférieur à la somme de 300 millions de FC perçue par le ministre du Développement rural.

D’où, la surfacturation décriée par cette structure qui met quiconque au défi de brandir des preuves contraires à son argumentaire.

En rappel, le Plateau de Mbanza-Boma est constitué de quatre écoles, à savoir : le collège Notre-Dame de Mbanza-Boma, le très réputé Lycée Kivuvu-Kisiama et deux écoles primaires dont l’une essentiellement réservée aux filles.

Le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, lui aussi, est le produit de cet établissement d’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), compté parmi les meilleures écoles du pays.

Emilie Mboyo
ZOOM-ECO / MCP, via mediacongo.net
3439 suivent la conversation
12 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

dengombi | TAGYXKS - posté le 20.08.2019 à 13:11

Je suis ancien de ce collège, promotion 1975. Salima décrit bien comment fonctionnait l'adduction d'eau. A cette époque, c'était satisfaisant. Mais aujourd'hui, ce système est dépassé. Si détournement des fonds il y a eu et s'il est prouvé que le sieur Bitakwira en est l'auteur, nous devons tout faire, nous anciens, pour qu'il restitue les fonds en question.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 18.08.2019 à 17:03

...L'état actuel du collège est un sujet de honte pour nous tous membre de l'Assacom. Fatshi devait avoir le courage d'y consacrer l'argent du trésor public bien suivi pour donner à ces installations temporaires des installations définitives y compris reconstruire lycée et les écoles primaires du plateau inspiré.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 18.08.2019 à 16:57

Fatshi qui est dit avoir étudié au collège de mbansa-mboma doit connaître l'état piteux actuel de la alma mater. De notre temps, les bâtiments jaunes temporaires du collège continuaient à être temporaires dans les années où nous y fûmes. L'eau potable nous venait d'une source en deçà du versant gauche du terrain de football. L'eau de bain nous venait de la rivière tombo à un site où une machine appelé 'bélier' pompait l'eau jusqu'au plateau deservant collège et pensionnat du sacre-coeur. C'était un rite annuel pour les collégiens d'y aller et vider le sable du réservoir d'eau du bélier...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kanf | MLGDWBJ - posté le 16.08.2019 à 14:23

Je crois que ces ministres sont vraiment dos au mur... tous les trous où ils volaient des colossales sommes d'argents sont, à mon avis bouchés par le président Félix. Hier c'était le ministre des affaires Humanitaires, M. Bernard SANDO, qui était interpellé, pour un détournement de 500.000dol, aujourd'hui Bitakwira est soupçonné pour une somme modique de presque 250.000 dol. Autres fois, sous Kabila, ces gars se permettaient de voler des millions sans aucune crainte ni justification... PYAKA EKO BOMA BINO... Croisons seulement les doigts. kiakiakiakiakiakia

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 16.08.2019 à 12:53

BITAKWIRA doit être traduit en justice, oh le fameux bilan largement négatif du pouvoir d'occupation Rwandaise de KANAMBE Hypolitte et ses acolytes

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Laure | TF1HMSV - posté le 16.08.2019 à 12:17

Les ministres que JKK nous a amené et veut reconduire dans le gouvernement de son pote FATSHI

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 16.08.2019 à 11:28

Ces 300 millions de FC ne vont ajouter aucun millimètre à sa taille de pygmée.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Papa Jean Nt. | JH1LGQ2 - posté le 16.08.2019 à 11:03

Mettez le mecque en surveillance jusqu'à la justice svp!!! Que le PGR se saisisse du dossier le plus tôt possible Merci

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AMY | O9C5WRM - posté le 16.08.2019 à 11:02

IL DOIT REPONDRE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE ET LE PROCUREUR PRES LA COUR DE CASSATION DOIT SE SAISIR DE CE DOSSIER POUR METTRE HORS D'ETAT DE NUIRE CE MEDIOCRE PREDATEUR QUI SE VENTAIT ETRE LE SEUL DEVANT GAGNER LES ELECTIONS LEGISLATIVES MAIS QUI A ETE SANCTIONNE PAR LES VAILLANTS CITOYENS DU KIVU. LUI COMME SON MAITRE KABILA MERITENT LA PRISON A VIE

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 16.08.2019 à 10:52

Il faut l'amener A L'ANR aussi et investiguer après kiekiekiekiekiekiekie

Non 44
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kap | DR16Q1Y - posté le 16.08.2019 à 10:34

SI CELA S’AVÈRE CORRECTE, QUE BITAKWIRA LE DONNEUR DES LEÇONS AUX CONGOLAIS SOIT LUI AUSSI INTERPELLER PAR LA JUSTICE CONGOLAISE.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 16.08.2019 à 10:29

Pourquoi adressé un Memo au Président ?? Envoyez cela a la Justice en mettant en copie de le Chef de l'Etat?

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Implication de Kabila dans la Balkanisation : Bitakwira dénonce "la haine de Fayulu"

Politique ..,

Retour de Joseph Kabila en 2023 : Justin Bitakwira rejette la position du PPRD

Politique ..,

Justin Bitakwira espère que « le PPRD ne prépare pas le Brexit » au sein du FCC

Politique ..,

Justin Bitakwira : l'Assacom n'est pas un service technique ni à la Présidence de la...

Provinces ..,