mediacongo.net - Actualités - Le Tchad ferme ses frontières terrestres avec la Libye, le Soudan et la RCA



Retour Afrique

Le Tchad ferme ses frontières terrestres avec la Libye, le Soudan et la RCA

Le Tchad ferme ses frontières terrestres avec la Libye, le Soudan et la RCA 2019-08-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/19-25/mahamat_abali_sala_19_000.jpg Ndjamena, Tchad-

Mahamat Abali Sala, ministre tchadien de la Défense nationale

Le ministre tchadien de la Défense nationale, Mahamat Abali Sala, a annoncé mercredi à la presse la fermeture des frontières terrestres de son pays avec la Libye, le Soudan et la République Centrafricaine (RCA) pour « raisons sécuritaires ».

« Les frontières fermées sont Nord avec la Libye, Est avec le Soudan et Sud avec la République Centrafricaine », a déclaré le ministre, précisant que cette mesure est également motivée par le contrôle des « entrées et sorties avec nos pays voisins ».

Toutefois, des corridors restent ouverts mais « contrôlés » dans le but de garder les échanges avec ces pays, a-t-il poursuivi. Ces corridors concernés sont Kouri et Moudi en Libye, Adré, Tiné et Amdjirémé au Soudan et Sido et Goré en Centrafrique.

« Tout véhicule franchissant nos frontières sans passer par ces points indiqués sera considéré comme en infraction grave et sera la cible des forces de défense et de sécurité », a insisté le ministre de la Défense nationale, par ailleurs général de corps d’Armée.

Il ajoute que toutes les motocyclettes sont interdites de circulation dans les trois régions (Ouaddaï, Sila et Tibesti) où l’état d’urgence est instauré.

Par ailleurs, « les travaux d’orpaillage dans les provinces du Ouaddaï, Sila et Tibesti sont suspendus jusqu’à la mise en place du mécanisme légal avec un comptoir où toutes les personnes doivent être identifiées avec tous les matériels avant d’exploiter », a mis en garde Mahamat Abali Sala, sans omettre la question du désarmement de certaines communautés préconisé par le chef de l’Etat Idriss Deby.

« Une commission de 5000 hommes à dos de chameaux et chevaux effectuera des fouilles dans des domiciles des villages et ferriques. Toute personne surprise avec une arme sera punie conformément à la loi et l’arme saisie », a mis en garde de nouveau le militaire.

Ces derniers mois au Tchad, des affrontements entre communautés ont fait une centaine de morts chez différentes ethnies de l’Est et du Nord.


APA News / MCP, via mediacongo.net
573 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Xénophobie en Afrique du Sud : le CIFDH déplore les dérapages à Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Tchad : Idriss Déby déclare l’état d’urgence dans deux provinces

Afrique .., Ndjamena, Tchad

Tchad : au moins 37 morts dans des combats intercommunautaires

Afrique .., Ndjamena, Tchad

Soutien militaire français au Tchad: « La France a toujours soutenu les dictatures , selon...

Afrique ..,

Le Tchad entre dans sa quatrième République

Afrique .., N'Djamena, Tchad