mediacongo.net - Actualités - Ituri: Arrestations de certains notables de la province accusés par l'armée de « vouloir décourager les troupes »



Retour Provinces

Ituri: Arrestations de certains notables de la province accusés par l'armée de « vouloir décourager les troupes »

Ituri: Arrestations de certains notables de la province accusés par l'armée de « vouloir décourager les troupes » 2019-09-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/26-31/fardc-officiers-armee.jpg -

Photo d'illustration de l'arrestation par des éléments de la FARDC d'un chef milicien en Ituri.

Les services de renseignements militaires vient de mettre la main sur 5 personnes dont 2 députés honoraires, un chef communautaire et le chef de la chefferie des Andisoma pour participation a un mouvement insurectionnel en gestation dans le territoire d’Irumu.

Le député national honoraire Ndudanga Kavarios est également aux arrêts pour outrage à l’armée dans des propos qu’il avait tenus, invitant les forces armées et la Monusco à se retirer des opérations de traque contre les assaillants de Djugu et appelant à l’intervention d’une force étrangère du genre Artemis sous commandement français déployée en Ituri lors de la guerre interethnique de 1999 à 2003.

C’est la même accusation qui pèse contre le porte-parole de la communauté Lendu, Jean Marie Ndjaza qui lui aussi vient de passer plus de 5 jours dans les geôles des forces armées pour les avoir accusé de tuerie des civils au Village Mbau en territoire de Djugu lors d’accrochages contre les miliciens.

12 autres personnes sont recherchées par ce service de renseignement militaires pour participation a un mouvement insurectionnel. Parmi elles on cite Radjabu Tebabo Soborabo, president du parti politique CUC et candidat malheureux à la présidentielle de décembre dernier.

« Nous les avons interpellé pour outrages à l’armé en tenant des propos qui vont dans le sens de décourager les troupes au front et les autres arrêtées pour participation à un mouvement insurectionnel dans le territoire d’Irumu. Le dossier sera fixé devant l’auditorat militaire », a dit le lieutenant Jules Ngongo, le porte patole de FARDC en Ituri répondant à une question de buniaactualite.com


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
3469 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

La voix de sans voix | UEKWKXJ - posté le 02.09.2019 à 08:23

Pour les autres on arrête les notables, mais pour les uns il y a des millions pour le près cantonnement. Quelle injustice ? Est ce qu'ils ont vus ses groupes des hommes armés ? Les vols qui se passent dans notre armé est ce qu'il le contrôle ? Pour votre information le même jour dans la nuit lors de l'arrestation des notables, il y a eu incursion des FRPI dans ce village. Viols de nos femmes et filles et pillage systématique. Ou sont passé le service de renseignement ?

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jovimella | MFF4P5U - posté le 01.09.2019 à 20:08

Tu veux trouver sur une fille pour une nuit? Venez sur >>> Bredhot.Com

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
La voix de sans voix | UEKWKXJ - posté le 01.09.2019 à 19:25

Pour les autres on arrête les notables, mais pour les uns il y a des millions pour le près cantonnement. Quelle injustice ? Est ce qu'ils ont vus ses groupes des hommes armés ? Les vols qui se passent dans notre armé est ce qu'il le contrôle ? Pour votre information le même jour dans la nuit lors de l'arrestation des notables, il y a eu incursion des FRPI dans ce village. Viols de nos femmes et filles et pillage systématique. Ou sont passé le service de renseignement ?

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
justin | VGO35CA - posté le 01.09.2019 à 13:52

Chers journalistes, le service des renseignements et de enseignements.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ituri: atrocités à Djugu: 24 prêtres catholiques dénoncent une complicité des services de...

Provinces ..,

Ituri: situation securitaire reste volatilite dans la chefferie de Babila-Babombi (CRDH)

Provinces ..,

Ituri:la décision de mise en quarantaine de Nyankunde foulée au pied

Provinces ..,

Ituri: au moins 6 autres miliciens Maï-Maï neutralisés par l’armée à Makumo (Mambasa)

Provinces ..,