mediacongo.net - Actualités - Violences xénophobes : l'opérateur mobile MTN annonce la fermeture temporaire de ses agences au Nigeria



Retour Afrique

Violences xénophobes : l'opérateur mobile MTN annonce la fermeture temporaire de ses agences au Nigeria

Violences xénophobes : l'opérateur mobile MTN annonce la fermeture temporaire de ses agences au Nigeria 2019-09-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/09-sept/02-08/mtn_agence_nigeria_19_000.jpg -

Le géant sud-africain MTN, leader des télécommunications en Afrique, a annoncé mercredi 4 septembre 2019 qu’il fermait toutes ses agences au Nigeria, son plus grand marché avec 190 millions d’habitants, après une série d’attaques sur ses magasins en réponse aux violences xénophobes qui se propagent en Afrique du Sud.

“Afin d’assurer la sécurité de nos clients, de nos employés et nos partenaires nous avons décidé d’interrompre nos activités et de fermer nos agences jusqu‘à nouvel ordre”, a fait savoir le porte-parole de MTN dans un communiqué, après des attaques sur des agences du groupe à Lagos, Ibadan (sud-ouest) et Uyo (sud-est).

Le marché nigérian représente un tiers du chiffre d’affaire total de MTN mais la compagnie sud-africaine est régulièrement au centre de contentieux qui l’opposent au gouvernement nigérian.

D’autres sociétés sud-africaines, notamment Shoprite, qui possède de nombreux supermarchés sous leur franchise, ont été visées dans des attaques, ou des tentatives de pillage mardi soir et mercredi.

Cela fait suite à des appels à la vengeance ou au boycottage lancés sur les réseaux sociaux et partagés par des centaines de milliers d’internautes.

Le gouvernement nigérian a également décidé de boycotter le Forum économique mondial Afrique qui s’est ouvert mercredi au Cap.

Cinq personnes ont été tuées à Johannesburg et près de 200 arrêtées dans des émeutes xénophobes qui secouent depuis dimanche l’Afrique du Sud.

On ne connaît pas la nationalité des victimes, et le ministre sud-africain de la Police a assuré que “le plus grand nombre” de victimes sont sud-africaines.

Toutefois, l’Afrique du Sud, première puissance industrielle du continent, est le théâtre régulier de violences xénophobes, nourries par le fort taux de chômage et la pauvreté.


AFP / Africanews / MCP, via mediacongo.net
746 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme | GRCKHWS - posté le 05.09.2019 à 08:05

Les congolais vont chercher de l'emploi dans un pays où les autochtones se plaignent du chomage et pauvreté, quel paradoxe? chers kinois et kasaiens, revenez au pays pour créer de l'emploi plutot que de faire des sales boulots à l'étranger que vous appelez job...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Le meilleur marathonien du monde Kipchoge porte plainte contre une radio kényane
AUTOUR DU SUJET

Afrique du Sud: manifestation de réfugiés contre les violences xénophobes

Afrique ..,

Coupe du monde de Rugby : le japon, l'invité surprise des quarts de finale

Sport ..,

Afrique du Sud : La famille Gupta sanctionné

Afrique ..,

Afrique du Sud: l'ex-président Zuma va être jugé pour la première fois pour corruption

Afrique ..,