mediacongo.net - Actualités - Royaume-Uni: Avec la loi «anti-no deal», que va-t-il se passer maintenant pour le Brexit?



Retour Monde

Royaume-Uni: Avec la loi «anti-no deal», que va-t-il se passer maintenant pour le Brexit?

Royaume-Uni: Avec la loi «anti-no deal», que va-t-il se passer maintenant pour le Brexit? 2019-09-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/09-sept/09-15/boris_johnson_19_003.jpg -

Boris Johnson

Le premier ministre britannique a subi plusieurs revers au Parlement britannique. En un graphique, Le Figaro dresse la liste des scénarios possibles alors que l’opposition a réussi à faire passer une loi «anti-no deal». Mais tout dépendra, surtout pour Boris Johnson, de la date retenue pour des élections anticipées.

Le brouillard du Brexit est épais en ce mois de septembre même si la loi «anti-no deal» votée par l’opposition et plus largement les revers subis à la Chambre des communes par le premier ministre Boris Johnson semblent à première vue mener vers un nouveau report du Brexit et exclure l’hypothèse d’un «no deal» le 31 octobre. Probablement, mais pas certainement. Boris Johnson menace en effet plus ou moins clairement de refuser d’envoyer la demande de report à Bruxelles, malgré la loi. Au niveau européen, un Etat membre pourrait la refuser. Deux possibilités qui pourraient conduire à un «no deal» accidentel.

Comme toujours avec le Brexit, de certitudes, il n’est pas question. Si Boris Johnson a échoué deux fois à organiser des élections générales anticipées, celles-ci restent presque certaines à plus ou moins long terme, même si l’hypothèse qu’elles interviennent avant la date fatifique du 31 octobre semble désormais très faible (vu la suspension du Parlement jusqu’au 14 octobre). En cas de report, tout pourrait donc dépendre des équilibres au sein de la future Chambre des communes. Les sondages donnent une avance plus ou moins large aux conservateurs de Boris Johson: plus encore avec le renfort du Brexit Party, ils pourraient donner une majorité au camp du «no deal». Mais un retournement de situation est possible, avec des forces favorables à un «remain» qui pourraient même, en cas de victoire, tenter d’organiser un second référendum. Il n’y a donc qu’une seule certitude: l’histoire du Brexit n’est pas terminée.

Alexis Feertchak
Le Figaro / MCP, via mediacongo.net
433 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : « Si l'Europe manque son rendez-vous avec l'Afrique, elle manquera celui avec l'Histoire »
AUTOUR DU SUJET

Brexit : Londres se veut optimiste, Bruxelles reste prudent à six semaines du divorce

Monde ..,

Brexit : La Cour suprême examine la suspension du Parlement britannique

Monde ..,

Brexit : Londres rend public le rapport "Opération Yellowhammer" sur les conséquences d'une...

Monde ..,

Brexit: Boris Johnson en quête d'un accord avec l'UE après des désaveux au Parlement

Monde ..,