mediacongo.net - Actualités - Sud-Kivu : les FARDC n’ont pas tué le chef milicien Maï-Maï Semahurungure



Retour Provinces

Sud-Kivu : les FARDC n’ont pas tué le chef milicien Maï-Maï Semahurungure

Sud-Kivu : les FARDC n’ont pas tué le chef milicien Maï-Maï Semahurungure 2019-09-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/26-31/itombwe_centre_19_0214.jpg -

Le secteur opérationnel Sukola2 au sud de la province du Sud-Kivu dément les informations selon lesquelles les Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) auraient tué le chef Mai mai Semahurungure.

Selon Dieudonné Kasereka, porte parole du secteur opérationnel Sukola2 sud Sud-Kivu qui nous livre l’information, ce chef de milice a été abattu dans les affrontements qui opposent les groupes Ngumino à la coalition Ebwela dit Mutetezi et Twigwanireho dans le secteur d’Itombwe en territoire de Mwenga.

Selon lui, les FARDC sont plutôt dans une phase de sensibilisation entre les différentes communautés et d’interposition entre les groupes armés présents dans cette zone.

Celui-ci ci indique que ce nouveau climat d’insécurité dans les village de Tulambo, Kivogero et Marundi dans le secteur d’itombwe en territoire de Mwenga et Fizi depuis la semaine passée a déjà fait que plusieurs maisons soient brûlées, des bétails emportés, ainsi que le déplacement massif de la population.

Pour rappel, le colonel autoproclamé Semahurungure, leader du groupe armé Ngumino, a succombé de ses blessures après de violents combats auxquels il a participé le weekend dernier entre son groupe armé et les miliciens Maï-Maï dans le village de Tulambo, groupement de Basimukindji 1, secteur d’Itombwe, territoire de Mwenga.

Ces nouveaux affrontements s’enregistrent alors qu’à l »issu du dialogue intercommunautaire tenu le mois de juin dernier à Uvira, les représentants de toutes les communautés des territoires de Fizi, Mwenga et Uvira avaient signé un acte d’engagement pour mettre fin aux affrontements entre communautés dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Pour le moment, l’armée loyaliste appelle la population au calme, et dit suivre de très près la situation sécuritaire dans toute cette entité.


MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
875 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Bukavu: plusieurs biens des sinistrés de l'incendie de Nyamugo volés

Provinces ..,

Sud-Kivu : les écoles privées se vident de leurs élèves à cause de la gratuite de...

Provinces .., Bukavu, Sud-Kivu

Sud-Kivu : le chef de groupement de Bugobe/Kabare suspendu de ses fonctions

Provinces ..,

Un an à la tête de la 33ième région militaire: le Général Mundos fait le point sur ses...

Provinces ..,